Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

Et si on ( re) parlait de Fantômes Japonais ??

Il y a quelques temps je t'avais parlé de la super surprise qu'avait été pour moi le film " The Complex " d'Hideo " Ring " Nakata ... 

Suite à ce petit plaisir ciné je me suis relancée à la recherche de pelloches dans le même style et ô joie à force de farfouiller ici et là , j'ai réussi à trouver un duo de moyen métrages made in Japan qui m'a collé des étoiles plein les noeils ainsi que quelques petits frissons ...

 

Le Pitch : Ju on Shiroi Rojo /Kuroi Rojo ou comment le cinéma Japonais aime à nous perdre dans le quotidien d'hommes et de femmes dont le destin bascule affreusement parce qu'ils ont croisé de prés ou de loin l'ombre de Fantômes emplis de rage et de colére ...

GAFFE SPOILERS AUX CHEVEUX LONGS CI-DESSOUS !!

BIEN !!

Même si tu vis au fond d'une grotte en ermite tu as forcément entendu parler des Yurei et autres Kwaidan , ces entités venues du pays du soleil levant qui ont littéralement fracassé nos écrans quand la délicieuse Sadako a fait son apparition ...

Aprés elle , on a assisté ahuris et ravis à un TSUNAMI de pelloches venues d'Asie surfant sur la mode du Fantôme féminin dépenaillé et échevelé vêtu de blanc ...

Bien qu'étant fascinée par tout ce qui touche aux monde des esprits du Japon je suis vite arrivée à saturation ...

Mais récemment la découverte du magnifique " The Complex " de Nakata m'a redonné envie d'aller voir un peu ce qui s'était fait depuis que j'avais lâché l'affaire et à ma grande joie je me suis rendue compte qu'alors que je pensais avoir vu tous les épisodes de  ZE Saga Ju On , je n'avais pas vu Shiroi/Kuroi Rojo sorti en 2009 pour célébrer les 10 ans de Ju On !!!!!!!!!!!!!!!

Shiroi Rojo/Kuroi Rojo cékoidonc  ...

Ben ce sont deux moyens métrages d'une heure chacun réalisés par Ryuta Miyake et Mari Asato avec à l'écriture l'indispensable pôpa de cette série de films aka Takashi Shimizu himself les enfants !!! 

On peut voir ces deux moments de flippe ou n'en voir qu'un peu importe puisque chacun se suffit à lui même ...

A noter la courte durée de chacun de ces hommages à Ju On : 60 minutes seulement . 

Les réalisateurs Ryuta Amake et Mari Asato  suivent " sagement "  sans jamais trop sortir des lignes les " règles " de Ju On à savoir un " voyage " dans des extraits de vie d'hommes, de femmes ou d'enfants qui semblent ne rien avoir en commun et ce à travers un écheveau temporel qui peut sembler confus mais qui a /prend TOUJOURS un sens au final  .... 

Et en prime encore et toujours ces apparitions certes parfois prévisibles mais tellement efficaces de ces entités terrifiantes et grotesques et empreintes d'un folklore dont la magie et l'essence nous échappe et ce même si l'on a le cœur empli de Japon ...

Présenter les nombreux protagonistes de ces deux minis films est quasiment impossible, trop, trop de monde défile à l'écran donc je ne vais pas m’atteler à cette tâche qui me prendrait TROP de temps ( et de patience :-|) , j'vais juste dire qu'à mes yeux ( objectivité ZÉRO donc ) , elles/ils sont tous parfaits , même la vieille mémé fantôme avec son ballon de basket , rigolote car involontairement ridicule lors de certaines apparitions mais aussi un poil glauque par moment  !!

Elle a clairement plus de puissance et de " facteur creepy " que son alter ego , le Kuroi Rojo du second métrage , une jumelle morte maléfique qu'on n'entrevoit que difficilement deci delà , ceci dit, le Black Ghost peut lui aussi avoir un sacré impact ne serait ce que par la fixité de son regard ....

Les codes narratifs des premiers films de la Saga Ju on sont pleinement conservés ainsi que certains " détails " qui ont fait la réputation de ces pelloches comme par exemple  ce délicieux son mis à la mode par Kayako , tu sais ce Haaaaaaaaaaa étrange et guttural qui file la chair de poule ??

Ben on y a droit aussi ici *______*

Ha et un ti caméo de Toshio ça te dit ?? 

Ne lâche pas l'écran des yeux et tu l'apercevras  !!!

Par contre ne t'attends pas à retrouver la grâcile et souple Kayako , elle n’apparaît pas et se " contente " de laisser sa malédiction lui donner de "nouveaux enfants " ...

Les fanboyzs seront donc satisfaits , Toshio les sons cheloux et PLEIN de cheveux longs  !!!

Ce qui fait ( une fois de plus ) la force de ces deux moyens métrage c'est la fameuse formule " Ju on " mise en place par le papa de cette sage culte aka Takashi Shimizu , à savoir que le film nous emmène via de courtes saynètes dans le quotidien d'hommes , femmes et enfants qui vont être " contaminés " par cette terrible malédiction qui va les amener vers une mort effrayante et inéluctable et ce même si une jolie médium tente d'arrêter cette " contagion"  ...

Cette recette de fils qu'il faut dénouer/renouer pour enfin comprendre ne plaira pas à tout le monde car il faut suivre , ça peut sembler confus voire bordélique par moment et il faut focus pour ne rien rater ...

Moi je trouve cette façon de narrer une histoire toujours aussi efficace et agréable d'autant plus que même si les réalisateurs n'avaient pas beaucoup de moyen , ils ont été tous les deux chapeautés par Takashi Shimizu himself ( au scénar ) et ils ont surtout pu ajouter leur " touche " perso avec par exemple l'usage de beaucoup BEAUCOUP plus de sang que dans les opus précédents par exemple  ...

 Et des moments étranges et barrés comme cet "exorcicme " en milieu hospitalier porté par des effets spéciaux du plus bel effet ...

A noter également un aspect bien glauque quand l'un des films aborde d'une façon très crue les dysfonctionnements au sein d'une famille , un père tyrannique qui se moque et humilie ses enfants , sa seconde épouse victime des moqueries de sa belle fille et une fillette abusée par un membre de cette horrible famille , la peinture de cette " famille " est esquissée de manière simple mais efficace et ça colle plus les miquettes que les fantômes quand j'y pense ...

Si on me demande lequel des deux pelloches formant ce diptyque j'ai préféré ce sera le Shiroi Rojo car le Kuroi a un rythme un poil trop mou ( même si il ne dure que 60 minutes!) et son histoire de jumelle fantôme ne m'a pas vraiment impactée comparée à la vieille mémé avec son ballon de basket qui ROXXE !!!!!!!!!!

Ha et ne t'attends quand même pas à hurler de peur, j'admets qu'étant un public très facile j'ai eu la trouille 2/3 fois mais pas autant que je l’espérais ....

Mais bon j'veux pas jouer la bégueule et cracher dans la soupe en critiquant , j'ai vraiment VRAIMENT beaucoup aimé regarder ces deux ajouts à la saga Ju On *_*

En conclusion :

Si comme moi tu as des frissons dés que tu entends le délicat chant de Kayako alors tu seras sensible au charme de ces deux pelloches vraiment cools à regarder.

L'immersion totale dans des vies que l'on sait sur le point de s'achever de terrible manière est plaisante , portée par la présence évanescente de  Ju Rei et autres Onryo , cheveux longs , visages blafards , tout y est !!

Il manque juste une petite dose de trouille supplémentaire et ça aurait été PARFAIT !

A voir !!!

 

Kayako for ever *_____*

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii *_____*

(Caladan  .... Voyager sans se déplacer ... )

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog