Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

Gally très triste  ...

Un de mes acteurs favoris, le fascinant, le génial , le GRAND Billy Drago n'est plus  .....

 

 

 

Et j'apprends dans la foulée la mort de Madame Edith Scob , inoubliable Christiane dans l'hypnotisant " les yeux sans visage " ... 

Profonde tristesse ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Ayant beaucoup de temps devant moi à cause d'une douloureuse entorse qui m'immobilise chez wam , j’enchaîne le visionnage de films/séries à la recherche d'une éventuelle petite perle pouacre et ô Joie , alors que je désespérais de trouver un truc sympa, je suis tombée sur ce film là ... 

 

Le Pitch : Quatre potes décident de partir en goguette dans l'outback Australien à la recherche de la ferme de Charlie , lieu supposément hanté après le massacre de la cruelle famille qui y habitait , famille adepte du kidnapping et de la torture de tout innocent croisant leur route et mise à mort par une foule vengeresse ...

GAFFE SPOILERS FERMIERS CI-DESSOUS !!

Bien !!

Je vais être franche avec toi , je ne savais RIEN de ce film qui prenait tristement la poussière chez moi depuis au moins 6 mois ...

Je venais de finir de zyeuter l'indigeste " among friends " , j'étais fort déconfite et agacée et j'ai lancé Charlie's farm en triant des papiers , papiers que j'ai très vite mis de côté parce que quelque chose m'a assez vite interpellée dans le film de Chris Sun ...

Si l'intro montrant deux pauvres victimes se faire massacrer de jolie manière est ma foi assez banale , j'ai beaucoup aimé le fait que pour une fois , je n'ai pas vu surgir sous mes yeux la brochette habituelle de clichés absolus , pas de djeunzs abrutis aux dents blanches ici, plutôt des jeunes adultes ma foi assez débiles également mais ils ne sont pas jeunes et totalement canons même si la croquignolette Tara Reid est présente  .... Y'a un côté " gentils beaufs " chez nos victimes que j'ai trouvé très sympathique ... Gros coup de cœur donc pour Tara Reid, Madeleine Kennedy , Peter Gerardin et Dean Kirkright dont les prestations rendent leurs personnages attachants , chose rare de nos jours dans les films d'horreur !!!

Ils vont bien entendu respecter les codes du film de genre en outrepassant stupidement les nombreux avertissements que les rednecks locaux vont leur lancer en apprenant que ces 4 visiteurs cherchent à aller à la ferme de Charlie et tandis qu'une certaine lassitude à tendance à s'installer , la mise en situation étant un chouia trop longue, Chris Sun a l'excellente idée de faire raconter la légende entourant leur destination par un des gars , légende qui prend vie via des flashbacks bienvenus qui nous montrent ô joie le sémillant Bill Moseley aka le pôpa de Charlie !!!

C'est toujours un PUR plaisir de voir surgir cette trogne *_* et comme je n'avais pas les yeux rivés à l'écran pendant le générique , je n'étais pas au bout de mes surprises , imagine donc ma JOIE quand d'un seul coup d'un seul y'a LUI qui a popé à l'écran ... 

MONSIEUR Kane Hodder lui même !!!

LA légende emblématique du film d'horreur par excellence fait ici une courte mais fabuleuse apparition *_* 

Et devine quoi? 

C'est Nathan Jones , le géant catcheur australien qui prête son impressionnante carrure et sa puissance à Charlie *_* 

A noter au sujet de ce tueur made in Australie qu'il est diablement bien mis en valeur quand il se met à trucider ...

Et là tu vas me dire : ok y'a de la gueule au casting mais cela ne suffit pas à faire un bon slasher alors il a quoi dans le bidou le film de Chris Sun ? 

Hé bien figures toi qu'il est efficace le gars derrière la caméra , il connait visiblement ses classiques, il sait ou il veut nous emmener et comment procéder pour faire pousser des cris de joie à ses spectateurs ( oui j'avoue j'ai poussé des chtis cris de joie quand Charlie se met à l'ouvrage !!! ) ...

Charlie's farm n'a certes rien de révolutionnaire , je dirais même qu'il est ultra classique et ne sort jamais des rails du film de genre slasher mais là ou il se démarque quelque peu de tout ce que j'ai pu voir ces derniers temps c’est qu'il est très généreux en gros rouge qui tâche , certaines mises à mort étant extrêmement innovantes ( le gros qui s'fait couper la teub pour se la faire fourrer dans la gueule ? *_* ) et filmée de manière à ne pas trop épargner le spectateur  ...

Les effets spéciaux sentent bon le " classique " (le bon vieux latex *_* )  et même si ça se voit , ça donne un côté oldschool trés agréable à ce film et c’est passé comme une lettre à la poste à mes yeux puisque je suis une vieille allergique à tout ce qui est CGIs etc etc ...

La dernière fois que j'ai été autant éclaboussée ça a été avec le FABULEUX Hatchet ( dans lequel Kane joue d'ailleurs le gros méchant pas bô aka Victor Crowley ) , vive les tripailles gluantes faites maison et les litres de faux sang !!!

Que dire de plus  ...

La photographie légèrement verdâtre est très sympa et donne une allure certaine aux décors mais je regrette le manque de luminosité vers la fin du film qui rend certains passages presque illisibles et là je pense surtout au DUEL Nathan Jones/Kane Hodder , LA scène du film ou papi Kane prend cher ...

Les ziks sont très sympas , elles ne sont pas trop crispantes et collent bien au spectacle , les décors sont eux aussi plutôt cools avec cette sauvage campagne Australienne , les dialogues sonnent justes et ne font jamais dans la niaiserie crispante et au risque de me répéter , le gars derrière la caméra sait ce qu'il fait et prend visiblement plaisir à malmener ses stars ....

Bref que du positif  !!!!!

En conclusion :

Même si Charlie's farm ne sort pas des sentiers battus du genre Slasher , il a un je ne sais quoi de rafraîchissant qui le rend foncièrement sympathique et je ne dis pas ça parce que j'ai des étoiles plein les yeux du fait de la présence de Moseley , Hodder et Jones au casting ...  

Le cinéma de genre Australien est toujours surprenant , suffit de penser à Rogue ou à Wolfcreek et autres The Reef  ....

Je regrette juste que ce bon vieux Charlie n'ai pas fait plus de victimes tellement il est doué le bougre  !! 

A voir ABSOLUMENT si comme moi tu aimes les slasher et que tu es sensible au cinéma à la Adam" Hatchet " Green *_*

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Aujourd'hui j'ai très envie d'évoquer un film qui m'a profondément agacée car son pitch pourtant prometteur est malheureusement ultra mal exploité ....

 

Le Pitch : Quelques heures avant la grande première de la pièce de théâtre de leur lycée , de charmants blaireaux décident de s'introduire de nuit dans leur bahut histoire de saccager les décors afin de foutre le bordel sans se douter qu'ils ne seront pas seuls sur les lieux ...  

GAFFE SPOILERS PAS JOUASSES CI-DESSOUS !

BIEN !!!

Qui n'a jamais rêvé d'être enfermé dans un centre commercial après la fermeture ou d'aller visiter son bahut de nuit ? 

J'ai eu la chance de vivre la seconde option lors d'une nuit mémorable et jouissive qui m'a marquée à VIE tellement c'est tripant d'arpenter les couloirs sombres et silencieux d'un lycée désert ....

Le bruit /crissement des semelles sur le sol , les sons étranges venus d'on ne sait ou et qui te foutent les miquettes , le plaisir étrange et flippant de pouvoir entrer dans ces salles d'habitudes pleines de vie et de bruit ....

*____________*

Naïvement , j'espérais revivre quelque peu cela à travers les pérégrinations des 4 abrutis qu'on voit s'agiter à l'écran dans The Gallows mais j'ai très rapidement déchanté  ...

Parlons casting  ...

Il y a 4 personnages principaux dans cette pelloche et ils sont tous plus STUPIDES et ININTÉRESSANTS et mal joués les uns que les autres , j'enquille de mauvais films d'horreur/épouvante à longueur d'année donc je devrais être blasée niveau protagonistes fades et mauvais acteurs mais là on touche le fond du panier avec le crétin sportif à la mâchoire carrée et sa meuf la blondinette cheerleader débile , le pote influençable qui se laisse entraîner et la brunette "intello " de service ....

/soupir exaspéré ...  

Je n'ai même pas envie de me casser le cul à aller farfouiller sur IMDB pour trouver l'identité de ces " acteurs/trices" c'est dire si ce néant créatif niveau persos/interprétation m'a gavée  ... 

Leurs comportements/personnalités/échanges sont complètement débiles et j'en suite vite arrivée à un point ou j'espérais assister rapidement à leur mise à mort ... 

Et dois je évoquer les incohérences comportementales de ces abrutis?

Genre pourquoi Reese décide de détruire les décors de la pièce de théâtre qui tient tant à cœur à la quiche Pfeifer qu'il apprécie +++ ?

Mais WTF quoi...

Ensuite  ...

The Gallows est un found footage ( tu noteras d'ailleurs que les acteurs/trices gardent leurs prénoms à l'écran afin de coller au " code " des FF instaurés depuis le cultissime Blair Witch Project )  , le kéké ci dessus aka l'horripilant Ryan ayant en permanence une caméra ou un portable greffé à la main ce qui nous permet d'assister à tous les événements qu'on le veuille ou non ( si tu détestes les images saccadées alors passe ton chemin !! ) , ces objets étant manipulés à un moment ou à un autre par les autres victimes donc changement de perspective etc etc sauf que cet aspect est totalement gâché ( je vais me répéter désolée) par la crétinerie sans nom des héros de la pelloche , le format FF de The Gallows étant mal exploité , il a très vite atteint ses limites ...

Que dire de plus  ....

Le scénario est creux , la mise en scène est proche du néant ( je sais je sais c’est un FF MAIS c'est pas une raison !!) , il n'y a aucune créativité/inventivité et le responsable de cette catastrophe ose en plus nous faire le coup du twist final lamentable  ...

J'aurais adoré que le réalisateur se réveille ,  se rende compte de la débilité de son film et se ressaisisse afin de mieux mettre en valeur son décor , un établissement scolaire de nuit étant absolument angoissant et creepy mais NON , le gars suit son pauvre cahier des charges et en plus il prend son temps , The Gallows étant bourré de longueurs toutes plus useless les unes que les autres  ...

La mise en place des personnages et du cadre de l'histoire par exemple est beaucoup BEAUCOUP trop longue et il faut patienter une bonne quarantaine de minutes avant que quelque chose d'étrange finisse par se produire , le CALVAIRE !!! 

Et n’espère pas avoir peur , le format FF n'offre que très rarement de pur moment d'angoisse , quand on décide d'utiliser cette façon de narrer une histoire , il faut  savoir ou on va et ce qu'on veut faire pour réussir à générer des moments de trouille ( Blair Witch, Grave Encounters ou encore le décrié Paranormal Activity sont la preuve qu'un FF peut faire peur !!)  ce qui n'est pas le cas ici , The Gallows étant tristement prévisible , chaque tentative de jumpscare foire totalement sans parler du fait que le spectre de Charlie est très mal exploité ...

"Coucooooou tu veux voir ma b... euh ma corde?" 

Il n'y a rien , RIEN à dire de positif sur ce film et c'est dommage parce qu'encore une fois il y avait matière à faire un BON FF avec ce bahut désert et l'accroche de son affiche disant que chaque école a son esprit , putain ce potentiel de OUF dans ces quelques mots  !!!!

Mais The Gallows rate le coche , c'est un epic fail du début à la fin ...

En conclusion :

The Gallows est une purge infâme , sous produit du mode Found Footage que je chéris tellement , il enquille des scènes de dialogues sans intérêt échangés par des personnages mal joués dont on se contrefout , c'est le truc le plus ennuyeux et fade que j'ai vu depuis un bon moment  !!!

A ne surtout PAS voir  !!!! 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Cela fait 5 jours que je suis enfermée à mon domicile suite à une chute malencontreuse aux conséquences douloureuses et pour passer le temps, j'ingurgite goulûment tout ce qui me tombe sous la main en matière de films/séries animées Nippones , je passe de longues heures les yeux rivés aux différents écrans qui parsèment Ma Bulle irl ...

J'vais pas te parler de TOUT ce que j'ai vu parce que dans la grande majorité ce sont d'énoooooormes déceptions (The last wish , The School ...... ZzzzzZzzzzz powa ) par contre j'ai envie d'évoquer une pelloche qui , sans être le film du siécle , m'a arrachée à ma léthargie  ... 

 

Le pitch : 25 ans après que tous les membres d'une secte se soient suicidés , l'unique survivante retourne sur les lieux de son enfance accompagnée d'une équipe désireuse de tourner un documentaire qui fera la lumière sur les mystères liés à ce drame  ...

GAFFE SPOILERS SECTAIRES CI-DESSOUS 

Bien  !!!

Je me suis intéressée à ce film pour UNE seule et unique raison : J'adore Thomas Jane .

Je surkiffe ce gaillard depuis ma première rencontre avec lui dans le Peur Bleue de Renny Harlin .

Il ne s'agit pas ici d'un délire de Gally en mode vieille midinette se pâmant devant un acteur , loin de là, j'adore Thomas Jane , à chaque fois que je le croise dans un film ( même dans l'infâme the Predator) je le trouve sympathique et super intéressant ...

Inutile de dire que sa prestation dans The Veil m'a carrément séduite  ...

Après le premier visionnage j'étais blasée voire agacée et j'ai eu des mots pas très glop à l'égard de cet acteur mais j'ai revu le film avant de venir ici pour en parler et au final il s'en sort diablement bien le sieur Jane dans le rôle du Leader charismatique et inquiétant d'une secte !!!

Son personnage est un mix de l'immonde jim jones et d'un Jim Morrisson défoncé au paranormal et la prestation de Thomas Jane est vraiment excellente *_* 

J'vais légèrement insister sur Monsieur Jane mais à mes yeux , sans lui, pas de film , le gars porte la pelloche sur ses épaules du début à la fin même si il cabotine à MORT !!!!  

 Face à lui on retrouve la toujours aussi jolie Jessica Alba ( qui à l'époque de Dark angel aurait été PARFAITE en Gally !!!!!!!!! ) dans le rôle de la nana qui dirige l'équipe de tournage ...

La prestation de Dame Jessica est plus qu'honorable , elle fait le job et ça passe plutôt bien même si son personnage entêté fera forcément penser tout fan de film d'horreur à l'horripilante Heather du cultissime Blair Witch quand des événements terribles se produisent mais que Lady Jessica insiste pour terminer son foutu documentaire ...

Et à noter la présence de la délicieuse Shannon Woodward que tout fan de WestWorld reconnaîtra *_* ( la brunette avec le casque à l’arrière ) 

Autre bon point pour ce film : les décors *____*

J'ai adoré les lieux ou se déroule l'histoire , en particulier la maison secrète du gourou de la secte , elle est magnifiquement mise en valeur grâce à la réalisation intelligente de Phil Joanou dont le nom ne te dira sans doute rien mais le mec a quand même réalisé le " Rattle and Hum " de U2 + pas mal de clips cultes donc moi je dis : RESPECT !!!!!!!! 

La photographie/lumière qui imprègnent ce film  sont vraiment plaisants visuellement , ça donne une ambiance particulière à l'histoire et aux personnages que l'on voit évoluer au fil de la narration ....

D'aucuns diront que cette grisaille verdatre est LA solution de facilité pour créer facilement ZE Ambiance mais j'trouve que Joanou utilise à bon escient cela afin de donner du corps à son film...  

Voilà pour les points forts de The Veil ....

Malheureusement pour cette pelloche , si le point de départ est vraiment intéressant ( entrer dans les entrailles d'une secte toussa )  ça part en couille , selon moi, dés qu'on arrive dans la vieille bicoque et que l'équipe découvre les vieux films de ce bon vieux Jim , pour ma part et sans vouloir me la péter , j'ai immédiatement compris/su ou le réalisateur voulait/allait en venir et ça m'a terriblement agacée d'autant plus qu'alors qu'il avait réussi avec beaucoup de talent à générer une Ambiance , il gâche tout en ayant recours à des putain de jumpscare qui m'ont horripilée ...

 Ceci dit je n'ai pas envie de cracher dans la soupe parce que j'ai vraiment passé un bon moment devant ce film et ce même si la fin est très (trop) vite prévisible sans parler des nombreuses incohérences ( le FBI n'a pas été foutu de trouver la maison ? WTF? ) ...

J'avoue que je me suis rapidement ennuyée et qu'aucun des événements se déroulant sous mes yeux ne m'a prise au dépourvu ce qui est vraiment dommage parce qu'encore une fois même si le truc a déjà été exploité des dizaines de fois, y'avait un point de départ intéressant ...

En conclusion : 

De tous les films que j'ai matté cette semaine ( deux par jour) , The Veil est celui qui m'aura le moins déçue ( c'est dire le niveau des autres T_T)  ...

J'ai beaucoup aimé "entrer " dans la secte évoquée par Phil Joanou et assister aux atrocités commises par un cinglé ayant réuni autour de lui des âmes fragiles , toute personne ayant vécu via les médias les horreurs de l'OTS ou ayant entendu parler de ce FDP de jim jones ou de Heaven's gate appréciera ( peut être ) cet aspect de The Veil ...

Pour le reste il n'y a malheureusement pas grand chose à dire de positif, énorme et permanente impression de déja vu ...

A voir à l'occasion ...  

Voir les commentaires

Publié le par Gally

OMG ...... 

Le trailer de Doctor Sleep vient de sortir et je frétille  ...

 

Je suis accro à Mike Flanagan depuis Absentia , ce mec a réussi à me terroriser avec Hill House et voilà son Doctor Sleep qui pointe le bout de son shining  ...

J'ai hâte de poser les yeux sur ce truc *_*

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Suite à une malencontreuse chute dans les escaliers de Ma Bulle qui m'a valu une belle entorse, me voilà immobilisée chez wam pour quelques jours ...

J'en profite pour matter plein ( PLEIN) de trucs et j'vais te parler de celui qui m'a le plus choquée/marquée  ...

 

Le Pitch : Est il nécessaire que je résume ? 

GAFFE SPOILERS HIDEUX CI-DESSOUS .

Bien ... 

Chernobyl est une mini série de 5 épisodes made in HBO qui narre en détail l'accident monstrueux de cette foutue centrale nucléaire en mettant en avant les protagonistes de ce drame , responsables, hommes politiques , les héros anonymes et surtout , les victimes...

Une personne de mes z'amis n'arrêtait PAS de m'en parler depuis peu et sur ses conseils, j'ai mis la main sur ces 5 épisodes que j'ai dévoré en quelques heures ....

J'ai terminé le dernier segment il y a à peine quelques minutes et j'vais être honnête : je ne me sens pas bien du tout.

J'en matte des films d'horreur/d'épouvante bourrés de moments abominables mais cela reste du cinéma , ici c'est la réalité dans toute son horreur et même si je la connaissais plus ou moins cette réalité là , j'ignorais certains aspects de cette abomination.

J'vais pas faire dans mon habituelle emphase parce que ce serait mal venu de ma part de faire montre d'enthousiasme quand le sujet abordé est aussi horrible mais je me dois de souligner les points forts de ce petit bijou...

Déjà y'a le casting , aucune erreur , tous/toutes les acteurs/trices que l'on voit à l'écran sont PARFAITS , gros coup de cœur pour le duo central Jared Harris et Stellan Skarsgard qui incarnent respectivement le scientifique Valeri Legasov et l'homme politique Boris Schcherbina.

Nous allons les suivre du début à la fin lors de leur lutte ( vaine ) contre le poison invisible qui se répand de Chernobyl tout en essayant de survivre parmi les vrais Monstres , ces enfoirés de politicards engoncés dans leur crédo politique , le duo d'acteur fonctionne du feu de dieu  ...

Je ne peux pas ne pas évoquer Emily Watson qui prête ses traits à la scientifique Ulana Khomyuk , personnage inventé pour les besoins de la série ..

A travers l'enquête d'Ulana , on va vivre certains des moments les plus HORRIBLES qui soient quand elle va voir les survivants de l’explosion, ces hommes qui étaient dans la centrale quand le pire est arrivé et crois moi si je te dis qu'il faut avoir le cœur bien accroché à la vision de ces corps fondus , brûlés , rongés ....

Tout le reste du casting roxxe, ils et elles sont tous PARFAITS , aucune critique n'est possible tellement tout le monde joue juste même les seconds rôles comme par exemple Jessie Buckley aka Lyudmylla Ignatenko épouse d'un des pompiers envoyés à la mort ou Paul Ritter qui quant à lui joue l'immonde Anatoli Dyatlov , victimes ou responsables , TOUS les protagonistes sont parfaitement incarnés ...

Et puis il y a Le Monstre ...

Cette centrale qui va exploser à cause de mensonges abominables et de tristes petites histoires d'ambitions d'hommes avides de plaire à leur hiérarchie pour ensuite distiller son poison mortel dont on perçoit la présence omniprésente sans jamais que le réalisateur en fasse trop grâce entre autre à un gros taf sur le son et sur la zik qui donnent corps à l'invisible Monstre Nucléaire ...

L'Horreur la VRAIE c'est celle là , on ne la voit pas mais on assiste à ses effets dévastateurs sur les organismes et crois moi que ça va te rester en tête longtemps ....

Gros GG pour les effets spéciaux/maquillages d'ailleurs qui rendent tristement bien les douloureuses métamorphoses subies par les victimes de ce poison invisible ... 

J'ai eu plus d'une fois la chair de poule et même je l'avoue sans honte , les larmes aux yeux , chair de poule en voyant ces gens s'extasier devant la " beauté" de cet incendie qui s’étale non loin d'eux sans réaliser que le vent leur envoie au visage un air vicié qui va les tuer , larmes aux yeux quand on voit tous ces hommes ( les mineurs , les soldats ... ) qui vont se sacrifier pour essayer de réguler le bordel généré par les dirigeants de leur beau pays ... 

Mais ce qui fait la force de cette série c'est la façon atrocement réaliste dont elle aborde cette histoire , les causes et les conséquences de ce cauchemar sans jamais faire dans la dentelle quitte à choquer/révulser le spectateur ( quelqu'un à réussi à regarder la scène avec les chiens sans détourner le regard ?? ) , Craig Mazin et Johan Renck les responsables de ce petit bijou montrent tout même l'insoutenable mais sans basculer dans le sensationnalisme pouacre ce qui est tout à leur honneur ...

Johan Renck , le réalisateur des 5 épisodes a fait un boulot incroyable tant dans la direction de ses acteurs que dans la mise en scène et je ne suis vraiment pas étonnée d'apprendre que sa série est devenue la plus "cotée " sur des sites comme IMDB tellement le spectacle est prenant et passionnant .

On est à 1000 lieues des mozer of dragons et autres bastard , Chernobyl c'est " pour de vrai" et cette série est un triste mais nécessaire rappel de ce en quoi l'humanité est capable à ses heures perdues .... 

Le voyage dans le temps est incroyable, décors, fringues , bagnoles, idéologie politique , tout y est , porté par une photographie " grise et terne" qui permet une immersion TOTALE et ce dés les premières images , on baigne voire on se noie littéralement dans la Mère Russie .... 

L'aspect politique et sociologique de ce pays moribond porteur est incroyablement bien retranscrit et détaillé et bordel comment ne pas avoir un peu mal au bidou quand le Fantôme du KGB vient faire kikoo ici et là ou quand un pauvre gars est obligé par ses enfoirés de supérieurs d'aller jeter un œil au dessus du trou béant laissé par l'explosion tout en sachant qu'il va en mourir ...

La musique discrète mais efficace colle sourdement au spectacle tandis que le rythme très lent de chaque épisode permet au réalisateur de détailler l'histoire et au spectateur de ne pas trop se perdre dans les noms/rôles/grades de chacun/ne ou quand Valeri nous explique comment fonctionne une centrale nucléaire ou les conséquences de cette explosion ....

En conclusion:

J'avais 13 ans quand Chernobyl a explosé et je me souviens très bien de tout ce qui s'est passé autour de moi, de l’inquiétude de mes parents et des gens tout autour de moi et de ces mensonges éhontés de notre bon vieux gouvernement qui annonçait à grand renfort de météorologues et de scientifiques , que le nuage radioactif avait comme par miracle évité notre pays ...

Au fil des années je me suis renseignée ici et là sur ce qui s'était passé ( documentaires toussa) et je pensais tout savoir , je me trompais , Chernobyl m'a appris beaucoup tout en me collant des baffes magistrales ...

Le spectacle de ces enfants qui jouent en riant et de cet oiseau moribond qui tombe du ciel non loin d'eux , symbole de la mort invisible en marche me glace encore le sang ...  

Le bébé empoisonné de Johan Renck va rester gravé dans ma mémoire pour longtemps ...

Personne ne peut sortir indemne de cette expérience  ... 

A voir ABSOLUMENT ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Coup d'coeur série nippone du moment dans ma Bulle ...

Passionnante et très troublante *___*

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Qu'il est doux de ne rien avoir d'autre à faire que regarder des trucs , plein de trucs , des trucs captivants ( Tésis d'Almodovar j'y viendrai sans doute un de ces jours) ou des trucs gentillets mais intéressants comme le film dont je vais te parler ...

 

Le Pitch : Bird , sympathique lycéenne de son état récupère un vieux polaroïd des familles avec lequel elle se met à photographier ses potes jusqu'à ce qu'elle se rend compte que les personnes photographiées décèdent les unes après les autres  ...

GAFFE SPOILERS PHOTOGÉNIQUES CI-DESSOUS !!!

BIEN !!!

Je me suis intéressée à ce film parce qu'il y a quelques mois de cela , j'ai vu le court métrage de Lars Klevberg qui a inspiré cette relecture cinéma à la sauce USA et j'avais beaucoup aimé ce que j'avais vu ...

Je savais après avoir vu la bande annonce que j'allais rester sur ma faim mais j'ai quand même eu envie de donner sa chance à Polaroïd et même si j'avoue avoir baillé ici et là j'ai passé un plutôt bon moment  ...

Le casting n'est pas folichon , Kathryn Prescott et Tyler Young prêtent leurs traits aux héros entourés de quelques belles gueules aux mâchoires carrées , tous ces petits jeunes font le boulot en essayant de rendre leurs personnages intéressants mais il faut bien admettre que c'est un petit epic fail car cette brochette de victimes en devenir ne sort pas du lot habituel , clichés au possible , ils sont loin d'être attachants d'autant plus qu'on sait exactement qui va crever et qui va survivre ...

Par contre , deux jolies surprises au casting  ...

La présence de Mitch Pileggi ( Skinner dans les X files ) et de MADAME Grace Zabriskie ( la maman de Laura Palmer entre autre ) , deux visages sur lesquels le temps semble n'avoir aucune emprise.

On ne les voit pas beaucoup malheureusement mais chacune de leurs apparitions m'a collé des étoiles plein les yeux *_* 

 

Ensuite  ...

Si tu as envie de sursauter de trouille ou de te cacher derrière une couette parce que tu as peur alors passe ton chemin , Polaroïd ne faisant jamais, JAMAIS peur et pourtant je suis très bon public mais là : rien  ...

Mais alors pourquoi ai je regardé jusqu'au bout moi qui aime tant me crisper de trouille sur mon divan me demanderas tu ?  

Hé bien c'est très simple : j'ai toujours eu PEUR des polaroids , c'est con je sais mais quand j'étais jeune , je détestais être prise en photo avec ces trucs là , quelque chose dans les bruits que faisaient ces appareils puis la sortie lente de la photo et enfin l'apparition du résultat me terrifiait à TOUS les coups , j'avais TOUJOURS peur que quelque chose d'horrible ne se produise ou n'apparaisse ....

Inutile de dire qu'avec la pelloche de Lars Klevberg , j'en ai eu pour mon argent et ce même si les bruits ne sont pas les mêmes que ceux qui ont marqué une trace indélébile dans ma mémoire  ...

En plus j'ai un faible pour les films d'objets hantés/maléfiques .. 

Et puis même si je ne suis vraiment pas fan des jeunes comédiens victimes de l'entité liée à ce fichu polaroid , j'ai beaucoup aimé la mise en scène et la réalisation du film , certains passages sont vraiment intéressants et du coup je n'ai pas réussi à décoller , un ÉNORME GG au responsable de la photographie, Pal Ulvik Rokseth qui a réussi à générer une ambiance visuelle glaçante lors de scènes pourtant bien éculées mais qui prennent une autre dimension justement grâce à cette lumière et cette ambiance étrange  ....

Et il faut avouer que j'ai trouvé cette chose qui veut faire bobo aux mômes particulièrement intéressante surtout quand elle se met à jouer avec leurs nerfs ( et un peu avec les nôtres ) , j'pense en particulier à son petit jeu avec Tyler la première victime ( le drap ... ) ou quand il se mêle aux mannequins de la soirée d'Halloween , on est très loin des fantômes du court métrage original mais ce foutu machin a son charme  !!!

Et puis le réalisateur est quand même celui qui va nous balancer le remake de Chucky , j'étais curieuse de voir de quoi il était capable suite aux premières tofs de la nouvelle poupée sanglante qui m'ont fait mal au bidou ...

Que dire de plus  ...

La zik n'est pas dégueu et colle bien au spectacle , on a droit à chtit twist final ,  le film ne dure pas trop longtemps et respecte le " cahier des charges " avec derrière la caméra un gars qui sait visiblement ou il veut aller et qui ne vend pas de poudre aux yeux ...

Alors oui il y a une grosse impression de déjà vu du début à la fin MAIS malgrés cela ,  le film de Lars Klevberg est RAFRAÎCHISSANT et plaisant à regarder ...  

Que demande le peuple ?


En Conclusion ...

Polaroïd n'est pas le film du siècle mais il a un je ne sais quoi , une ambiance, qui m'a séduite et je ne regrette pas d'avoir passé 90 minutes en compagnie de ce satané appareil photo , le simple fait d'entendre ces sons qu'il fait m'a dérangée , brrrrrrrrr .

​​​​​​​Si tu en as l'opportunité et la curiosité alors jette un œil sur le court métrage qui est vraiment cool à voir  ...

A voir à l'occasion ....

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog