Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

Bien  ...

Et si on se posait quelques instants toi et moi pour parler d'une série tv ?

Rassures toi, je ne vais pas te causer de GOT, cette série qui a emporté mon âme a vécu et est morte , je n'ai rien à dire à ce sujet parce que ( et le visionnage de la dernière saison m'a confortée sur ce sentiment de détachement malgré quelques fulgurances qui m'ont certes collé les larmes aux yeux ...) je suis passée à autre chose il y a belle lurette ...

Et donc le pavé à venir sera centré sur une série française ( héwé  !! ) que j'ai dévorée en quelques jours  et qui m'a collé des étoiles plein les yeux  ... 

 

Le Pitch : Bienvenue à Villefranche, jolie petite bourgade perdue au milieu d'une immense et mystérieuse forêt ... Le Major Lauréne Weiss tente avec sa fine équipe, de faire régner un semblant d'ordre dans une communauté rongée par des secrets pas très ragoutants tandis qu'une étrange créature se balade à l'orée des bois denses et mystérieux qui semblent vouloir engloutir la ville  ....  

GAFFE SPOILERS FORESTIERS CI-DESSOUS !!!

BIEN !!!!

Mars/Avril 2019 ... 

Alors que la folie et la bêtise règnent partout sur les rézossiox quant à la dernière saison de GOT, une voix familière m'a parlée d'une série étrange made in France , série répondant au nom de Zone Blanche  ...

Sur le coup je n'ai ( je l'avoue ) pas prêté attention à cette histoire de forêt hantée par une bestiole chelou sauf que dimanche dernier en zappant sur netflix, j'suis tombée sur le premier épisode de la dite série et j'ai été envoûtée dés les premières images  .

Pour l'anecdote , on ne regarde plus la tivi lambda chez wam depuis plus d'un an donc je suis complètement passée à côté de cette série qui a été diffusée sur France deux MAIS ô joie Netflix a repris à son compte cet OTNI ( Objet Télévisuel Non Identifié) et j'avoue sans honte avoir dévoré les deux premières saisons en quelques jours ( merci le pont de la pentecôte!!) ...

Et donc Zone Blanche c'est quoi ...

Ben c'est un petit bijou télévisuel comme on en fait pas beaucoup et bordel c'est français et pour une fois qu'on nous pond autre chose qu'un truc de beauf ou une niaiserie débile , faut pas cracher dans la soupe  !!!!   

Mathieu Missoffe le créateur et scénariste de Zone Blanche a visiblement été bercé par Twin Peaks et autres séries/films/jeux vidéos cultes , les deux saisons de ZB surfant allègrement sur ces secrets dégueulasses et honteux que nous cachons toutes et tous dans nos placards avec , cerise sur le gâteau , une touche d'étrange via les allusions de plus en plus puissantes à Cernunnos ...

Cékoidonc Cernunnos me diras tu ?

C'est une divinité Gauloise ( cocorico? ) représentant le cycle de la vie dans la forêt , la germination, la Mort ... 

Cette créature est représentée avec une jolie paire d'andouilliers sur la tête et parfois un torque ( un bijou gaulois typique ) , l'on dit de lui que lors de la nuit de  Samhain ( tu vois laquelle? ) il sort " des enfers " afin de se livrer à une chasse sauvage  ( ça te parle aussi ? ) .... 

Et dans Zone Blanche , la silhouette menaçante et protectrice de Cernunnos est omniprésente car liée aux bois denses et mystérieux encerclant Villefranche ... 

Imagine mon étonnement , ma stupéfaction et ma JOIE immense quand j'ai réalisé à quoi j'allais être confrontée lors des premiers épisodes de cette série  ....

Je te rassure je ne vais pas me lancer dans un descriptif ennuyeux et soporifique de chaque épisode , j'vais me contenter d'effleurer ce qui m'a séduite  ...

On va commencer par le casting  ...

Déjà y'a elle  ...

Elle c'est l'incroyable Suliane Brahim aka Lauréne Weiss , LE personnage central de Zone Blanche , petit bout de femme couillue et ultra forte qui doit concilier le traumatisme qu'elle a subi lors de son enlèvement 20 ans plus tôt , sa vie de mère face à une ado un poil casse couilles + sa vie de femme amoureuse d'un homme marié + sa vie de représentante de l'ordre dans une ville bourrée de secrets pas glop ...

Suliane Brahim c'est MON coup de cœur dans ZB, elle est INCROYABLE de force et d'émotion et je suis restée scotchée par sa prestation dans les deux saisons de cette série  ...

Ensuite on a tout ce petit monde  ...

De gauche à droite y'a la toubib/légiste Leila ( géniale Naidra Ayadi ) , le bourru Herman ( Renaud Rutten *_*) , Lauréne , Nounours ( incroyablement touchant Hubert Delattre ) , Camille ( Tiphaine Daviot GG cocotte je ne t'ai pas vue venir *_* ) et Siriani procureur de son état (Laurent Capelluto scotchant dés sa première apparition ) qui est source de moments légers , le bonhomme souffrant d'une tonne d'allergies , un comble quand on est envoyé dans un trou perdu ou pullulent pollen et autres abeilles  ...

Ajoute à cela le séduisant mais agaçant Bertrand Steiner ( Samuel Jouy ) maire de son état et amoureux qui n'assume pas trop son amour pour la jolie Lauréne et quelques gueules bien choisies et tu auras un casting en béton armé qui va t'aider à plonger en apnée dans Zone Blanche  ...

Tout ce petit monde se donne visiblement à fond , chacun et chacune porte haut son personnage sans jamais trop sombrer dans certains clichés faciles , la caractérisation est rapide et efficace en diable avec quelques jolies surprises au fil des épisodes quant au passé souvent sombre des héros et héroïnes de ZB ...   

L'immersion est immédiate et totale grâce à cette galerie de personnages principaux et secondaires tous plus truculents les uns que les autres, portés par des dialogues ciselés qui font mouche sans parler des trames scénaristiques passionnantes et dramatiques dans chaque épisode ...

Mais ce qui fait LA force de Zone Blanche c'est cette forêt TERRIFIANTE et mystérieuse omniprésente et filmée de telle façon qu'elle devient immédiatement un personnage à part entière de la série , la photographie , la lumière dans laquelle baigne cette série est INCROYABLE de beauté ...

Tournée dans les Vosges , Zone Blanche met systématiquement en avant la Forêt et chaque passage parmi ces arbres qui semblent écouter les propos des humains perdus en leur sein est d'une beauté saisissante , les rares moments ou la série nous éloigne de ce cadre magique pour nous ramener vers une triste civilisation faite de béton et de bitume nous donnant systématiquement envie de vite retourner suivre Weiss quand elle part en chasse dans ces bois menaçants  ...

La série comporte pour le moment deux saisons de 8 épisodes d'une durée d'à peu prés 50 minutes , chaque épisode procède de la même façon, on part d'un fait divers souvent sordide qui nous emmène au cœur des secrets les plus inavouables des gens du coin qui non seulement portent un masque mais qui en plus doivent faire avec les murmures étranges émanants de la forêt toute ( trop ) proche , forêt dans laquelle on aime visiblement aller mourir  ...

La réalisation est PARFAITE , il n'y a pas un seul temps mort selon moi , chaque scène, chaque échange apportant sa pierre à l'édifice , l'utilisation récurrente de flashbacks et d'ellipses peut perdre le spectateur au début mais on s'y fait très vite à condition de rester attentif ....

​​​​​​​Ajoute à cela une bande musicale FABULEUSE et tu obtiendras une série tv surprenante pleine de surprise de tensions diverses et variées qui m'ont laissée sur les rotules plus d'une fois  ... 

J'ai forcément pensé à Jordskott série tv suédoise avec laquelle ZB partage beaucoup de points communs dont ce lien fort et mystérieux entre Villefranche et ses forêts ou encore comme dit plus haut à Twin Peaks quand des secrets bien cachés sont révélés , occasionnant des événements souvent imprévisibles , j'ai aussi pensé à Silent Hill par moment quand la brume se fait envahissante ...

Il y a bien entendu pas mal d'incohérences comme par exemple le fait que bien que Villefranche soit confrontée à plein de morts, jamais on n'envoie de renforts et certains dialogues sont parfois inaudibles ce qui m'a clairement agacée par moments mais cela n’altère pas trop l'histoire ...

J’espère qu'il n'y aura pas de saison 3 car même si tous les Mystères ne sont pas résolus , je crains qu'à force de trop " tirer sur la corde " l'ambiance de Zone Blanche finisse par perdre de sa force et je pense même qu'une lassitude pourrait s'installer ...

En conclusion  ...

Quand mon homme des bois m'a parlé il y a quelques semaines de cela d'une série tv française sur laquelle il était tombé en zappant , j'avoue avoir écouté poliment sans avoir particulièrement envie de m'intéresser au bouzin car je suis foncièrement hostile au " made in France " en matière de ciné/séries tv , j'y peux rien , j'ai trop souvent été déçue ...

Ma surprise a donc été de taille quant mon chemin à croisé celui de Zone Blanche que j'ai dévorée en quelques jours sans voir le temps passer , la Forêt est MAGNIFIQUE , son habitant est mystérieux à souhait , les locaux de Villefranche très Twin Peaks like ont révélés pas mal de leurs petits secrets sur fond de morts étranges voire violentes et j'ai terminé le dernier épisode hier soir vers 23h00 , ravie et stupéfaite par ce petit bijou ...

​​​​​​​Et désormais , lors de mes prochaines balades dans certaines forêts chères à mon cœur , j'aurai une pensée pour Cernunnos ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally

J'ai souvent du mal à parler ici et ailleurs d'autre chose que de films/séries/bouquins d'horreur/d'épouvante ....

Mais j'vais essayer de faire une exception aujourd'hui pour évoquer un film d'animation trop mignon qui m'a collé des étoiles plein les noeils ( car oui , on peut aimer regarder Michael Myers trucider de la babysitter pas farouche ET avoir un ti cœur sensible .... )  ...

 

Le Pitch : Alors que l'hiver s'installe dans la montagne , une famille de coccinelles s'active afin de remplir leur garde manger ... Après quelques pérégrinations un des mômes coccinelle se retrouve coincé dans un carton de victuailles en partance pour la Guadeloupe ...

GAFFE SPOILERS INSECTOÏDES CI-DESSOUS !!!

BIEN !!!!

Avant d'être des films , Minuscule , c'est une série d'animation diffusée à la tivi , série que Ma tribu et moi avons donc découvert par le biais de la petite lucarne et le charme a opéré de suite  car le spectacle de ces drôles de petites bestioles qu'on côtoie tous les jours , prenant vie avec un look cromignon , sans anthropomorphisme à la con genre disney et sans aucune parole avec en prime une musique super et de l'humour en veux tu en voilà est totalement réussi et ce , grâce au talent des réalisateurs et scénaristes ,  Thomas  Szabo et Hélène Giraud ...

Quand on a appris qu'un film sortait sur grand écran il y a quelques années ( césar du meilleur film d'animation à l'époque , bon ok les césars c'est naze et poussiéreux mais quand même !! ) , nous , les ennemis de la foule et de la promiscuité et de l'odeur écœurante du popcorn et des couinements des gosses sommes allés au ciné un dimanche afin d 'apprécier le spectacle , c'est dire si on AIME Minuscule dans la famille ...

Et donc Minuscule deux : les mandibules du bout du monde , nous permet de retrouver la Coccinelle héroïne du premier film qui est désormais en charge d'une jolie chtite famille et va devoir se retrousser les manches quand un de ses petiots se retrouve accidentellement prisonnier d'un carton qui part pour la Guadeloupe  ...

Quand j'ai vu la bande annonce j'ai eu un peu peur en entendant une voix off car il n'y a JAMAIS de voix off dans Minuscule donc j'ai eu un chouia d'appréhension en me disant que l'homme allait peut être avoir un rôle plus important cette fois mais NON car s'il y a bel et bien des humains au casting ( Thierry Frémont et Bruno Salomone ... ) , ils ne parlent PAS et on ne les voit que quelques minutes ( OUF !! ) , la recette Minuscule reste donc la même : des chtites bêtes amusantes confrontées à des situations pas glop mais qui trouvent la solution parfois de façon diablement inventive et poétique  ...

Pas de dialogues donc , les chtites bêtes de Minuscule n'en ont pas besoin , leurs petits couinements et autres bruits amusants accompagnés de mimiques suffisent à faire passer le message au spectateur porté en plus par la jolie musique de Mathieu Lamboley qui colle parfaitement au spectacle...

Le dépaysement est total , les paysages sont MAGNIFIQUES, que ce soient ceux du parc du Mercantour sous la neige ou les plages de sable fin et les forêts pluvieuses de la Guadeloupe , le mix entre décors naturels et passages numériques est PARFAIT et fonctionne du feu de dieu ...

Les fans de la série tv retrouveront ces moments de pur bonheur quand on suit les insectes lors de leurs pérégrinations vertigineuses et speed ( comme dans la course poursuite Mouches VS coccinelle avec en prime la chtite " chansonnette " moqueuse de la Ladybug !!) , l'amination est fluide et superbe sans aucun faux pas , on sent clairement que le duo Szabo/Giraud a eu un peu plus de fric et surtout bénéficie des avancées technologiques en matière d'animation numérique , le résultat à l'écran est juste MAGNIFIQUE, je pense à ces flocons de neige au début de la pelloche ou à  ces averses de pluie dans la forêt tropicale , sans oublier ces rencontres avec les insectes locaux  , c'est d'une beauté mes enfants  !!!!!

Pour mon plus grand plaisir, j'ai retrouvé ma chtite araignée préférée , en train d'écouter de l'opéra dans une maison de poupée abandonnée avant de prendre les commandes d'un bateau volant direction la Guadeloupe afin d'aider sa copine la Coccinelle qui de son côté botte les fesses façon chenille urticante des méchants promoteurs désireux de dégommer l’écosystème local : du BONHEUR !!!!

Et en plus y'a une araignée paon  trop mignonne *______*

Ajoute à tout cela un travail délicat sur les bruitages ( un détail non négligeable !!) et tu obtiendras un fabuleux film d'aventure insectoïde *_* 

Je ne trouve RIEN de négatif à dire sur Minuscule , tout dans ce film m'a séduite et charmée et j'ai même vu mon ado se redresser et se désintéresser de son ordi afin de regarder les aventures de la Coccinelle !!! 

En conclusion  ...

Fan de la première heure des chtites bestioles imaginées par Hélène Giraud et Thomas Szabo , je me suis jetée sans crainte sur ce second film et je n'ai pas été déçue , tout y est , l'humour , la poésie , les voyages , les scènes épiques , la musique , l'émotion ...

Minuscule est un petit bijou précieux , drôle et bourré de moments magiques, a voir ABSOLUMENT !!

Ha et ...

La prochaine fois que tu es sur le point de buter un insecte ou une araignée , demande toi si la bestiole que tu vas écraser ne serait pas une adepte de Madame Butterfly ...

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Pas beaucoup de temps à consacrer à ma Bulle donc à défaut d'un blabla , quelques jolies illustrations de Dieux Etranges  made in Valin Mattheis ...

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

S'il y a UN roman de Stephen King (écrit par ce bon vieux Steve sous le pseudo de Richard Bachman , le bouquin est sorti en France à la fin des années 70/début 80 ... )qui est culte à mes yeux ,c'est " Marche ou Crève " ...

L'édition de poche que je possède a été tellement lue et relue qu'elle ne ressemble plus à rien , je connais cette histoire par cœur ...

J'crois que c'est un des romans les plus sombres, cruels et nihilistes de King qui nous entraîne à la suite de Ray Garraty , un jeune gars qui décide un jour de participer à un jeu télévisé , La Longue Marche , une espèce de tv réalité atroce , celui qui ralenti la cadence voire cesse de marcher ( ils sont 100 au départ ) étant éliminé par l'armée sous le regard avide et bovin de La Foule...

Marcher pour ne pas périr , marcher pour voir l'Autre mourir ...

 

Si tu n'as pas lu " Rage " et " Marche ou Crève " de King alors hâte toi de le faire, tu verras à quel point , quand il a écrit ces deux brûlots il y a des décennies de cela , ce gars avait une vision tristement claire et nette de l'avenir quant à certains aspects de notre délicieuse société  ...

Jamais je n'aurais cru que l'histoire de Garraty et Mac Vries allait passer sur grand écran mais j'apprends aujourd'hui qu'André Ovredal, le mec du génial Troll hunter ou du fabuleux The Jane Doe identity serait sur le coup  !!!!!!

Inutile de dire que je frémis d'impatience  .......

Voir les commentaires

Publié le par Gally

 

Bobo ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Stephen King a le vent en poupe depuis le Tsunami It au cinéma qui a engrangé des millions de biftons de part le monde , cela a généré quelques films  basés sur les écrits du binoclard du Maine et certaines adaptations sont totalement réussies ( Jessie *______*) ...

J'ai souvent évoqué ici même le remake de Pet Sematary et j'en attendais beaucoup, alléchée par les trailers et autres visuels qui m'en avaient collé PLEIN les mirettes .

J'étais pleine d'espoir ...

Seulement voilà ...

Faut jamais vendre la peau du chat avant de l'avoir tué...

 

Le Pitch : Louis Creed, médecin universitaire de son état emmène sa petite famille vivre loin de Boston et de son stress , ils s'installent dans une jolie maison aux abords de la petite ville de Ludlow , le cœur rempli d'espoir quant à l'avenir ...  Mais un sombre secret se terre dans les bois avoisinants ...

GAFFE SPOILERS EN COLÈRE CI-DESSOUS !!!

BIEN !!

Je suis une méga fan de Stephen King et ce depuis des décennies , j'ai lu tous ses bouquins, et vu tous les films/tv films inspirés de ses écrits.

Le premier King que j'ai vu sur grand écran ça a été le Pet Sematary de Mary Lambert en 1989 et j'ai trouvé ce film PARFAIT , juste PARFAIT , y'avait RIEN à redire, l'ambiance , le casting , le respect du roman ... Tout était bien foutu ...

Quand j'ai appris qu'un remake allait se pointer cette année, j'ai comme à chaque fois levé les yeux au ciel en pestant contre ces pauvres studios ricains pas foutu de réinventer et se contentant de régurgiter ce qui a déjà été fait mais comme je le disais plus haut, les diverses affiches/visuels/trailer de ce remake ont titillé férocement mon intérêt et j'y ai cru .

J'ai vu la pelloche mad in Kölch et Widmeier .

Et je suis extrêmement déçue voire colère donc tout ce qui suit manque totalement d'objectivité mais j'en ai rien à cirer .

J'vais commencer par le casting ...

Jason Clarke , Amy Seimetz , Jeté Laurence et les jumeaux Lavoie ( qui interprètent Gage ) font le boulot et forment une jolie chtite famille à l'écran sans cependant qu'ils ne génèrent une empathie transcendantale ...

Les traumas/angoisses des uns et des autres sont effleurés brièvement sans jamais donner de profondeur aux personnages qu'on observe .

Ils sont mignons et touchants et très lisses épicétout que veux tu que je te dise de plus ...

Seul vrai plaisir niveau casting : Ce bon vieux John Lightgow dont j'apprécie énormément la trogne et le talent , il roxxe dans le rôle de Jud Crandall *_*

Dommage que son personnage ne soit pas plus montré et creusé , c'est quand même la figure paternelle par excellence pour un Louis Creed en train de devenir fou à un moment ...

Ensuite  ...

Côté décors , les seuls qui m'ont séduite ce sont les bois qui se trouvent derrière la barrière du Simetierre , ils ont une certaine allure avec cette brume étouffante qui semble vouloir arrêter Jud et Louis quand ils décident d'aller faire mumuse avec une certaine terre acide empoisonnée par le Wendigo mais même si c'est visuellement très classe , cela reste trop lisse , CGI powa, aucune aspérité angoissante à laquelle se raccrocher ...

Le Simetierre en lui même a du charme , ce charme fait de bric et de broc , c'est dommage qu'on ne puisse pas s'y attarder plus longtemps d'ailleurs ...

LE truc que j'ai vraiment aimé , c'est cette procession de mômes masqués emmenant une chtite bête décédée vers le Simetierre , j'ai trouvé ça visuellement intriguant et inquiétant ...

Jusque là c'est pas la joie pas vrai ?

Mais cela me semblait relativement correct (même si ça manquait férocement de PROFONDEUR ) ,  Kölch et Widmier en bons élèves ayant suivi l'exemple d'une Mary Lambert qui avait veillé à ne pas trop trahir l'oeuvre de King , le gaillard  s'étant  d'ailleurs beaucoup investi dans cette adaptation en scénarisant lui même le film de 1989 sans doute pour s'assurer qu'on allait pas massacrer son bébé horrible pour ensuite s'offrir un petit caméo !!!

Et d'un seul coup , ça part en couille avec un florilège de mauvaises idées ...

La mort de Gage demeure un des plus grands traumatismes que j'ai jamais subi que ce soit sur le papier OU via le film de Mary Lambert , si tu as vu Pet Semetary 1989 alors tu sais de quelle scène je parle , ce hurlement animal de Louis avec ce ralenti atroce sur une petite chaussure d'enfant qui rebondit sur le bitume  ...

Ici on décide de tuer la frangine dans une scène ridicule qu'un Michael Fucking Bay n'aurait pas reniée ...

Butter Ellie au lieu de Gage ok , pourquoi pas  me suis je dit ?

Mais permettre ensuite à la petite morte vivante de cohabiter avec son pôpa , qui lui fait prendre un bain en lui brossant les cheveux avant que la donzelle ne se mette à massacrer tout le monde en bavardant comme une pie ?

MAIS WTF ???

C'est RIDICULE !!!!

Quand tu compares cette morveuse au Gage de Mary Lambert ...

Y'a pas photo ...

Autre exemple ....

Dans le film de 1989 , Mary Lambert ne montre pas trop la délicieuse Zelda , sœur aînée de Rachel décédée dans de sales conditions et qui continue à hanter les pires cauchemars de beaucoup de spectateurs , la mise en scène de ce personnage est simple mais efficace en diable  ...

Dans ce remake Zelda devient une contorsionniste bruyante à la limite d'une Kayako  , reine des jumpscare convenus qui m'ont fait grimacer d'ennui , elle n'a plus ce côté glauque et dérangeant ...

Ajoute à cela tout le bazar qui s'en suit après le retour de Rachel et de Gage jusqu’à une image finale montrant Gage observant sa famille de cadavres ambulants maléfiques revenant vers lui , guidés par le pôtit chat  ...

C'est N'IMPORTE QUOI !!!!

Et ce pauvre Victor Pascow, figure emblématique sur le papier et dans le film de 1989 qui reste ici une ombre pathétique ...

Et cette absence totale de folie fiévreuse , cette folie liée au deuil qui est tellement palpable dans le film original et que je n'ai jamais perçue dans celui de 2019 on en parle ? 

Et ai je besoin de dire que jamais , JAMAIS je n'ai eu peur et ce malgré les pitoyables tentatives de Kölch et Widmier de faire monter l'angoisse et la tension en usant maladroitement de ficelles archiconnues avec en prime comme dit plus haut, des jumpscare à la con ...

Nos deux gaillards semblent au passage avoir oublié que pour réussir un bon d'épouvante/d'horreur il faut savoir générer et distiller une AMBIANCE ...

Avec ce remake j'ai le sentiment que les réalisateur ont en permanence le cul entre deux chaises , collant au roman ( la première partie du film ) avant de prendre des libertés qui non seulement ne servent en RIEN le propos mais qui en plus sont mal exploitées .

/soupir agacé  ...

BREF j'ai détesté ce film même si je suis parfaitement consciente du fait qu'ayant lu le bouquin et vu le film de 1989 , le plus petit défaut de ce remake allait forcément me taper sur les nerfs et m'ôter toute objectivité  ...

En conclusion :

Comme je le disais plus haut, King c'est Le Patron en c'moment , Kölch et Widmeier avaient ici une jolie opportunité de réaliser un bon chtit film d'horreur et se sont viandés mais en toute beauté  , leur pelloche est ennuyeuse , aseptisée et inintéressante pour toute personne ayant lu le roman et/ou vu le film original ...

Les autres apprécieront  ...

Peut être  ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally

J'ai beau connaitre le roman par cœur et savoir comment ça va se terminer ...

J'ai HÂTE !!!!!!!

 

J'ai dévoré ce bouquin quand j'étais toute jeune et j'en garde un putain de souvenir ...

La première fois de ma vie ou j'ai pu m'identifier à des héros , ceux du club des ratés version gamins ...

La première fois de ma vie ou j'ai du arrêter de LIRE tellement j'étais terrifiée (cette scène ou un môme se fait attaquer par It et cherche désespérément la fermeture éclair de ce qu'il croit être un déguisement ...) ...

La première fois de ma vie ou j'ai pleuré à la fin d'un roman parce que j'allais quitter des amis ...

J'te raconte pas les hurlements de rage que j'ai poussé quand un soir j'ai vu cet immonde tv film POURRI dont je ne retiens que la performance hallucinante de Tim Curry ... 

TOUT le reste était à chier en particulier la partie avec les adultes , casting consternant powa  !!

BREF, j'ai adoré la version d'Andres Muschetti et je trépigne d'impatience à l'idée de retourner arpenter les rues de Derry ...

Vivement !!!!!

Voir les commentaires

Publié le par Gally

J'aime les films de type found footage / mockumentaire ( fake documentaire)  ...

Et dés que j'ai la chance d'en croiser un via mes pérégrinations , je le dévore avidement et ce même si la déception est souvent au rendez vous ...

Hier j'ai eu la chance d'en zyeuter un qui est ma foi fort sympathique malgré quelques défauts ... 

 

Le Pitch : Dans les années 70 Le professeur West a fondé l'institut Atticus dans le but d'étudier les phénomènes liés aux pouvoirs psychiques ( télékinésie, télépathie etc etc ) , l'homme et son équipe ont été souvent confrontés à des menteurs /manipulateurs désireux de faire parler d'eux jusqu'au jour ou l'étrange Judith leur est amenée ...

GAFFE SPOILER TÉLÉPATHES CI-DESSOUS !!!!

Il y a des décennies de cela , la Mère Patrie Russe et les Cowboys ricains se sont grandement intéressés aux pouvoirs psychiques ( phénomène de voyance par exemple ) et ce dans des buts pas très humanistes évidemment ...

Si ça t'intéresse , tu peux aller jeter un coup d’œil sur l'histoire de Nina Kulagina qui prétendait pouvoir faire se mouvoir des objets ( des vidéos d'elle en action peuvent se trouver sur YT) ...

BREF dans ces années là , le paranormal et les pouvoirs étranges avaient le vent en poupe , le Projet Atticus de Chris Sparling ( inconnu au bataillon) se base sur tout ce joyeux bordel et j'ai vraiment adoré cette pelloche à cause de cette immersion dans cet univers aujourd'hui grandement moqué ...

Pourquoi ai je apprécié le spectacle ...

On va commencer par le casting  ...

Pas de noms ultra connus au générique mais au moins une trogne familière , celle de William Mapother l’archétype de ces acteurs dont on connait la tronche pour l'avoir croisée dans ouatte milles trucs ( Matthew dans The Grudge pour ma part ) sans jamais retenir son identité  ...

Face à lui on a l'incroyable Rya Kihlsted qui prête ses traits graciles à Judith , la terrifiante " invitée " de l'institut Atticus , les fans de beautiful freaks la reconnaîtront peut être puisqu'elle a joué dans l'amusant She Creature dans lequel elle jouait une sirène pas jouasse *_*

Cette nana porte le film sur ses épaules !!

Son interprétation de cette pauvre femme qui après une bête chute ( nom de Zeus .. La vieille maladroite que je suis , qui se casse la margoulette une fois/mois a intérêt à faire gaffe !!) s'est retrouvée possédée /parasitée/hantée par une force obscure menaçante sur laquelle elle n'a AUCUN contrôle est juste excellente !!

Ses mimiques/contorsions et ces regards en coin qu'elle lance parfois et qui font dire que quelque chose de très mauvais se terre en elle et observe à travers ses yeux sans jamais vraiment se montrer m'ont glacé le sang à quelques reprises ... 

Le reste du casting est sympathique et comporte quelques visages croisés X fois ici et là comme par exemple Lou Beaty Jr ou Franklin Dennis Jones ...

Tout ce petit monde fait le job et rend le spectacle très sympathique durant une bonne partie du film , le voyage dans le temps est bien géré avec les coupes de cheveux , les fringues , les pompes , les décors ( vraiment bien foutus pour le coup , le film ayant été tourné dans un hôpital désaffecté , ça rend ultra bien à l'écran ) , le matériel scientifique , le grain des images d'époque etc etc

Ces détails rendent le spectacle très immersif et donnent un cachet ainsi qu' une ambiance angoissante au film de Sparling .

La tension monte sans jamais que le réalisateur ne fasse appel à la facilité du jumpscare accompagné de violons crispants , technique tellement utilisée depuis quelques années qu'elle en devient ridicule ... 

Les trente premières minutes de Projet Atticus m'ont réellement séduites , l'histoire tient la route et est très intéressante , la réalisation de Sparling jonglant entre les interviews des protagonistes ayant vécu " l'événement Judith" , interviews accompagnées de rush des films d'époque montrant ce qui s'est passé ...

Ceci dit il y a un chtit défaut à mes yeux : tout part un peu en couilles avec l'introduction de deux choses qui m'ont légèrement agacée :

1) Ce besoin de systématiquement parler de DIABLE et donc de possession diabolique, bordel c'est si difficile que ça de simplement évoquer une entité monstrueuse et noire ? Faut TOUJOURS qu'une connotation religieuse à la CON soit faite et j'avoue que ça agace l'athée que je suis quand on évoque ces bondieuseries !!! 

2) L'arrivée dans la narration des Méchants du gouvernement et de l'armée , protagonistes clichés au possible , inintéressants et fades comme souvent dirigés par un grand con arrogant que j'ai eu plusieurs fois envie de baffer ...

Je chipote sur ce coup là mais ces deux éléments m'ont fait lever les yeux au ciel en soupirant ..

Ceci dit j'admets que le reste du film tient relativement bien la route jusqu'à une conclusion prévisible mais précédée de quelques moments réellement bons , je pense surtout à ce "jeu" entre la chose/Judith et le super cowboy du gouvernement qui fait sourire quand le gaillard pense mener ce truc à la baguette alors qu'en fait lui et TOUS les protagonistes sont depuis longtemps les jouets de cette entité ...

La réalisation de Sparling est sobre et maîtrisée et je n'ai jamais eu le sentiment d'être prise pour un jambon par ce petit gars qui a réussi à pondre une bonne chtite pelloche malgré un budget qu'on devine riquiqui ... 

En conclusion  ..

Sans être ZE film , Le Projet Atticus est une jolie surprise bourrée d'éléments intelligemment amenés qui font monter la tension de jolie manière ...

Si tu veux un film d'épouvante/horreur qui te mâche le travail en te régurgitant des jumpscare à la con alors passe ton chemin car la peur ( pas de quoi non plus se cacher sous une couette hein ? ) distillée dans Projet Atticus est beaucoup plus insidieuse et donc efficace ...

La prestation de Rya Kihlsted y est pour beaucoup ...

Et même si la fin est un chouia WTF , le film comporte de vrais bons moments ..

A voir à l'occasion !!!

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Si tu regardes la dernière saison de GOT alors tu vas comprendre si je dis que c'est chaud ( sans vouloir faire de mauvais jeu de mots/maux ) et ce aussi bien à l'écran que sur le net , chaque épisode générant des torrents de débats passionnés entre fans ...

J'vais rien dire, pas envie de spoiler toussa et il est trop tôt pour que je m'étale sur le sujet , j'vais attendre la fin ...

D'ici là ...

Restons sobres les gens  ...

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Dur dur de réunir les conditions " idéales " pour buller en c'moment d'ou mon silence ...

En plus j'ai la flemme mais grave -_- 

MAIS j'ai trop envie d'évoquer ici LE film qui m'a collé des étoiles plein les yeux hier lors d'un de ces jours fériés du joli mois de Mai ...

Donc je vais essayer de sortir de ma léthargie afin de trouver les mots justes pour rendre hommage à cette pelloche CULTE ...

 

Le Pitch: La jolie Elizabeth a peur car son compagnon a changé du tout au tout du jour au lendemain , très vite , elle et ses amis se rendent compte que cette métamorphose se répand tout autour d'eux ...

GAFFE INVASION DE SPOILERS CI-DESSOUS !!

BIEN !!

Je m'attaque à du lourd aujourd'hui mais j'avais trop envie de parler du film de Philip Kaufman que j'ai revu hier tandis que la pluie ruisselait sur les carreaux de ma bulle irl...

Je les connais depuis longtemps ces satanés Body snatchers , je les ai vus en action via le film original de Don Siegel et dans le remake d'Abel Ferrara mais c'est définitivement la version de leurs exactions version Kaufman qui est ma préférée ...

Pourquoi ...

Ben déjà ( et comme d'habitude ) : le CASTING mes enfants  !!

Donald Sutherland, Jeff Goldblum , Brooke Adams , Leonard Nimoy et Véronica Cartwright !! 

 

 

Rien que ça *_____*

Et ils/elles déchirent tout à l'écran , leurs interprétations de leurs personnages sont géniales , que ce soit la délicate Brooke Adams ( j'ai TOUJOURS adoré cette petite nana !!) dans le rôle d'Elizabeth ou le solide Donald Sutherland tout frisé qui prête ses traits à Matthew , le héros friendzoné ou encore le fiévreux et tout jeune Jeff Goldblum déjà survolté et PARFAIT en poète confronté à l'horreur aux côtés de la jolie Veronica Cartwright qui n'a décidément pas de bol avec les Aliens ...

Ils sont PARFAITS , y'a RIEN à redire et l'empathie est immédiate ...

Ha et un gros coup de cœur de la chtite cinéphile que je suis pour ce brave gars qui tente de donner l'alerte lors d'une scène brève mais cruelle ..

Lui c'est Kevin McCarthy qui incarnait le héros du tout premier film, celui de 1956 *_*

C'est pas la méga classe et un bel hommage quand même ce caméo ??

Ensuite  ...

Il y a une AMBIANCE de MALADE dans ce film qui te prend aux tripes du début à la fin, le sentiment de paranoïa est PERMANENT,  on ne sait plus à qui se fier , qui est encore humain et qui ne l'est plus et cela génère une tension de OUF ce qui est réellement jouissif et plaisant à vivre  *_*

D'aucun dirons que la pelloche met du temps à démarrer ou s'attarde trop sur des moments de vie en apparence useless et anodins ( le quotidien d'Elizabeth , la soirée chez le Docteur Kibner ... ) mais ces scènes permettent d'entrer un peu plus dans ces héros via des chtis détails qui donnent du cachet à ce film ( genre ce truc en cuir à la main de Nimoy à un moment , c'est con mais nididiou c'est tellement Oldschool et classieux !! ) ...

J'ai trouvé pour ma part qu'il n'y a jamais , jamais de repos , de répit que ce soit pour ces pauvres humains isolés puis traqués ou pour le spectateur et ce grâce à une histoire et un scénario en acier trempé qui jouent sur la paranoïa horrible qui te vrille le bidou tandis qu'un malaise s'installe *_* 

Qui plus est , c’est durant la phase de sommeil que ces saloperies venues de l'espace nous dupliquent , le moment ou l'être humain est le PLUS vulnérable donc plus de dodo pour nos héros qui vont désormais devoir fuir !!

C'est TERRIBLE et sadique comme idée !!!

Et le spectacle de ces classes de mômes emmenées par des adultes déjà métamorphosés pour une sieste dont ces gosses ne reviendront jamais est glaçant , ça m'a foutu la chair de poule tout comme ce passage dans les couloirs des services de l’hygiène désormais arpentés par des visiteurs venus d'ailleurs marchant au même pas dans la même direction , le conformisme dans toute sa splendeur ...

Brrrrrrr .... 

Les effets spéciaux ne vieillissent pas trop mal , c'est du "fait main " pur jus et ça se voit  *_* .

Comme je le dis souvent ici, les SFXs en CGIs puent et auraient eu du mal à donner ce côté pouacre et humide dégagé par les cosses et leurs créations et crois moi que ce spectacle est glaçant et pouacre à souhait , ça suinte, c'est visqueux et gluant et les créatures émettent des chtis sons bien grabeurk pendant qu'elles volent la vie de leur modèle qui a eu le malheur de s'endormir..

C'est ultra bien foutu *____*

Je trouve que le film de Kaufman ne vieillit pas trop mal pour une pelloche de 1978 !!

Que dire de plus  ...

La zik colle parfaitement aux événements sans jamais t'arracher au spectacle  et l'idée de transposer l'histoire de la cambrousse ( dans le film de Siegel) à la ville est excellente vu que Kaufman sait utiliser via une réalisation sobre mais maîtrisée la cité de San Francisco pour donner corps à son histoire ...

La photographie ultra "brutale " par moment avec ces éclairages agressifs qui font poper des ombres difformes sur les murs ajoute elle aussi sa pierre à l'édifice de ce Body Snatchers ...

Et le film datant de 1978 , le voyage dans le temps est total , des coupes de cheveux aux sapes en passant par les bagnoles, quel pied  !!! 

En conclusion ...

Des trois films sur les Body Snatchers, celui-ci est définitivement mon préféré , j'aime son ambiance so 70's, son casting en béton armé et cette paranoïa qui monte crescendo ...

Et crois moi si je te dis que l'image finale restera gravée à jamais dans ta mémoire ...

Et je ferai gaffe si jamais l'homme des bois vient à m'offrir une jolie fleur rouge désormais :-|

Paranoia , Paranoia .... 

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog