Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally
Publié dans : #mangas et animés

 

Porco rosso n'a jamais été mon Miyazaki favori, loin s'en faut ...

Mais curieusement , depuis quelques jours, je redécouvre ce film et je plane allégrement devant ce spectacle magnifique et tellement triste ..

Tandis que la canicule s'éloigne , je vais soigneusement retenir et ranger une image dans ma tite tête , en souvenir de cette chape de chaleur qui a cloué chacun sur place ... Cette image, c'est celle de deux silhouettes ( Alien et sa moman ...) allongées sur une couette posée a même le sol, se transformant en tapis volant le temps du visionnage de Porco rosso .

C'est marrant, jme demande si c'est le fait de le revoir seule, mais j'ai l'impression de voir  ce film  d'un autre oeil , je suis morte de rire en écoutant les phrases cultes comme " jvais te griller les côtelettes " , je soupire de bien être en écoutant chanter la belle Gina,  je suis ... retournée comme une crêpe par le passage de cette " voie lactée d'avions " , un pur moment onirique , magique et terriblement triste , je guette le reflet de Porco dans un miroir , seul moment du film ou l'on peut voir ses yeux et ce regard humain dans un visage porcin .. Qu'est ce qu'il est beau ce film ! Comment j'ai pu autant le dénigrer ? Jdevais pas avoir les yeux en face des trous ...

BREF j'ai pas envie de pondre un pavé , flemme et fatigue ( ce soir jme couche tot nididiu !! ) , y'a trop a dire, trop a décrire, trop a souligner , nan moi je voulais juste évoquer Marco et sa grosse voix de Mâle bourru ( c'est marrant mais je trouve que la voix de Reno lui va mieux que la voix japonaise alors que d'habitude chuis pas fan des vfs ...) .

 

Le temps des cerises ...

Quand nous en serons au temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur

Mais il est bien court le temps des cerises
Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreilles
Cerises d'amour aux robes pareilles
Tombant sous la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d'amour
Evitez les belles
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai pas sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des chagrins d'amour

J'aimerai toujours le temps des cerises
C'est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte
Et Dame Fortune, en m'étant offerte
Ne saura jamais calmer ma douleur
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur

* Soupir *...


Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #mabulle

Samedi matin ...

La ville dort encore que mon alien déclame déja du Shakespeare version " bagueubagueutocotocoto " dans son lit ...

Gros soupir , je me léve et hop en route pour la joie ( il est 6h38 précisément :p ).

Le temps pour moi d'emerger vraiment , de ranger un peu le bordel et de m'occuper d'Alien , il est déja 8h...

Et la jme dis , " Allez hop , on va aller se balader au Marché !" .

J'adore ça le Marché , surtout tôt le matin , y'a quasiment pas de circulation en ville , les rues sont quasi désertes , sauf sur la petite place pavée de Boulogne ou se tient le marché du we .

Quelque soit l'heure de la matinée ou tu arrives la bas , y'a toujours du monde , et surtout , ça sent BON! Y'a plein d'odeurs différentes qui se mélangent et te sautent aux narines suivant les étals que tu croises , ça va du parfum du melon a celui du saucisson de cheval ( miam !) en passant par le poulet rôti, les brugnons , les fleurs ... 

Parfois c'est même trop, ça étourdit et ça fait fuir le promeneur qui ne sait plus ou donner de la narine .

En plus des odeurs , il y a les couleurs , en ce moment , y'a des marchands de fleur a tous les coins du marché , ça va de la composition florale snob et sans âme au bouquet de fleurs sauvages cueillies a la va vite mais bien plus belles que des roses artistiquement emballées dans du plastique . 

Et enfin, la cerise sur le gateau, ce petit plus qui rend le marché tellement attrayant ...

Les voix , les conversations dont on saisit des bribes sans le vouloir en se promenant , le délicieux ( ironie ^^) patois boulonnais qui surgit soudain sur ma droite " Quo Qu'che s'ra m' poule ?" , les voix se mélangent elles aussi aux odeurs et aux couleurs , on secoue bien et ça donne un Marché vivant et...

Zen ..

Chais pas pourquoi mais ça me détend d'aller me balader la bas .

Peut être parce que c'est un des rares endroits ou les gens ne baissent pas les yeux pour fuir le regard d'autrui?

Peut être parce que les achats se font en plein air loin des lumiéres glacées des grands magasins ? Chais pas , en tout cas ce qui est sur , c'est que je viens de rentrer du Marché , que mon Alien est mis KO par les odeurs et les pavés , et que dans mon sac , j'ai ramené un pti peu de ce coin de zenitude façon Chtimi .

Halalalaa y'a pas a chier, qu'est ce qu'on est bien chez soi !

 

Argh , a chaque fois que j'ouvre la porte du frigo, y'a une riviére d'odeurs qui s'en échappe , âmes sensibles d'asbtenir , comment ça fouette :p

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #mabulle

J'ai pas ou trés peu de volonté , hier soir je devais me pieuter tôt et bouquiner tranquillou .

Et jme suis couchée vers 1h30 du matin , le chant d'un Barde Virtuel m'ayant entrainée vers le côté obscur du clavier T___T.

Et bien sur ces connes de mouettes m'ont réveillée a 5h30 en braillant .

Donc aujourd'hui ça va être " mode zombie qui se traine et qu'il ne faut pas faire chier " . On va y aller mollo et retrouver le fusil a pompe histoire de dégommer du volatile ..

* Baille en se grattant  *

 

 

 

AFK entrainement bomberman/mariokart

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #mabulle

Ô les jolies cernes mauves !

Faut dire que la nuit a été trés courte ...

Hier soir tandis que je philosophais joyeusement en charmante compagnie sur meuseuneu  , un orage a éclaté . Prudente , j'ai éteins le pc et suis allée bouquiner tranquillement en attendant " Esprits Criminels " ( quel titre de merde quand même ... ) a la tivi .

Fin de la session tivi , extinction des feux . Et la d'un seul coup , je me suis sentie ... Oppressée . La chaleur sûrement , mais ce qui est sur , c'est que j'ai été incapable de laisser la douce léthargie du sommeil envahir ce vieux corps rouillé . Allongée dans l'obscurité , je voyais la lueur des éclairs et je comptais patiemment entre éclair et tonnerre ( halalaaaa l'effet "Poltergeist " toussa ) . Quand l'accalmie est arrivée, un silence assez lourd c'est installé , un vrai faux silence, entrecoupé par les gargouillis de la pluie dans la gouttiére , par les assauts parfois violents du vent dans la cour et sur les toits . Bref le climat idéal pour me laisser aller a ma " peur du croquemitaine " version adulte , le moindre craquement du plancher me faisait sursauter , j'ai failli shooter dans le chat a un moment , cette conne ayant commis l'erreur de surgir a mes cotês , je repensais a la silhouette dans la chambre ou Jessie est prisonniére et qui la guette avec sa valise pleine de reliques étranges et NIDIDIU je flippais bien en fait :p .

En plus , récemment j'ai mis un rideau de séparation entre cuisine et salon , ça fait super joli quand la lumiére du soleil régne et que le vent le fait s'envoler, Alien adore jouer avec , bref spa mal, sauf que la nuit ... Bah j'oublie que c'est la, et je me prends des poussées d'adrénaline quand , titubante et zombifiée par le sommeil, je traverse la piéce pour aller au pti coin et que je me prends ce bout de tissu dans la tronche . Quand je me serai habituée ça ira mieux mais en attendant vla les flippes nocturnes ...

Le sommeil a fini par prendre le dessus , mais je me suis fais pas mal de "films/cross over " dans ma tête , genre Sadako VS The grudge toussa T_T .

Comme quoi le célibat , quand on a une imagination débordante par une nuit d'orage , c'est pas terrible . :) 

Mais bon spa pour autant que je vais me taper le premier venu ou suivre les conseils éclairés de certaines demoiselles qui me préconisent un retour vers x , y ou z . 

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #tivi addict

La télé réalité c'est le mal, lobotomie, abrutissement , apologie du voyeurisme ( loft ) , appauvrissement culturel (starac) , foutage de gueule absolu , régne sans partage des sponsors  , les spectateurs fixent d'un regard vide le petit écran en oubliant la réalité  le temps d'une émission ...

Ouaaaaaaaaaaais ! hahahahaaa( rire carnassier ) , je vomis la télé réalité .

Sauf Koh Lanta *___* ...

Nan sans déconner, c'est tout pourri, tout remonté , tout scénarisé avec la zik bien pourrie derriére ( vous savez le fameux " Tututututu tutututututu tututututu tutututututu ..." ? Non? hum ...) .

Mais y'a des protagonistes , des situations et surtout des phrases cultes ...

Des soirées passées en charmante compagnie a commenter sobrement les activités passionnantes de ces gugusses stéréotypés et hilarants au possible , les chiasses, les gerbes élégantes , les cheveux sales , les bestioles qui piquent , les larmes , les violons , les coups de gueule , tandis que les spectateurs rigolent en disant " quelle bande de tâches quand meme " alors qu'a leur place bah on serait sûrement aussi mauvais ...

Pour moi Koh Lanta c'est ça :

 

 

édifiant non?

Bref si pour eux Koh Lanta c'est l'aventure , bah moi jdis " viendez tester la gastro , ça c'est de l'aventure !"

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #mangas et animés

Yarglaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!

Joie, allégresse, félicité , béatitude ...

J'ai ENFIN réussi a trouver les premiers épisodes de la série animée " Angel Heart " , l'adaptation du manga de Tsukasa Hojo , le popa des Cats Eyes et de l'étalon de Shinjuku , ou de la famille inversée de Familly Compo ...

BREF , j'ai hate de voir ça sur mon écran, de voir cette " suite " a la série City Hunter ... ( je rappelle que c'est pas une " suite officielle " mais une espéce de " what if " , mais il n'y est pas allé de main morte le Hojo en tuant carrément l'adorable Kaori et en laissant Ryo seul avec le coeur brisé ... j'avoue, quand j'ai lu ça, j'ai pleuré .... ) .

Sur le papier c'était superbe visuellement , Hojo se bonifie en vieillissant , plus ça va , mieux il dessine , et surtout ... Les personnages VIEILLISSENT , ce ne sont pas des foutus ados chastes et niais , ils prennent des rides nos héros issus de City Hunter, ça fait franchement bizarre au début de voir les traits alourdis et ridés de Ryo , mais ....

Mokkoriiiiiiiiiiiiiiii !

Bref j'ai hate :)

 

Bon faut que je me magne de les récupérer ces épisodes parce que bon épée de damoclés orange sur ma tete toussa :p

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

GAFFE JE VAIS SPOILER! NE LISEZ RIEN DE CE QUI SUIT SI VOUS AVEZ L'INTENTION DE MATTER IMPRINT UN JOUR...

Je résume briévement : Mike Garris a réussi il y a quelques temps de cela a réunir autour de lui quelques uns des plus grands noms du ciné de genre Horrifique ( coscarelli, Hooper, Argento j'en passe et des meilleurs ...)  afin de faire une série tv pas comme les autres appellée Masters Of Horror , le but étant que chaque réalisateur réussisse a faire un  épisode d'une cinquantaine de minute , avec a chaque fois une histoire différente etc etc ...

J'ai vu quelques épisodes déja, certains sont franchement excellents ( celui de Lucky MacKee par exemple ) et d'autres sont tout justes bon a oublier . Et donc pardonnez moi si je zappe allégrement les 12 premiers épisodes , j'en reparlerai une autre fois :)

Mais y'a l'épisode 13 qui mérite amplement de passer avant les autres  ... Je viens de le voir et euh comment dire ... J'ai mal au coeur ? Nan nan c'est pas des suites de cette foutue gastro ..

L'épisode 13 a été réalisé par Takashi Miike ... vous savez le mec qui a fait Audition? Le film qui m'avait déja pas mal retournée y'a quelques semaines ?

Bah Takashi Miike est fou cette fois je confirme ... Il est fou mais doué , avec trés peu de moyens , il a quand meme réussit  a emmener son spectateur dans un no man's land infernal dans l'épisode appellé "Imprint" .

 

Pti résumé : Nous sommes au 19éme siécle, un journaliste américain ( Rhaaaa Billy Drago, je l'aime ce meeeeec! ) déboule au Japon a la recherche de sa Komomo d'amour qu'il n'aurait jamais du laisser derriére lui . Il écume allégrement la campagne nippone et finit par atterir dans un bordel miteux sur une ile glauque et se voit confier aux bons soins d'une prostituée au visage défiguré qui va se faire une joie de lui narrer les aventures de Komomo qu'elle a bien connu .

Sans déconner ...Franchement ... Des trucs tordus, gores, malsains , atroces , dérangeants , j'en ai vu et pas qu'un peu . Mais la ... J'ai pas pu regarder certaines scénes , avec Audition ça fait deux fois que le Miike me fait détourner le regard .

Il faut dire que l'histoire que nous narre la prostituée défigurée est loin d'etre un conte de fée ... Il cherche sa dulcinée le Christopher ? Pas de bol, elle est morte , et dans des conditions abominables faut bien le dire . Miike est sans pitié avec ses personnages , il va tellement loin dans la cruauté, dans le sadisme , dans le détail, il n'épargne RIEN  au spectateur , meme les bruitages, les sons , sont parfaits et d'autant plus atroces a entendre ( je pense au doux bruit des aiguilles qui s'enfoncent sous les ongles de la malheureuse Komomo qui se tord de souffrance, ou encore ces foutues aiguilles enfoncées dans ses gencives ... beurk rien qu'a y repenser j'en frissonne -_- ) .

 

Et que dire de l'histoire malsaine de l'enfance de la prostituée???  Née de parents incestueux , élevée aux cotés d'une mére qui pratique des avortements a la chaine et balance les foetus dans la riviére ....  Délicieux n'est t'il paaaaaaaaaaaaaas ?? Chuis quasiment sure de ne jamais revoir cet épisode tellement certaines scénes sont a mes yeux insoutenables ... Miike réunit dans Imprint les pires tabous et les brise , il entraine son spectateur en enfer , et lui inflige la lente agonie de la seule créature  pure que l'on croise dans Imprint , la seule qui puisse mériter une place au paradis , mais merde si faut en passer par la pour y aller, bah sans moi hein ???

Bref...

Tout ça pour dire : Excellent ce truc :p

Ha vui ma petite conclusion rapide : Takashi Miike avait fait un caméo dans le" hostel " tout pourri d'éli roth .. On le voyait sortir de la " salle des tortures " d'un pas pressé ... Il devait surement se dire " quelle bande de couilles molles ces Gaijins , jvais leur montrer moi s'que c'est qu'un vrai film malsain, dérangeant et sadique " ...

Et il a réussi T__T  

 

Merci a Thierrykt de me pousser de la sorte vers des films sains et zen ...

 

Ajout du 03/08/2006 :

Ci dessous , les impressions de Thierrykt sur la saison 1 de Masters Of horror , ti compte rendu qui m'était destiné , mais le "jeune " homme a daigné me laisser le glisser subrepticement sur mon blog . Zallez voir, ce mec est certes un psychopate collectionneur de machettes , mais il sait aussi s'exprimer avec autre chose que des grognements bestiaux ...

Compte rendu des master of horror

Introduction

Tout commence, comme souvent, par une question de ma copine Gally : « tu connais master of horror ? ». Suite à cela, la démarche classique. 1er étape : google : han c’est une série de 13 courts métrages d’horreur réalisée par des noms connus du genre : le rêve pour ce que je pourrais appeler : « la génération contes de la crypte ». 2e étape : Emule et une grosse semaine de téléchargement illégale ; enfin, où est l’illégalité quand le produit n’est ni disponible en dvd, ni au cinéma, ni à la télévision ? enfin, c’est un autre débat.

Et me voila parti dans l’univers de Master of horror !!

I Les histoires

A Les thèmes abordés

 

Les thèmes sont variés et tous liés aux milieux du film d’horreur. Je les livre en vrac : nécromancie, torture, magie noire, monstre, zombies, psycopathe, fantastique, insectes…

Il manque les loups garous et les vampires mais je pense qu’ils seront là pour la saison 2.

En conclusion, les thèmes abordés ne sont jamais originaux ; dans certains cas, la vision apparaît nouvelle (les zombies de « homecoming) mais ça s’arrête là.

Un seul épisode sort de l’ordinaire : cigarette burns (carpenter).

B Le déroulement des histoires

Les histoires et le déroulement ont les avantages et les inconvénients du moyen métrage de une heure. Dans certains cas, on a l’impression que la fin arrive trop vite sans que l’on ne puisse avoir connaissance des tenants et des aboutissants.

Sur le plan général, les histoires sont très « basiques » ; la trame est dénouée par le téléspéctateur avisé bien avant la fin et il n’y a aucune surprise ou autre rebondissement comme c’est pourtant à la mode dans le cinéma d’horreur actuel (SAW , deux sœurs … ).

II La réalisation

A Le réalisation et le caméraman

La réalisation est très inégale selon les épisodes et même, à l’intérieur d’un même épisode. Sur un plan général, je dirais que c’est simpliste, on dirait de la réalisation pour la télé, sauf une exception : Imprint (n°13) dans lequel on sent vraiment des efforts pour faire vibrer le spéctateur.

B Le gore

En regardant des films d’horreurs, on s’attend plus ou moins à avoir du gore, au moins un peu. Dans la plupart des épisodes, on a juste droit à ce « peu » pour obtenir la classification horreur. Quelques scènes sortent de l’ordinaire de l’horreur-matteur : dans Imprint, on a droit à une magnifique scène de torture (pour qui aime ça), dans Jenifer, une jeune femme s’adonne à sa passion pour le cannibalisme sur une jeune fille de 7 ans, dans dreams in witchs house, on s’en prend à un bébé (l’homme avec le couteau puis ultérieurement le rat)…

Hormis cela, il est fréquent de passer une demi heure (la moitié du temps) sans la moindre goûte de sang.

Les maquillages et autres effects spéciaux sont très faibles… bien trop faible.

C Les acteurs

Je me dispenserai de tout commentaire sur ce point.

Conclusion

Pour conclure, je suis déçu. La série a un thème en or. Le format d’une heure est sympa. Les films d’horreur sont à la mode comme jamais….

Et malgré tout ça, la production nous pond une série moyenne parfois ennuyeuse.

Un truc sympa : le générique !

Un coup de cœur ? oui ! Imprint de Miike est de loin le meilleur épisode de la série, il aurait pu être culte pour moi s’il n’y avait pas eu cette main en plastique pourrie qui n’a aucun intérêt dans l’histoire.

Un coup de cœur pour ma chérie ? oui ! cigarette burns : un scénario qui sort du commun (un peu de ring quand même …), une quête sympathique, des boyaux dans une visionneuse de film … un seul regret, cette épisode est trop court, on ne sait rien sur le pourquoi du comment, sur le passé du héros, sur l’ange de la maison … à voir donc dans un long métrage ou un livre. "

Et voila, merci a Thierrykt pour ce compte rendu efficace et sans trop de spoilers .

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #mabulle

Il fait terriblement chaud depuis quelques jours ici, je sais que c'est pareil voire pire partout , mais cet aprés midi, on a atteint des sommets de chaleur a Boulogne sur mer ...

La cour derriére mon appart  s'est transformée en étuve, 40 degrés vers 16h, le sol chauffé a blanc, mes plantes qui agonisent joyeusement, pas un souffle de vent, un ciel pur et ces foutues mouettes qui passent en braillant ...

Mon alien étant suceptible de morfler meme en pataugeant dans l'eau fraiche de sa petite piscine , je nous ai donc organisé un aprés midi au frais, a l'intérieur de l'appart , fenetres ouvertes, rideaux et persiennes fermées . La fraicheur était certes relative , mais afin de ne pas avoir a trop remuer et donc a trés vite suinter par tous les pores,  j'ai "bati" un radeau de couettes posées a meme le sol, avec coussins , oreillers et peluches , a l'endroit stratégique de l'appart , la ou les courants d'air se fraient un passage dans l'appartement .

Et on a passé l'aprés midi la, a jouer traquillou en mattant Totoro , puis " Le voyage de Chihiro" . Trés vite , Alien s'est lassée de regarderles rideaux flotter au gré des minces filets de vent , elle s'est endormie , assomée par la chaleur , bercée je l'espére par la tranquilité et le calme de cette bulle , loin des bruits de la ville , des rues brulantes et des parcs pris d'assaut .

Aprés midi plaisant donc , oubliez mon testament , la chaleur n'aura pas ma vieille peau cette année !

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Hier soir, grande gueule , jme dis " tiens jvais matter Wolf Creek " ça m'a l'air bien cool toussa.

Bah quand le film c'est achevé , énorme malaise, difficulté a revenir a " la réalité " , j'avais la tete remplie des scénes pénibles du film .

Zallez me dire " avec tout les films tordus que tu mattes, spa un ti survival qui va te perturber " .

Bah si ...

GAFFE JE SPOILE !

Explications en vrac : quand on évoque les tarés assassins qui guettent le touriste le long des routes poussiéreuses et désertes afin de torturer et trucider le pauvre voyageur innocent , on pense automatiquement a " Massacre a la tronçonneuse " , " La colline a des yeux " , " Détour mortel" etc etc

Bref on se tourne vers les usa et on se dit en voyant les films évoqués plus haut " bah ça peut pas vraiment arriver , c'est juste du cinéma ..." .

Et c'est la que " Wolf Creek" différe . Parce que meme si ça reste un film, il est trés ancré dans une certaine réalité de l'Australie, celle des disparitions inexpliquées de nombreuses personnes et surtout , celle des meurtres parfois atroces commis par des quidams sur des touristes ces derniéres années .

Donc, il ne faut pas espérer voir surgir un Leatherface armé de sa tronçonneuse . Pas de gore , pas de membres arrachés , pas d'entrailles qui surgissent d'un bide éventré ...Si c'est ça que vous voulez, bah passez votre chemin et gogo matter "Massacre .... " ( version originale hein? parce que bon le remake ...) .

Résumé de l'histoire : Liz , Kristy et Ben , 3 étudiants  en vacances sortent des sentiers battus ( fiesta/cuites /sea sex and sun toussa ) et décident d'aller explorer leur beau pays , et en particulier Wolf Creek , un cratére perdu au milieu de nulle part .. Au moment de repartir , la voiture tombe en panne ( évidemment -_- ) , la nuit tombe , les 3 jeunes gens décident de dormir sur place mais un fermier va venir leur préter main forte .. Halleluia? Que nenni car tandis que le soleil se léve a nouveau ... Liz  se réveille seule et dans une trés mauvaise posture ...

Les gens qui n'ont pas aimé soulignent les 45 premiéres minutes au cours desquelles il ne se passe ... Rien? Mais c'est totalement faux ! Si c'est vrai que la seconde partie du film est épuisante et immorale , la premiére partie nous pousse a apprécier les 3 étudiants , pour eux ce ne sont pas des vacances comme les autres, il suffit de voir le regard que Liz pose sur l'océan aprés une nuit  passée sur la plage , un regard trés adulte ,intelligent , posé , calme, rien a voir avec les regards bovins des victimes que l'on voit hurler d'habitude . Le premier baiser échangé sur les hauteurs de Wolf Creek est d'autant plus beau et triste que .. Bah y'en aura pas d'autre et on le sait T_T . Une réelle empathie se noue vis a vis de ces trois la , peut etre parce qu'ils sont bien plus crédibles , réels , que tout les clichés qu'on peut se manger en temps " normal" .

Autre sujet qui a fait hurler les Anti wolf Creek " olol z'ont pas de portables les naabs " ...Eu les gars ? Vous savez que des fois on laisse cette foutue laisse merdique qu'est le portable pour avoir la PAIX ? Alors ok ils n'ont pas de portable mais si on fait travailler un tant soi peu son imagination et si on a capté la beauté des paysages filmés par McLean on comprend l'absence de téléphone .. Qui voudrait etre emmerdé par ces foutus portables dans un voyage pareil?  

Bref je vais pas énnumérer les nombreux points qui peuvent faire tiquer le spectateur attentif et tatillon qui préfére s'attarder sur des conneries que sur le drame ..

Et donc , la seconde partie est une foutue descente aux enfers , malsaine , atroce , douloureuse, sadique .. Bien sur , encore une fois , on est a milles coudées des lieux communs véhiculés par les films de ce " genre " mais ... j'ai été prise a la gorge par certains passages , mal a l'aise , presque génée ... Sensation étrange ! Et c'est la que je me dis que le réalisateur a atteint son but ... Car si la majorité va raler en disant " film de merde, pas crédible, pas gore ..." , je suis certaine qu'une minorité va etre touchée par la " tactique " du réalisateur qui en nous offrant sur un plateau 3 personnages touchants va d'autant plus horrifier le spectateur qui va les voir crever d'une maniére abjecte ..

Allez j'arréte la avec Wolf Creek ! Ce film est terrible ... Mais pas dans le sens " yarglaa géronimo craquage de slibard "... Il est terrible parce que étroitement lié a la réalité . Et ça fait peur des fois . ( la campagne de pub " based on true events " peut presque déranger , quand on sait que le film est sorti en Australie au moment ou se déroulait le procés d'un meurtrier ayant tué des touristes ... Merci Madmovies, Ma source d'information favorite ).

 

 

Message perso : San Helving, tu es mon Idoleuh , allons folatrer nus dans les champs en laissant la rosée du matin rafraichir nos corps brulants ...

Hum

Bref chaleur toussa -_-

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Halalalaaaaaa , l'été , quelle belle saison ... Ciel bleu sans nuages, soleil généreux , zoziox qui chantent etc etc . Je pourrais etre vautrée dans ma cour a faire bronzette ... Je pourrais me dorer au soleil en sommeillant ... Mais nan .

Jpréfére matter des films .... Déconseillés aux ames sensible dirons nous ??

Le film du jour !!! Roulement de tambour ....The Devil's Rejects  !!!

Le shériff Wydell a la haine ... Son frangin lui aussi homme de loi, s'est fait dégommer par une famille de dégénérés , les Firefly ( voir " House of the 1000 corpses " , encore que le voir n'est pas indispensable pour apprécier Devil's rejects ) . La désir de vengeance taraudant notre homme, il va se lancer dans une guerre ouverte contre les Firefly , quitte a légérement sortir des sentiers battus ... L'assaut est donné contre la délicieuse demeure des Firefly , qui sont bien décidés a garder les cadavres de leurs victimes pour jouer avec . Malheureusement  ( Gnééé? ) , les forces de l'ordre prennent le controle de la situation , capturant la moman de la tribu ... Heureusement ( gnéééé? ) la descendance a pu s'échapper , Otis  et Baby se tirent vite fait, tandis que Tiny disparait mystérieusement ... Trés vite , on appelle Popa Spaulding au secours, le trio se forme, les cadavres vont pleuvoir .

GAFFE JE SPOILE A MORT ! NE LISEZ PAS CE QUI SUIT SI VOUS AVEZ L'INTENTION DE VOIR CE FILM!  

Alors, mes impressions en vrac ...

Film étrange , qui m'a retournée dans le sens ou le réalisateur a réussit a me faire passer du coté des Méchants pas bo de service, aka la Tribu Firefly . Baby, Otis et Captain Spaulding sont des monstres humains impitoyables qui rient de la détresse de leurs victimes . Les malheureux (ses ) qui croisent la route de ces trois la sont condamnés, on le sait tandis qu'ils espérent survivre a leurs bourreaux , on assiste a leur lente descente vers la mort , on les voit subir les tortures variées d'Otis et de Baby , mais curieusement , je n'ai pas ressenti d'empathie a leur égard , j'attendais juste la mise a mort et les retrouvailles entre Baby , Otis et le géniteur Captain Spaulding ...

Et c'est parti pour un pogo visuel , malsain , cruel . On n'a pas affaire a des Jason voorhees ni a des Freddy Krueger , ils n'ont pas de pouvoirs particuliers , ne sont pas immortels ... Ils vivent juste en dehors , au dela des régles sans pour autant négliger les Bases , la famille . Faut voir Tiny , le frangin infirme et mutilé surgir pour aider sa famille ... Tain jdois froler l'overdose de films zarbis moi pour trouver ça beau !

Un énorme coup de coeur pour Baby ... Autant j'aime pas trop les bondinettes , autant elle ... Faut la voir danser lascivement devant ses victimes , avec cette voix sucrée salée, son jean troué  ... Sheri Moon Zombie est superbement filmée par son réalisateur de mari qui visiblement aime les fesses de sa femme et les jeans taille basse !

Terrible Otis avec son look de précheur déjanté , ses cheveux longs et  crades , sa voix calme et posée sauf quand on le pousse a bout :p ... Ce mec jouit quand il torture et tue ses proies , son regard hanté fout la frousse mais c'est pas lui qui m'a le plus effrayée...

C'est son charmant popa , le Captain Spaulding , un clown aux dents pourries qui se tape une énorme bonne femme a ses heures perdues . Si certains flippent devant le clown de " ça " de Stephen king , bah moi j'ai un autre clown en tete désormais .. Bien plus terrifiant car humain, simplement humain, un homme qui vit en dehors des régles établies par la société et qui trucide tout ce qui se dresse sur son passage ( le gamin a eu raison de se barrer et de pas rester aux cotés de ce cinglé ... ) .

Et c'est la ce qui fait le charme de ce film a mes yeux ! Alors que l'on devrait détester , mépriser , vomir ces monstres humains que sont les membres de la tribu Firefly, on se suprend a sourire quand ils font front commun contre le shériff Wydell qui se prend pour l'instrument vengeur de dieu . Tandis que Rob zombi nous emméne dans une virée en enfer et nous présente une galerie de Freaks ( ça va du fermier qui soigne sa libido en coupant la tete de poulets pour y fourrer son membre , (ça vaut tous les american pie ça nididiu !  ) a  Michael Berryman dans le role de l'homme a tout faire d'un bordel paumé ....) , le shériff montre son vrai visage , celui d'un homme de loi passé " du coté obscur de la force " et prét a tout pour éliminer ses proies . Et quand il les chope .... Il est pire que les Firefly ce mec , il aurait sa place au sein de la Famille . Faut le voir séquestrer et torturer longuement le Trio, en sirotant sa bouteille de sky ... Aprés ça on se demande ou sont les vrais monstres .

Ok Otis fourre son flingue n'importe ou pourvu que ça le fasse bander, ok Baby est une belle salope vicieuse , ok les dents pourries du Captain Spaulding donnent envie de gerber ( j'ose pas imaginer son haleine -_- ) .

Ok Mother firefly est une sacrée chtarbée nympho , fiére de sa progéniture .

Ok les pauvres victimes morflent .

Mais ... Mais moi je les ai trouvés presque droles et touchants  les Firefly dans leur virée mortelle , et j'ai été émue ( hé ué ! ) par certains passages "space " ou on les voit plaisanter entre eux en dégustant une glace ou en profitant des plaisirs de la vie a leur façon bien crade ... Aprés tout , meme les pires monstres ont une famille ...

Et surtout ....

La scéne finale est ... bah je l'ai prise comme un gros " Fuck you all" moi, une baffe suicidaire collective superbement filmée ...

Tandis que le trio vit ses derniers moments , tandis que s'égrenent les derniers instants de liberté , les derniers kilométres ensembles , liés par le sang et par cette vision gore de la Liberté façon firefly ... J'ai eu envie de les voir survivre . Quand qu'Otis voit leur mort venir et réveille les deux autres assoupis a l'arriére de la voiture, tandis que Baby se redresse malgrés ses blessures et gueule " Motherfuckers !!!" , tandis que Captain Spaulding se prend des balles sans lacher son flingue ...

Bah frisson et envie de les voir dégommer les flics .

Mais .... ça devait finir comme ça .... la virée de ce trio s'achéve sur une fin digne de Bonnie and clyde , les balles fusent, traversent les chairs , tuent ...

Une fin digne d'eux , les armes aux poings et un " Fuck you" dans les yeux ...

C'est beau la famille !

 

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog