Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

8 Mars 2019 ...

Journée internationale des Droits de la Femme ...

J'ai donc décidé que la session jolies tofs du jour sera placée sous le signe de ces femmes que j'aime tant croiser lors de mes sessions films d'horreur ...

On va commencer par la magnifique Adrienne Barbeau ...

On enchaîne avec l'éternelle Jamie Lee Curtis *_*

Je vais ajouter un soupçon de Pollyana McIntosh *___*

J'vais également évoquer Natalie Mendoza qui roxxe du piolet dans The Descent *_____*

Une chtite dose de Sheri Moon Zombie que j'adore dans Halloween ...

Et on termine avec la lumineuse Virginia Madsen ..

Voooooilà ...

Il y en a des dizaines d'autres qui font battre plus vite mon cœur quand je les vois à l'écran mais celles que tu vois ci-dessus sont mes favorites ...

Et bon Week end  !!! 

Edit : putain j'ai failli en oublier une  ... 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Cela faisait plusieurs jours que je n'avais pas eu envie de matter un film , j'en ai pourtant plein à zyeuter mais ma curiosité et mon intérêt n'étaient pas éveillés par ces pelloches ..

Hier , ma route a croisé un found footage Suédois et forcément ça a fait ch'boum là dedans , combo found footage/pays des Krisprolls , forcément , j'étais en mode *_* 

Mais ce mode *_* n'a pas duré ..

Et donc la pelloche du jour c'est ...

 

Le Pitch : Après la disparition non résolue d'une équipe partie tourner un film dans une forêt sombre de Suède , les Anonymous ( rien que ça  !!) décident d'hacker les bases de données de la fliquaille locale et de mettre en ligne des vidéos retrouvées lors des recherches menées pour retrouver les disparus ...

GAFFE SPOILERS PAS JOUASSES CI-DESSOUS !!!

BIEN !!!

C'est une Gally déçue et agacée +++ qui prend sa plume virtuelle ce matin pour venir cracher son fiel sur EncOunters ...

J'ADORE les found footage et j'adore le cinéma horrifique venu des pays du Froid , je suis encore marquée par Morse et autres Cold Prey sans oublier le génial Rovdyr qui rendait un hommage sincère et percutant au cinéma ricain ...

J'attendais donc beaucoup d'EncOunters ...

Malheureusement , il n'y a rien, RIEN dans ce film qui mérite d'être évoqué positivement ...

Les acteurs sont consternants de nullité , ils ne dégagent absolument rien et ne donnent aucune dimension à leurs personnages , du coup : impossible de ressentir de l'empathie et l'ennui s'installe très vite tandis que les pauvre gus qui s'agitent à l'écran échangent des dialogues d'une rare vacuité ...

L'histoire démarrait pourtant bien avec ces réalisateurs/comédiens partis tourner un film d'horreur au bord d'un lac paumé dans les bois et visiblement Anders J. Bukh connait le " cahier des charges " de ce genre de film avec une caractérisation rapide et une mise en situation efficace ...

Malheureusement ça part très vite dans tous les sens ...

Des lueurs mystérieuses popent dans les bois, un des protagonistes disparaît , des tas de bruits cheloux se font entendre , on se dispute , on fait bip bip sur son portable en fronçant les sourcils d'un air inquiet avant de se réfugier dans une cabane au fond des bois ( soupir  ... ) recelant des détails qui inquiéteraient n'importe quel fan de film d'horreur pour ensuite aller se terrer dans une base militaire mystérieuse et abandonnée ou se déroule le " grand final" ...

Et c'est LONG , mais LONG !!!

Comme les personnages sont inintéressants au possible , on s'en tape de ce qui peut bien leur arriver , en plus comment donner du crédit à des gens partis tourner un film d'horreur qui sont sensés s'y connaitre un peu et qui s'appliquent consciencieusement à commettre TOUTES les erreurs fatales possibles et imaginables ??

C'est du n'importe quoi du début à la fin, une confusion terrible règne en permanence et ça saoule rapidement un peu comme quand on achète un meuble chez Ikéa et qu'on se retrouve face à une notice INCOMPRÉHENSIBLE !!!!!

Tu noteras que les passages dans la base militaire sont d'une lenteur absolue et que je n'avais même pas un Krisproll à grignoter pour me motiver !!!

Et l'apparition des Aliens ( car oui ce sont des aliens -_- ) dans leurs vaisseaux ultra foirés achèvera toute personnes décidée à aller au bout de ce film ...

EncOunters ne fait JAMAIS peur , pourtant le réalisateur utilise tous les tips du found footage , tournage de film oblige on a plein de caméras à disposition , plein de points de vues différents sur l'action ( haha ) en cours sans parler des fameuses sessions de prises de vues pendant que les victimes font dodo dans leurs tentes ..

Mais la sauce ne prend jamais ...

L'évocation du Blair witch project lors de la caractérisation des personnages en train de manger avant d'aller se peler les miches dans les bois m'avait donné l'espoir que peut être j'allais matter le pendant Suédois de ce film CULTE mais NON ...

Aucune tension, aucune émotion, aucune peur , rien ...

Et je ne parle même pas de l'Ambiance vu qu'il n'y en a PAS ...

Les décors naturels sont mal utilisés , le bruitage est crispant et cerise sur le gâteau y'a un poil de zik à un moment alors qu'il ne peut pas y avoir de musique dans ce genre de pelloches bordel puisque nos gaillards ne sont pas accompagnés d'un orchestre ou d'un compositeur qui play sa zik tranquillou assis sur une souche !!!!

A la fin du film, lors du générique , on nous balance des vidéos chopées sur YT qui évoquent ce phénomène mystérieux de ces bruits entendus un peu partout dans le monde et ou certains pensent entendre les Trompettes de l'Enfeeeeeeer ( véridique !! ) , comme si le pauvre Anders J. Brukh , pensant qu'on ne comprendrait rien à son film avait décidé de donner une dimension, un sens à son histoire mais cela m'a surtout donné l'impression d'un bordel absolu ... 

C'est du foutage de gueule, le degré zéro du found footage et RIEN ne peut sauver cette déblacle ...

En conclusion ( parce que ce film ne mérite pas que j'y passe trois heures ...)  :

Beaucoup de monde pense que le found footage est un parent pauvre et cheap du cinéma d'horreur ce qui est selon moi complètement faux ..

Quand on a un minimum de talent et d'envie de bien faire sans forcément avoir plein de thunes , on peut faire un BON found Footage , Blair Witch restant LA référence absolue dans ce domaine , mais Anders J. Bukh qui avait visiblement une réelle motivation ( son idée était COOL bordel !! ) a raté le coche à cause de la confusion extrême qui règne dés que ses héros arrivent dans les bois ... 

J'ai détesté EncOunters !!!! 

A éviter ou alors a voir mais avec 3 grammes dans le bidou ou une boite de Krisprolls ( oui je suis redondante avec ça mais J'ADORE ces trucs là *_* )  à portée de main sinon bonjour l'ennui ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Ces derniers mois , quand je pensais à Game OF Thrones , je me disais : " Bon ok GOT c'est over méga cool mais ça devient chiant donc c’est bien que ça se termine en Avril pis depuis y'a eu WestWorld qui déchire encore plus que GOT donc on va zyeuter la dernière saison avec les White Walker pis les gros dragons et on va passer à autre chose ." ...

J'me la jouais blasée toussa  ...

Et je viens de voir ça ...

Et depuis je suis en mode GNIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

*________*

Cette dernière saison va TOUT déchirer et des têtes chéries vont tomber !!!

Vivement  !!! 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Si il y a UNE chose que j'ai retenu des films Destination finale , c’est qu'il faut prêter attention aux Signes ..

Ces petits riens aperçus du coin de l'oeil qui t'annoncent que quelque chose va arriver  ... 

Et donc alors que je folâtrais dans les rues de Boulbeach direction le taf en écoutant de la zik en ce début d’après midi , mon regard a été attiré par un véhicule stationné n'importe comment et arborant le message ci-dessous ..

Photo maison , tu noteras que malgré mon réflexe de joueuse cherchant l'ennemi en tendant l'oreille vers un éventuel gémissement guttural, ma main n'a pas tremblé au moment de saisir cet instant  !! 

J'étais sûre que ma ville recelait d'obscurs secrets ...

J'avais pensé à un culte du Grand Cthulhu au vu de la tronche de poisson de certains locaux mais visiblement il y a autre chose  ...

L'inspecteur MacgonaGally méne l'enquête :-|

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Sale journée  ...

On perd Keith Flint ...

 

 

Et bordel le chanteur de Talk Talk est mort la semaine dernière et je ne l'apprends qu'aujourd'hui ...

 

Et Luke Perry est lui aussi parti ..

J'aimais bien son sourire en coin toujours un peu triste ...

C'est bien naze tout ceci ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally

C'est Dredi , (presque) tout est permis !!!

Sourions et pensons à ces deux jours de béatitude à venir en écoutant une tite zik légère ...

Et bon viquende  !!! 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

On me saoule avec un certain film ...

On me demande mon avis toussa ...

Ma réponse est la suivante : je ne regarderai pas ce film , je n'en ai pas besoin .

Pourquoi irais je zyeuter un truc qui va m'horripiler alors que j'ai les mangas à la maison ?

Gally à mes yeux c'est elle  ...

 

 

 

 

Fin de la discussion ;) 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Je n'ai pas été très bavarde par ici depuis quelques jours parce que je suis hantée ...

Hantée par certains des films que j'ai vus la semaine dernière , films de Kiyoshi Kurosawa ...

Suite au visionnage du glaçant Rétribution , j'ai décidé de poursuivre ma découverte de ce réalisateur sans savoir que j'allais tomber sur une pelloche qui allait me mettre ( encore ) KO ... 

 

Le Pitch : Takakura , ex flic de son état,  emménage avec sa jolie épouse dans un quartier en apparence tranquille ...

Tandis qu'il entame sa nouvelle carrière de criminologue , sa femme part à la découverte de leurs voisins qui vont s'avérer sacrément inquiétants ..

GAFFE SPOILERS CREEPY CI-DESSOUS !!

BIEN ...

Comme je le disais plus haut , je suis hantée depuis le visionnage des films de Kurosawa dévorés la semaine dernière ( en plus de Sakebi et Creepy je me suis revu Kairo dont je parlerai peut être plus tard ) .

Hantée parce que ces trois films m'ont arrachée à ma zone de confort et à ma torpeur en me plongeant dans des situations particulièrement perturbantes et je me suis rendue compte grâce à lui que matter des films d'horreur/épouvante à longueur de temps m'a , je pense , installée dans une certaine " routine " dans le sens ou au final c'est toujours la même chose , l'emballage change mais le contenu reste identique , je connais les ficelles sur le bout des doigts et il n'y a plus vraiment de surprise magistrale.

Et Kiyoshi Kurosawa m'a sortie de ma léthargie avec son Creepy et son ambiance horriblement angoissante *_*

Niveau casting il n'y à RIEN à redire ...

Hidetoshi Nishijima est impeccable dans le rôle de Takakura cet homme calme et tranquille  confronté à une horreur malsaine et insidieuse , idem pour la jolie Yuko Takeuchi qui prête ses traits à la gracile Yasuko ...

La caractérisation est rapide et simple , l'empathie est immédiate ..

Mais si les deux acteurs ci-dessus sont bourrés de talent , ils se font clairement voler la vedette par un gaillard répondant au nom de Teruyuki Kagawa ..

Je te présente Nishino aka le pire voisin de la terre :-|

Non mais zyeute moi cette trogne de taré sérieusement !!!

Si tu regardes ce film et que tu es sensible à son histoire et à son ambiance alors crois moi si je te dis que tu ne pourras PAS revoir ce sourire sans grimacer.

Je n'avais jamais , JAMAIS , été autant gênée , dérangée par un personnage de film et la prestation de Kagawa y est pour beaucoup , il réussi sans trop en faire à rendre Nishino absolument terrifiant ...  

Cet acteur est INCROYABLE et j'applaudis férocement sa performance *_*

L'alchimie entre ces trois là fonctionne du feu de dieu , on croit en leurs personnages , en leurs histoires et on les aime/déteste très vite .

J'ai parlé plus haut d'un uppercut violent que m'a collé le bébé de Kurosawa et j'vais maintenant essayer de t'expliquer ce qui s'est passé ..

Le film prend une route ma foi " classique " avec la mise en place de l'histoire de cet ex flic qui s'intéresse à une ancienne enquête étrange liée à la disparition d'une famille en apparence sans histoire mais très vite , Kurosawa distille des " détails " dérangeants et introduit dans sa narration des personnages réellement troublants ...

La tension monte lentement mais sûrement.

Je me dois de préciser que si tu espères avoir peur en zyeutant Creepy alors tu en seras pour tes frais car il ne s'agit pas ici de Jurei et autres âmes tourmentées à la Nippone mais bel et bien d'un thriller glaçant qui va te faire voir tes voisins d'un autre œil crois moi !!

Ceci dit l'horreur est belle est bien présente car tandis que les 2h10 du film s’égrènent ( si tu es sensible à cette histoire alors tu ne les sentiras pas passer) , Kurosawa réussi sans jamais trop en faire à transformer un quartier paisible en verdoyant en un lieu angoissant ..

L'horreur est là , dans cette épouse qui bascule dans une dépendance morale , mentale et physique sans que son époux s'en rende compte , dans la disparition de Max le chien , dans les grimaces de Nishino qui est LA force de Creepy , Kurosawa ayant parfaitement compris que pour faire un bon thriller il faut un vrai méchant pas beau ...

La réalisation de Kurosawa est magistrale , il ne cesse de jouer avec son spectateur en balançant des pistes qui s'avéreront fausses avant de faire basculer ses héros et donc nous dans un tourbillon cauchemardesque de moments que l'on juge improbables et incohérents tandis que nous sommes confortablement assis dans nos sièges mais qui nous dit que nous ne ferions pas de même ...

Par exemple : ​​​​​​​l'attitude de Yasuko , l'adorable et jolie épouse qui va au devant de ses nouveaux voisins m'a énormément énervée surtout quand elle réalise que Nishino a quelques problèmes comportementaux mais qu'elle continue à aller vers lui jusqu'à devenir sa marionnette ..

J'ai détesté cette meuf dans ces moments là MAIS en même temps certains hommes/femmes ont ce talent incontestable de manipulation de l'autre , qui nous dit que nous ne tomberons jamais sous la coupe d'une personne qui nous fera faire ce qu'elle veut ??

Alors comment juger cette pauvre Yasuko au final ?? 

Et pour illustrer mes propos je vais simplement te coller une photo , un plan ...

 Voilà ...

Toute l'essence de Creepy est là dans cette image , dans cette mise en scène , dans la posture de ces deux êtres humains , dans l'ombre et la lumière , dans le regard baissé de Yasuko qui se soumet .

​​​​​​​C'est à mes yeux LA scène de Creepy , LE moment ou j'ai été captivée par le film à l'instar des héros qui eux étaient pris au piège par ce FDP de Nishino.

Le parallèle entre cet homme manipulateur qui joue au marionnettiste avec ses voisins et le réalisateur qui en fait de même avec ses spectateurs est troublant et je me rends compte en tapant ces mots que " je fais une belle Yasuko " parce que je suis allée rendre visite à Kiyoshi Kurosawa via Sakebi qui m'avait énormément perturbée et je suis revenue le voir via Kairo puis Creepy et en faisant cela je suis tombée sous son emprise *_*

Putain il est trop fort ce mec *_*

Ajoute à tout cela une photographie magnifique qui alterne entre  la douce et chaude lumière du domicile de Takakura et les ombres glauques du logis de Nishino tandis que la musique se fait plus lourde , des dialogues ciselés , des décors grouillants de détails .... 

Y'a RIEN à jeter te dis je !!!

BREF !!!

Crois le ou pas mais quand la Libération s'est produite , celle des victimes à l'écran et donc la nôtre , ma fille et moi avons poussé en même temps un cri de soulagement SAUVAGE et spontané tellement nous étions à bout  ...

En conclusion ...

Connait ton vraiment l'Autre et en particulier ses voisins , voilà la question que nous pose Kiyoshi Kurosawa dans Creepy et à cette interrogation ma réponse est un NON franc et massif  ...

On ne sait pas ce qui se passe chez l'Autre que ce soit dans sa tête ou derrière la porte de son home sweet home ...

Et cela me conforte dans l'idée que moins j'vois mes voisins mieux j'me porte :-|

Sur ce , j'vais aller ranger ma batte de base ball prés de la porte et vérifier si mes couteaux de cuisine sont bien affutés :-|

Voir les commentaires

Publié le par Gally

J'ADORE les histoires de Fantômes , les BONNES histoires de Fantômes , celles qui font se hérisser les poils, qui donnent le Frisson , celles qui hantent longtemps après ...

Et force est de constater que les meilleures ghost story que j'ai pu voir au cinéma ces dernières années viennent toutes du Japon  ...

Et cet après midi , alors que le soleil dardait ses rayons déprimants sur les badauds en errance sous mes fenêtres , mon ado et moi avons renoué avec une émotion rare et précieuse ...

L'Effroi ...

 

Le Pitch : Alors que son couple traverse une petite crise , le Détective Yoshioka s'affaire sur une enquête au cours de laquelle il se voit confronté à des morts par noyade dans de l'eau salée , très vite l'homme stressé et fatigué est confronté à des événements étranges et angoissants qui vont le pousser à s'interroger sur son éventuel lien avec ces crimes ...

GAFFE SPOILERS FANTOMATIQUES CI-DESSOUS !!!

BIEN !!!

Petit avertissement : si tu aimes les jumpscare putassiers et crispants et les pelloches montées comme un clip sous stéroïdes alors ne regarde PAS Rétribution .

Parce que le film de Kurosawa est une balade lente et contemplative dans la psyché tourmentée d'un homme ( Yoshioka ) et d'un pays ( Le Japon ) en pleine crise le tout saupoudré d'un zeste d'enquête policière et d'un soupçon de fantastique ... 

J'ai adoré Rétribution ...

Déjà parce que le personnage principal , campé par l'incroyable Koji Yakusho , n'est pas attachant mais très intriguant .

Le gars est fatigué physiquement et moralement à l'instar de son joli pays ( Le Japon traverse une jolie crise depuis pas mal de temps qui fait s'effondrer comme un château de carte l'économie et le modèle Japonais ) , ce anti héros suinte la déprime par tous les pores , le mec est mal rasé , mal sapé , sa vie de couple vacille tandis que ses collègues le mettent à mal , un pur produit de polar .

Et Kurosawa ne va pas l'épargner tout le long d'un film au rythme lent , rempli de scènes/paysages d'une beauté esthétique à couper le souffle et ce dés les premières minutes du métrage  ...

Sakebi ( titre nippon de la pelloche ) est visuellement absolument MAGNIFIQUE , la photographie est ultra soignée , l'ambiance sonore est parfaite , les ziks collent parfaitement au spectacle et participent à cette ambiance onirique et déprimante qui m'ont fait perdre tous mes repères . 

L'élément liquide est omniprésent et l'on évoque cette politique de construction " sur l'eau " menée par le Japon désireux de s'étendre en grignotant sur la mer via des constructions qui ont eu leur moment de gloire pour ensuite être abandonnées ( Dark Water powa  !! ) ...

La boue , les décors crasseux , bâtiments abandonnés et fissurés défilent au rythme de l'enquête / la quête de Yoshioka ...

Le réalisateur déjà responsable des fabuleux Kaïro, Cure et autre Loft , s'amuse à basculer de l'enquête policière classique à l'épouvante la plus glaçante et je te jure que je ne mens pas , que je n’exagère pas quand je te dis que lors du visionnage de Sakebi cet après midi, mon ado et moi avons ressenti un pur effroi , la chair de poule , les frissons , l'envie de fuir l'image lors de chacune des apparitions de la Dame en Rouge, ce fantôme absolument TERRIFIANT qui hante Yoshioka ... 

Elle est jolie pas vrai ??

Elle ne se cache pas derrière de longs cheveux noirs et ne porte pas de blanc ...

Mais je te jure que cette donzelle est un million de fois plus effrayante que Sadako et Kayako réunies et je pèse mes mots  !!

La façon dont elle apparaît à l’arrière des personnages , dont elle se déplace , parle , fixe Yoshioka ...

Brrrrrrrr !!!

Et crois moi qu'une fois que tu as vu cette Dame en Rouge, tu ne cesseras plus de la chercher ensuite à l’arrière plan ou quand la caméra du réalisateur se balade doucement dans le logement de Yoshioka ...

Et si tu es comme nous l'avons été , sensible à l'esthétique de ce Fantôme alors ton coeur sera mis à rude épreuve ...

Kiyoshi Kurosawa est un petit malin, un scénariste/réalisateur de génie qui aime par dessus tout piéger son spectateur et une fois de plus il a parfaitement réussi son coup ( avec moi en tout cas ) puisqu'alors que je m'attendais à un " bête " film policier mâtiné d'une histoire de Fantôme , je me suis retrouvée en train de voyager dans la psyché torturée d'un homme paumé qui ne sait plus qui il est ni ce qu'il a fait et cette balade est hypnotique et jamais , JAMAIS ennuyeuse pour peu que l'on soit sensible au spectacle superbe offert par Kurosawa ...

J'avoue que les dernières images me laissent perplexe et que je cherche encore un sens à leur donner , je sais que je vais y arriver et que ce sens me plaira parce que je pense que Kurosawa laisse le choix , la liberté à son spectateur et j'apprécie cela ..

En conclusion  ..

Cela faisait longtemps qu'un film ne m'avait pas arrachée à ma réalité pour m'emmener ailleurs et Rétribution l'a fait ...

​​​​​​​J'ai été séduite par l'ambiance hypnotique , par ce personnage hanté , par les paysages désolés d'une ville ( Tokyo ) qu'on connait surtout pour ses rues remplies de vie et de monde..

J'ai été effrayée par les apparitions de la Dame en Rouge et stupéfaite par la révélation finale que je n'ai pas vue venir  ...

Sakebi est un des plus beaux films de Fantômes Japonais qu'il m'ait été donné de voir ...

Il ne s'agit pas ici de COMPRENDRE mais de voyager et de partager ...

A voir ABSOLUMENT !!!

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Haaaaaaa ( soupir de bien être ) les Vacances  ...

Qu'il est doux de ne RIEN faire  !!!!

Enfin presque rien parce que j'ai une liste longue comme le bras de films en retard à zyeuter donc hop hop hop !!

Et après l'immonde Hannah Grace , intéressons nous à un  intriguant boogeyman   .. 

 

Le Pitch : Alors qu'ils s'installent dans une vieille baraque afin d'y concilier chouilles bruyantes et travaux studieux , trois étudiants et bons amis réveillent bien malgré eux une sombre créature bien décidée à se servir de ces proies idéales pour se faire une réputation ... 

GAFFE SPOILERS A NE PAS RÉPÉTER CI-DESSOUS !

BIEN !!!

Comme je le disais plus haut , j'ai un bon paquet de films à me mettre sous la dent d'ici à la reprise du taf ( beuarg) et alors que j'épluchais ma liste c'matin en me demandant ce que j'allais bien pouvoir regarder , je suis tombée sur The Bye Bye Man que j'avais déjà vu il y a deux ans de cela sans en garder un souvenir précis ( méa culpa je jouais à j'sais plus quoi en le zyeutant ) , j'ai donc décidé de lui redonner une chance et ...

Ben je ne le regrette (presque ) pas ...

On va commencer par le casting  ...

Les trois personnages principaux sont campés par les sympathiques Douglas Smith ( déjà vu dans Oui ja ) , Lucien Laviscount et Cressida Bonas dont les prestations sont honorables , surtout celle de Smith dont j'apprécie la trogne ...

Tu noteras la tentative ( vaine?) des scénaristes ( l'un des deux deux est d'ailleurs l'auteur du bouquin qui a servi de trame au scénario ... ) et de la réalisatrice de donner un poil de personnalité à ses  protagonistes en faisant par exemple de ce cher Elliott un gars rongé par un féroce trauma qui le pousse à avoir peur d'être abandonné et à devenir un trouduc jaloux quand sa copine et son meilleur ami se rapprochent trop l'un de l'autre ...

Est il bien utile que je précise que tout cela est useless et que ces trois cons ne sont là que pour servir de jouets au Bye Bye Man ? 

A leurs côtés on croisera Leigh Whannel ( qu'on a déjà vu dans Saw ou dans les Insidious .. ) ou encore la tristounette Carrie Ann Moss ( quelqu'un pourrait aider cette meuf à grossir siouplait ? Son côté cadavre ambulant a le don de m'agacer) mais surtout MADAME Faye Dunaway ( Oui Môssieur  !! ) dont on se demande ce qu'elle vient foutre ici ?!!

Tout ce petit monde est ma foi relativement  intéressant et jamais attachant et le taf des comédiens/diennes est correct MAIS ils/elles ne font pas le poids face à lui ...

Tu le reconnais ? 

Si si cherche bien  ...

Un mec dont on ne voit quasiment jamais le visage mais qui a prêté sa silhouette longiligne à énormément de Créatures/Monstres/Beautiful Freaks au cinéma ?

Monsieur Doug Jones himself  !!

Et crois moi si je te dis qu'il porte le film sur ses épaules  !!!

Le personnage qu'il incarne cette fois est une espèce de Boogey Man mystérieux qui rend fou ceux qui apprennent son existence , il les pousse au pire afin que soit distillé son Nom qui deviendra synonyme de carnages et autres morts violentes ...

Il a besoin que l'on prononce son nom , qu'on pense à lui et qu'on parle de lui ...

Et là forcément on pense à Candyman sauf que bien évidemment , Stacy Title , la réalisatrice du Bye Bye Man n'est pas Bernard Rose et son film est loin d'arriver ne serait ce qu'à la cheville de l'homme aux abeilles mais il y a une putain d'envie de bien faire qui suinte par tous les pores de ce métrage ..

Visuellement je trouve que ça pète niveau photographie surtout dans la maison , certaines scènes intérieures sont savamment éclairées de façon à faire surgir des ombres bien flippantes tandis que la caméra de Stacy Title colle à ses acteurs/trices qui font de leur mieux pour essayer de donner du corps à des dialogues souvent fades ...

La réalisation et la mise en scène sont honnêtes et j'ai eu le sentiment plaisant du début à la fin que la Miss Title tentait à sa façon de rendre hommage à ces légendes urbaines qui reviennent régulièrement à la vie et à un certain cinéma des années 80/90 tout en respectant les codes du film de genre même si la violence visuelle et le gros rouge qui tâche sont ultra softs ...

Niveau trouille c'est gentillet MAIS certains jumpscare peuvent être efficaces sur un public pas trop difficile ( dont je fais partie ... ) ... 

Mais je ne peux pas passer à côté du défaut majeur de ce film à savoir un énorme problème de rythme , certaines scènes sont plus que dispensables et l'introduction de personnages secondaires useless alourdi encore plus une histoire pourtant simple au début ...

Cela m'a rendu le visionnage assez pénible et j'ai bien failli lâcher l'affaire à certains moments alors si en plus on ajoute à cela une certaine Carrie Ann Moss visiblement gavée d'être là et qui ne fait pour donner un peu de relief à son personnage ( en même temps demander du relief à une meuf qui est aussi plate qu'une limande .. ) ...

-_______________-

Sans Doug Jones , j'aurais décroché rapidement ...

Mais Mister Jones a une putain de présence à l'écran , il dégage un je ne sais quoi de fascinant qui fait que je n'ai pas pu le lâcher du regard à chacune de ses brèves apparitions dans ce film !!

Même dans l'HORRIBLE Shape OF Water il roxxe , c'est dire si ce gars a un sacré TALENT !!! 

Que dire de plus  ...

Les ziks sont sympas mais pas de quoi se pâmer non plus ( surtout quand la veille tu t'es revu le Fog de Carpenter avec cette bande son MAGNIFIQUE *_* ) , j'ai eu l'étrange impression ici et là que le découpage du film avait été fait à la tronçonneuse , il est dommage que les origines du Bye Bye Man ne soient pas plus claires et quelle idée de lui avoir collé un immonde clébard dans les pattes !

Mais j'vais arrêter de cracher de la sorte dans la soupe car au final j'ai passé un bon moment et puis  j'aime assez cette idée brièvement évoquée par un des protagonistes qu'on tient peut être là la raison de bien des meurtres de masse , de pétages de plombs de Monsieur ou Madame Tout le monde qui du jour au lendemain décime son entourage sans raison ...

Et si le Bye Bye Man y était pour quelque chose  ?? 

En conclusion  ...

The Bye Bye Man est loin d'être un chef d'oeuvre , son gros problème de rythme fera sûrement fuir certains spectateurs MAIS ( redondante je suis je sais ) il y a Doug Jones et ce mec a réussi à rendre son apparition de quelques secondes dans le Absentia de Mike Flanagan mémorable aux yeux de la dévoreuse de pelloches que je suis donc son Bye Bye Man m' a collé des *_*

Ce BoogeyMan à capuche est ma foi fort sympathique et c'est plaisant de voir ses victimes péter des plombs en essayant de ne PAS penser à lui ce qui est quasiment impossible quand tu y penses, y'a de quoi devenir fou : comment faire pour ne pas penser à quelque chose/quelqu'un? S'interdire d'y penser c'est déjà y penser *_*

BREF !!!

A voir à l'occasion ...

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog