Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Samedi , fin d'aprés midi ...

 

Minimwa partie chez son pôpa ce sui signifie Grosse session bullage /nolifage avec en ligne de mire pexage enchantement ( métier WoW) pour ma shadow priest , commencé hier soir , c'est chiant et long mais j'préfére me donner ce mal la que raquer xxxxxxx péhos en demandant a d'autres joueurs de faire l'enchantement de mon matos :-|

 

Aprés une looooongue session pex , mon cerveau engourdi a réclamé une pause avec si possible visionnage d'une pelloche inconnue histoire d'ajouter de nouveaux reflets a ma bulle  ...

 

Et ô joie  ....

 

Pour la premiére fois depuis un chti moment , j'ai eu peur  grâce a un film et cette sensation ô combien agréable , je la dois au grand Robert Wise ( west side story *_* ) et a sa maison du diable , superbe pelloche en noir et blanc ( *_* ) qui date des années 60 et qui s'inspire du fascinant roman de Shirley Jackson , roman lu durant mon adolescence , lecture qui m'avait franchement emballée ...

 

maison_diable.jpg

 


 

Le pitch : Le docteur Markway méne une expérience dans le Castel ( hill house sur le papier ) , un vieux manoir perdu en pleine campagne dont l'histoire est entachée de morts étranges et dramatiques , afin de faire la preuve d'une éventuelle hantise , Markway emméne avec lui trois autres personnes ( luke futur héritier de la demeure , Théodora douée de " double vue " et Eleanor une jeune femme fragile qui a vécu un phénoméne de poltergeist quand elle était jeune  .. ) qui lui serviront de témoins /cobayes  ....

 

 

BON j'vais pas y aller par 4 chemins  ...

 

La maison du diable est le meilleur film de maison hantée que j'ai jamais vu et pourtant j'en ai bouffé des films de hantise ces derniéres années mais aucun ne m'avait autant touchée/remuée que celui la et pourtant il date de 1964 !!!!!

 

GAFFE SPOILERS FANTÔMES CI DESSOUS !!! 

 

" La faute " a la réalisation remarquable de Wise qui réussi a distilleru ne ambiance oppressante et angoissante via des plans d'une étrange beauté , il utilise des plongées/contreplongées , zooms brutaux , bruitages flippants qui font lentement mais sûrement monter la sauce flippe  ...

Le noir et blanc ôte tout charme potentiel a une demeure labyrinthique qui semble prendre vie dés l'arrivée d'Eleanor ,Wise sait parfaitement utiliser ces nuaces de noir et blanc , d'ombres et de lumiéres pour souligner certaines scénes déja bien assez angoissantes ( les étranges reliefs qui semblent prendre vie sur les murs ... ) .

 

haunting06.jpg

 

Le Castel filmé par Wise est un personnage a part entiére de ce film , malgrés son intérieur douillet et confortable , on ne se sent pas en sécurité entre ses murs .

 

Le surnaturel vu par Wise n'est jamais tapageur ni ridiculement outrancier ( jan de bont qui a réalisé le consternant remake du film de wise n'a rien compris de l'essence de son modéle a moins qu'il n'ai tout simplement aucun talent ? ) , le réalisateur utilise des " ficelles " simples mais avec un tel talent que de simples bruits de coups dans les murs, des poignées qui tournent , des pleurs d'enfants , autant de choses " déja vues " 100 fois dans d'autres pelloches , prennent une force particuliére dans La maison du diable qui mérite bien son nom  ...

 

Nulle apparitions fantômatiques , pas de spectres grimaçants , juste des bruits étranges , des jeux d'ombres et de reflets sur les murs , des portes qui s'agitent au grand dam des compagnons du docteur Markway ...

 

Mais la vraie force du film de Wise repose dans le mariage subtil et délicat d'évenements surnaturels et de la peinture incroyablement réussie de la psychologie torturée d'Eleanor ...

 

418076_16846410_460x306.jpg

 

Car parallélement a l'étude de la maison, le spectateur suit la lente descente aux enfers d'une jeune femme gravement perturbée suite a la mort d'une mére qu'elle a servi comme une esclave durant onze longues années , Eleanor sort meurtrie de cette mort et porte un lourd sentiment de culpabilité ainsi qu'une terrible peur de l'avenir, elle qui n'a jamais réellement vécu , prisonniére d'une mére mettant trop de temps a clamser , la voila libérée de sa prison mais pour vivre quoi? aller ou ? La lettre du docteur Markway lui ouvre de nouveaux horizons et lui offre l'espoir de pouvoir enfin VIVRE ..

 

La relation qui se noue entre la maison et Eleanor est fascinante , la jeune femme étant déchirée entre son envie de fuir ces lieux et sa peur de n'avoir nulle part d'autre ou aller , Nell deviendra l'invitée permanente de cette maison qu'elle ne voulait pas quitter en mourant ( suicide? ou est ce vraiment la demeure qui veut la retenir ? ) dans un accident de voiture  ...

 

Et si c'était la voix off de Markway qui nous accompagnait lors du prologue de La Maison du Diable , c'est celle de Nell qui nous escorte vers la sortie , nous faisant ( je le pense ) clairement comprendre qu'elle a trouvé sa place a Hill House et que nôtre présence n'est plus nécessaire .... 

 

La demeure de Hugh Crane semble réserver un funeste destin aux femmes qui s'installe entre ses murs comme le montre si bien le superbe prologue du film .

 

haunting_bracelet.jpg

 

L'interprétation sans failles de Julie Harris qui prête ses traits au personnage de Nell est incroyable , elle réussi sans jamais trop en faire a nous faire ressentir la fragilité exacerbée de cette écorchée vive qui passe par plusieurs stades sous nos yeux via de longs monologues au cours desquels on écoute les pensées de la jeune femme , sa frustration de ne pas être aimée par le docteur Markway , ses peurs multiples face aux difficultés de la vie ...

 

L'autre personnage féminin la brunette théodora ( trés belle Claire Bloom *_* ) , sûre d'elle , froide et toujours prête a " casser " Nell dans ses désirs d'être le centre de toutes les attentions , est lui aussi trés intéressant car aux antipodes de Nell qu'elle tente d'aider a sa façon sans réussir dans sa mission , sa relation avec Eleanor est " trouble " et ambigue , la donzelle n'évoque jamais ouvertement son homosexualité qu'elle semble vouloir cacher mais l'on devine une tension sexuelle dans son attitude vis a vis de Nell qui a le culot de la traiter de monstruosité ou d'erreur de la nature ....

 

Les fans de Twin Peaks s'amuseront de retrouver le trés jeune Russ Tamblyn ( le psy de laura palmer :p ) dans le rôle de l'héritier ironique ....

 

091019024545976440.jpg

 

J'ai été vraiment bluffée par La Maison du diable ...

 

Je suis une grande fan de ce genre d'histoires , deux de mes romans favoris sont celui de Shirley Jackson qui a inspiré ce film et " la maison des damnés " de Richard Matheson , les deux romans ont la même trame , un groupe part vivre quelques jours dans une maison prétendumment hantée afin de faire la vérité sur les phénoménes , deux écritures différentes , deux gros coups de coeur Gaëlliens , j'ai vu l'adaptation de la maison des damnés de John Hough trés récemment ( mon cher et tendre m'en veut sans doute encore de lui avoir imposé cette daube -_- ) qui est un joli massacre en régle d'une putain d'histoire MAIS le film de Wise lui est une adaptation parfaite !!

 

Dans les deux romans , les maisons ciblent leurs attaques sur une seule personne , une femme ( Nell chez Jackson , Florence chez Matheson ) fragile que ses compagnons ne prennent pas forcément au sérieux , la chose qui hante les murs de ces baraques trouve la faille chez ces femmes et s'insinue en elles afin de les détruire sans que personne puisse les sauver ....

 

 

En conclusion ...

 

A une époque ou on tente de nous faire peur par n'importe quel moyen et en usant et abusant d'effets spéciaux froids et ridicules sans parler de scénaris frôlant la stupidité ( insidious ?) , j'me rends compte que la blasée aigrie que je suis peut encore être épatée , séduite , fascinée en revenant vers des classiques et j'remercie Laurent Barés et sa sa Mad séquence dans Madmovies qui pour la seconde fois ( il m'avait poussée vers " les innocents " il n'ya pas si longtemps ) m'a initiée a un monument de beauté et de trouille et je vais garder longtemps en mémoire la main fantôme qui se glisse dans celle de Nell >_<  


 

J'vais sûrement allumer toutes les lumiéres pour alle rme coucher ce soir parce que j'aurai la tête encore remplie des étranges événements qui se sont déroulés sous mes yeux dans le Castel >_<

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Jeudi 14 juillet ...

 

Ciel gris rempli de pluie , vent froid qui donne envie de rester chez soi au lieu d'aller fôlatrer au milieu de la foule qui s'agglutine sur les quais du port non loin de ma bulle pour la Fête de la Mer , la mer moi je la fête quand j'veux et pas parce que la mairie d'Boulogne a décidé de dépenser un fric fou dans des festivités a la con , quelle idée d'aller s'encastrer les uns dans les autres quand on peut simplement aller marcher sur le sable ??

 

BREF ...

 

Minimwa partie chez son papa depuis quelques jours , ce qui signifie liberté totale pour sa môman de matter ce qu'elle veut dans le salon ..

 

Me suis lancée dans la redecouverte de la loooongue et nulle série Amityville , j'en suis au 5éme opus et j'avoue être partagée entre hilarité et consternation , autant les deux premiers sont regardables voire carrément agréables a zyeuter autant les suites sont d'infâmes navetons sur lequels je ne vais d'ailleurs pas m'étendre parce que j'ai du beau du bon du liquoreux a te conseiller ô fidéle lecteur /trice !!!!!!!

 

Et donc il y a quelques semaines de cela lors d'un raid dans une solderie à la recherche de je sais plus quoi , l'homme des bois a eu le regard attiré par des bacs remplis de dividis pas chers , c'est pour ce genre de trucs que je l'aime ce mec , le côté vieux briscard cinéfile qui passe de longs moments a fouiller dans ces dividis souvent tout pourris ( encore que me suis pris May , the woods et la féline  !! ) avec dans ses yeux une étincelle de joie sauvage ... Etincelle qui s'est transformée en feu d'artifice quand il est tombé sur ....

 

cro21.jpg

Double dividi contenant Killer Crocodile 1 et sa suite directe tournée dans la foulée, Killer Crocodile 2 ...

 

Et forcément , en cette période estivale ou Mad balance un numéro double spécial sharkmovies avec dossier sur tous les films liés de prés ou de loin a nos amies les bestioles sous marines , nous nous sommes lancés courageusement dans le zyeutage de Killer Crocodile 1 et 2 ...

 

Et ô joie quel pied mes z'amis  !!!! 

 

Vais pas m'casser la rondelle a faire un sujet par film vu que les deux pelloches sont identiques donc roulez jeunesse et lançons nous dans un blabla gaëllien combo killer crocodile 1 et 2 !!!

 

Ze pitch :


Killer Crocodile 1 ou quand une belle bande de neuneus écolos est confrontée a un énooorme animal qui a muté suite a l'envoi dans sa riviére de déchets radioactifs ...

 

Killer Crocodile 2 : une journaliste ricaine part en reportage sur ces fameux déchets et se retrouve coincée dans les marais par la marmaille du croco tué dans le premier ....

 

Par quoi j'commence ??

 

Ben peut être par le fait que ces films sont les conséquences de l'oppercut Dents de la mer , le succés de ce film ayant donné des envies de copier/coller souvent maladroits , les requins n'étant pas les seuls prédateurs a pouvoir ramener du fric dans les caisses , on s'est tournés trés vite vers les piranhas , les calmars géants et autres mutans aquatiques en liberté  ET les crocodiles ...

 

Vais pas me lancer dans une énumération de tous les films évoquant nos amis les sacs a main, le dernier Mad le fait bien mieux que moi ( sans vouloir leur faire de pub vu que depuis quelques mois je ne me retrouve plus dans leurs articles/critiques mais faut avouer que leur dossier met l'eau a la bouche  !! ) ...

 

Et donc revenons a ces deux films  ...

 

En temps normal j'ai du mal avec les séries b c d z.... Mais pas cette fois  !!

 

Parce que les films de Fabrizio de angelis sont au dela du mauvais , c'est une expérience UNIQUE , avec un croco en carton pâte immonde et particuliérement rigolo avec ses loupiottes dans les yeux et ses ti grognements ridicules , une créature qui semble tellement rigide qu'on a envie de faire du surf dessus ce qu'évidemement les héros vont faire : dans le premier, le clone de Quint se jette dessus pour le planter tel Achab et Moby Dick sauf que Joe lui n'a aucune prestance , dans le deux c'est KEVIN ( putain ce prénom !! ) qui décide de jouer les surfer d'argent , priceless ! 

 

image4.jpg

 

Bestiole ridicule donc MAIS qui se fait voler la vedette par le casting qui est a tomber par terre de médiocrité , chais pas ou le réal est allé chercher ses "acteurs " mais ils sont plus hilarants qu'autre chose , spéciale cassdédi a Kevin ( rhaaaa je vomis ce prénom !) , LE bô gosse torturé ( si si) par ses rêves d'écolo et son envie de trouer le cuir de l'animal qui a tué ses amis , mon préféré reste Joe le baroudeur qui traite le juge gras et corrompu de grosse loche ( gniiii *___* ) avant d'aller rejoindre son boa constrictor Pilar dans sa cabane au fond des bois ...

 

kc16.jpg

 

La rencontre de ces deux la est proprement MAGIQUE !!!

 

J'vais passer sur les autres héros de killer crocodile 1 pour focus sur l'héroine insupportable et pas crédible pour deux sous de killer crocodile 2 , Lisa la super journaliste newyorkaise qui vient faire une enquête sur les fameux déchets radioactifs qui auraient pu causer la mutation de la faune locale , elle est puante de ridicule mais sa rencontre avec Kevin ( beurgleu !! ) est CULTISSIME ....

 

Les méchants sont laids gras et suintent par tous les pores de leurs groins ( devait faire chaud pendant le tournage  !!) et balancent deci dela quelques phrases ridicules en bombant le torse sous le regard ahuri de la populace locale qui fait office de figurants et reste les bras ballants tandis qu'une fillette de leur village est a deux doigts de se faire bouffer , laissant le beau rôle aux gentils et séduisants héros -___-

 

BREF tout cela pour dire que côté casting y'a rien a jeter , voir ces pauvres gars/filles se démener devant la caméra en piallant et en fronçant les sourcils pour avoir l'air méchant , c'est du BONHEUR !!

 

image5-copie-1.jpg

 

Mais s'pas encore ça le meilleur , non non  !!!

 

J'crois que ce qui m'a le plus éclatée en zyeutant ces deux films ce sont les dialogues a voir en VF ABSOLUMENT pour apprécier a leur juste valeur ces voix MAGNIFIQUES , un doublage pareil on n'en fait plus j'te le dis , quand les héros se jettent a l'eau pour décoincer leur bateau des algues et grognent tels des doubleurs de porno ou quand Joe déclame " faut jamais refuser une biére " ou quand Kevin se fait allumer velu par Lisa et lui balance au lieu de lui coller sa langue sur la glotte " j'ai fait le tour du monde "  ...

 

Ô MAILLE GAUDE !!!!!

 

 

Et que dire de la réalisation ??

 

Des plans incohérents , des plans fixes inutiles , quelques stock shots maladroitement dispersés ici et la , on reprend les mêmes scénes du croco et on les rebalance ad nauseam pendant les deux films , des scénes inutiles ( le dialogue entre le méchant qui veut balancer ses déchets et son employé avec ce doublage PRICELESS !! ) , des comportements insensés et donc hilarants ...

 

Et je n'ose pas évoquer le duel final entre Kevin ( jdfjoijvn) et le croco dans Killer Crocodile deux quand le bellatre se jette sur le croco et tente de le ceinturer tandis que le bestiau essaye de le noyer , on entrevoit un ken ( tu sais le pote de barbie ?) ficelé a une espéce de gant de toilette marron lors des immersions du pauvre Kevin , incroyable mais vrai !! 

 

Aîe caramba , j'ai frôlé l'orgasme plus d'une fois en contemplant béatement ces films  !!!!  

 

Et cette musique mes amis  !!!

 

Entre le théme du croco honteusement pompé sur celui des dents de la mer ( si y'avait que la zik !!! mais y'a plein d'autres éléments piqués au film de Steve comme l'éternel chasseur vieux briscard solitaire qui fini par se faire bouffer ou le coup du parc nautique de Killer Crocodile 2 ... ) qui disparait au profit d'une zik " langoureuse " digne d'un vieux porno des 70's ..

 

kc13.jpg

 

DU BONHEUR !!!

 

Et la tu vas peut être te dire " mais c'est pourri " et la je vais te répondre MAIS OUI mais c'est bien pourri dans le sens ou c'est incontournable parce qu'on sent quand même pointer ici et la l'envie de l'équipe de faire un truc bien sauf qu'au final c'est raté de bout en bout ...

 

BREF pour résumer : scénar débile , réalisation maladroite , effets spéciaux en carton , casting moisi, dialogues RIDICULES , VF hilarante , longueurs insupportables , une nonne qui se fait bouffer , ha et un clébard aussi , ziks catastrophiques et pas de cul ...

 

Killer Crocodile un et deux sont entrés dans mon panthéon personnel a cause de leur côté ringard et crois moi que j'en matte des séries z ridicules sans jamais venir en parler ici parce qu'elles n'ont même pas généré de rires contrairement a ces deux films la , j'te jure si t'as l'occasion de les voir alors n'hésite pas , c'est du pur plaisir , de la poésie a l'état brut  ....

 

Gally vaincue par KO *______________*

 

Tiens pour la peine j'te balance le trailer en allemand ( dans les bonus du dividi , du BONHEUR j'te dis  !! )

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

156756untitled.png

 

 

 

Un an a attendre T_T

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog