Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Vendredi soâr !!

 

Devine quoi?

 

Oui ok chuis en Ouikande MAIS je suis aussi et surtout en VACANCES pour quelques jours , mes premiers jours de glandationnage depuis euh Avril 2012 !!! WOUHOOOOOOU !!!

 

Bon d'accord dans une semaine je repars de plus belle et à temps plein s'il te plait ( donc tu vas pas m'voir ici pendant quelques temps je le crains '-_- en plus y'a KOH LANTAAAAAAAA qui reprend du service vendredi prochain donc je n'y serai pour ( presque )  PERSONNE !! ) MAIS zappons cela si cela ne te dérange point et parlons plutôt d'une chose rose flasque et gourmande ( naaaaaan j'parle plus de MOI j'ai dit  !! ) ....

 

affiche_Blob_1988_2.jpg

 

 

Ze pitch : une étrage matiére rose attaque insidieusement ( au début en tout cas ) une tristement  paisible petite ville d'Amérique , semant mort et désolation autour d'elle ...

 

 

BON !!

 

Par ou j'commence ?

Ha je sais !!

 

Le cinéma c'était mieux AVANT , plus précisément c'était mieux dans les 80's cette période " dorée " ou tout était MIEUX : les fautes de goûts vestimentaires/capillaires , les scénariis , les réalisateurs, les comédiens , la zik , la bouffe , le moral ( et la morale ! ) , le sexe  ...

 

 

BREF le Blob est l'incarnation PARFAITE de tout ce que je viens d'énumérer !!!

 

Et donc ce remake de ' Danger planétaire ' sorti en 1958 réalisé par Chuck Russel et avec ô joie un Kevin Dillon au sommet de son art est un PUR PLAISIR pour tout vrai cinéfile .

 

Pourquoi?

 

Ben déja parce que ce film est totalement ancré dans son époque : coupes de tifs improbables ( palme d'or à Kevin Dillon *_* ) , looks ahurissants de kitch ( la cruche ( putain je savais bien que je l'avais déja vue !! c'est la meuf qu'on voit dans Saw '-_- ) et son pull en casshmeere prêté par sa délicieuse môman ) , caractérisation absolument EPIQUE et totalement réussie ( on cerne et on AIME en quelques secondes les héros de cette pelloche qui ont le mérite d'être attachants car rafraichissants en cette morne période de vide intersidéral en matiére de pelloches réussies ) , effets spéciaux désuets mais 100X plus efficaces que toutes les merdes numériques et aseptisées qu'on se baffre allégrement ces derniéres années ..

 

315817_large.jpg


 

BREF coup de foudre powa !!!

 

Je l'avais déja vu mais c'était y'a TREEEES longtemps donc ô joie sensation jouissive de (re) découverte , dépucelage powa comme au bon vieux temps !

 

Et donc le film se laisse dévorer sans jamais générer une seconde d'ennui , le réal s'arrangeant pour alterner scénes pouacres/angoissantes ( enfin euh bon .. ) avec des passages trés fun et la forcément je me dois d'évoquer LA scéne culte de cette pelloche : celle avec ce couple sur le point de forniquer sauvagemment dans la bagnole de papa transformée en nid d'amûr par le bellatre de service ( bar dans le coffre toussa ) et qui va se faire surprendre par un Blob affamé , la malheureuse blondinette se transforme en un tas de chair liquéfié voire tentaculaire qui va faire la peau à son petit ami *_______________* 

 

Les morts s'enchainent tandis que le Blob prend des kilos , nul n 'est épargné même pas un ti nenfant d'une dizaine d'années ( et PAF prennez vous ça dans l'fion vous toutes foutues pelloches politiquement correctes et si Saaaaages car fouiahahaha faut pas choquer la ménagére de moins de 50 ans !! ) , Brian ' Flag ' Le badboy de service ( Halalala Kevin Dillon avec ses tifs longs et son blouson en cuir  et ses clopes  !!! *_* ) se transforme en Héros pur et dur pour les beaux yeux de la quiche de service ( bordel ma reum ne m'a jamais prêté ni de pull en cashmeere et encore moins son foutu collier de perles !! ) tandis que Paul Mc Crane ( tu te souviens du mec qui fond dans Robocop? ou du Docteur Romano dans Urgences qui fini manchot avant de se faire écraser par un hélico? ) arbore une sublime moustache avant de finir digérer par le Blob ...

 

11518-1966.gif

 

Et quel plaisir de voir cette tranquille petite ville si typiquement ricaineavec équipe de fottball locale , petit snack , aimables policiers dépassés , méres de famille laissant leurs morpions de 10 ans baguenauder seuls dans les rues la nuit tombée , donzelles naïves et chastes ( ça n'existe plus ça  !! ) , sa faire digérer par une masse gélatineuse !!!

 

C'est réellement jouissif de voir tous ces gentils poncifs désuets se faire liquéfier par cette entité " extra terrestre " qui au final s'avére être le produit d'une expérimentation humaine ( le Blob l'ancêtre des OGM? de la trash tivi? de Pierre Bellemare et de son télé achat ? de lady poufpouf? ) !!!

 

Et bordel ce méchant garçon qui se la joue James Dean du pauvre c'est tout simplement ENORME , c'est beau c'est naze c'est ridicule ( haha Kevin qui prête son cuir à sa " blonde " !!! ) MAIS c'est 100X plus roxxant que tout ce que j'ai pu voir ces derniers mois !!

 

Et niardidiou : Shawnee Smith qui prête ses traits à La pompom girl virginale ( a l'époque ça existait ! ) qui se transcende pour sauver sa ville !!!

 

the-blob-shawnee-smith-25780041-1500-1000.jpg 

 

Côté gros rouge qui tâche nôtre ami rose n'est pas avare : corps partiellement digérés , victimes presque liquéfiées surgissant en suppliant qu'on les aide , c'est simple , c'est fait main et sans ordi à la con , ça sent bon le latex et autres composants ' maison ' , c'est du beau du vrai du bon vieil effet qui poutre !!

 

blob88_shot2l.jpg

 

C'est beau ça suinte ça dégouline dans tous les coins : le pied ABSOLU !! *_*

 

Ajoute à cela : un prédicateur qui péte légérement un plomb , de méchants scientifiques sans morale , une bande son qui colle parfaitement au spectacle , un clin d'oeil à Leather face et Jason , une salle de ciné envahie par le Blob , des trojan à nervures , des brushings que même moi avec mes brosses et mon séche cheveux j'y arriverais PAS , un blouson en cuir ( rappelle moi de te parler de mon perfecto à franges ! ) et une réalisation nerveuse menée de main de maitre par un Chuck Russel   au sommet de son art et tu obtiendras une putain de pelloche comme on en fait PLUS !

 

BREF LE BLOB C'EST BON MANGEZ-EN !!!

 

Pour conclure sur ce sujet rose bonbon ...

 

Le blob de Russell ( Freddy 3 , The Mask ... ) c'est la quintessence du vrai bon vieux cinéma comme on en voit plus , c'est kitsh à souhait , c'est tordant ( le pére qui rencontre chez lui le chevalier servant de sa virginale fille qui est venu le jour même lui acheter des capotes à nervures :p ) , c'est bourré de scénes ultra bien foutues ( le cuistot avalé par le blob via un évier *_* ) , c'est léger décompléxé généreux et bordel c'est COUILLU , tout ce que la production actuelle n'est PLUS  ( voire n'a jamais été ! ) .

 

A voir et à revoir sans jamais respecter aucune dose prescrite !!

 

Notamwamême : tel ma mother d'main pour lui demander si elle a un pull en cashmeere :-|

 

 


Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

On enchaine ?

 

Ouais parce que je ne sais pas QUAND j'pourrai repasser par ici donc profitons de ces quelques heures de pure liberté pour papoter ciné  ...

 

Et donc il y a quelques semaines de cela lors d'une de mes pérégrinations ciné sur le web je suis tombée sur un combo affiche/pitch intriguant , j'ai donc mis la main sur la pelloche sans vraiment savoir à quoi je devais m'attendre .

 

Je savais une seule chose : Willem Dafoe ..

 

J'ai croisé la route de cet homme là via le cultissime Platoon : je n'oublierai jamais cette session ciné dominicale sur Canal+ .

Tandis que la mother faisait la popote dans la cuisine , une toute jeune Gally et sa frangine se lançaient à la découverte  d'un film : Platoon d'Oliver Stone .

J'vais pas m'étaler sur le sujet , je dirais simplement que ce film a été un bouleversement complet sur X plans ...

 

Et ma frangine et moi sommes retombées sous le charme étrange de Willem Dafoe que nous avons recroisé par la suite via le magnifique et atroce " Mississippi Burning " , autre choc énorme dans nos vies .

 

Au fil des années la trogne étrange du sieur Dafoe a recroisé ma route mais sans jamais atteindre les sommets émotionnels platoonesque/burningesques.

 

Jusqu'à :

 

hunter ver3

 

 

 

 

Ze pitch : Martin ( Dafoe donc ) un chasseur professionnel solitaire est envoyé en mission en Tasmanie par un obscur et puissant organisme spécialisé en biotechnologie afin de mettre la main sur une espéce animale sensée avoir disparue : le tigre de Tasmanie et ce afin de récupérer des données /éléments qui pourraient révolutionner leurs recherches  ...

 

 

BON ...

 

Par ou j'vais commencer ...

 

Ha je sais .

 

Tu sais que rares sont les fois ou je me suis étalée ici à propos d'autre chose qu'une pelloche remplie de donzelles hurlantes et de taré pyschopate .

 

Mais j'vais faire une exception ce soir parce que le visionnage de The Hunter m'a clairement envoutée et bouleversée .

 

D'abord parce que j'ai été ravie de retrouver Willem Dafoe sur lequel le temps , les années , ne semblent pas avoir d'emprise , il traverse les films avec toujours ce visage étrange , à la fois beau et repoussant , ces traits marqués et ce regard qui te bouffe à travers l'écran .

 

GAFFE SPOILERS CI DESSOUS !!!

 

Son personnage de Martin est détestable et déchirant : solitaire aguerri , le mec se retrouve confronté à une famille déchirée par la disparition du Pére laissant derriére lui une jeune veuve au demeurant charmante et deux morpions trés attachants .

 

Détestable parce qu'il a une foutue mission à remplir ce qu'il fera quitte à perdre cette famille en la laissant mourir .

Troublant parce qu'en menant sa foutue mission à bien il va être confronté à un choix terrible .

 

Parce que l'animal qu'il traque , ce tigre de Tasmanie sensé avoir disparu c'est un peu de lui, un animal solitaire , chassé et menacé , condamné à disparaitre et la confrontation finale entre ces deux créatures est de mon point de vue déchirante .

 

hunterWillem-Dafoe-in-The-Hunter-2011-Movie-Image-600x302

 

Détestable parce qu'il tourne le dos à une hypothétique et trés délicatement esquissée vie de famille via sa relation avec la jolie veuve Lucy et surtout avec les enfants de celle ci tout ça pour répondre à des ordres et à sa nature profonde .

 

La quête de Martin se transforme en voyage initiatique entre nature encore préservée et esquisse d'une vie normale rangée sage mais sûrement pas ennuyeuse et pourtant ... 

 

Le film de Nettheim est glaçant parce qu'on sait trés vite que ça va mal finir mais on est envouté par la beauté des images , par la splendeur des paysages , par le skill de Martin quand il s'agit à la fois de poser des piéges en pleine cambrousse pour tuer et pour agrémenter le quotidien de la famille de Lucy .

 

Le paralléle entre Martin le chasseur capable d'endurer les assauts d'une nature dénuée de tendresse et Martin l'homme des choses simples est stupéfiant .

 

6857866.bin.jpg


 

 

L'émotion grimpe lentement mais sûrement au fil des plans de Nettheim faisant s'entrechoquer ces deux aspects de son personnage : l'homme déchiré entre son désir de trouver cet animal mythique et son envie d'éventuellement se poser dans la jolie bicoque de cette jolie brunette certes un chouia largée mais visiblement subjuguée par la roxxance de Martin .

 

La conclusion cruelle et bouleversante m'a scotchée et j'avoue sans honte : j'ai versé ma larmichette .

 

The hunter n'est pas un film gore mais il comporte son lot de violence surtout sur le plan émotionnel ...

 

Parce que même si nous ne sommes pas des chasseurs qui poutrent on recherche toutes et tous quelque chose , heureux celles et ceux qui y arrivent rapidement , plus long et douloureux sera le chemin des autres .


Parce que la dualité entre le tueur et l'homme  capable de réparer des enceintes pour que le Boss chantonne illustre simplement et pleinement cette dichotomie voire cette schizophrénie inhérente a chacun d'entre nous ( si si même la ménagére de moins de 50 ans est une bonne grosse chtarbée hésitante et capable du pire quand elle se tâte entre deux marques de lessives !! ) quand il s'agit de mener de front X combats du quotidien ... 

 

Alors vui dit comme cela c'est moins poétique/hypnotique que le déchirement vécu par Martin mais pourtant il s'agit bien de cela , jongler faire des choix qui peuvent être destructeurs et au final essayer de recoller les morceaux pour avancer coute que coute .

 

Et merde la life serait sacrément chiante et sage si elle n'était pas si PENIBLE parfois .


Et bordel une fois de plus Dafoe porte la pelloche sur ses épaules en prêtant ses traits à un personnage hésitant ( trop ! ) longtemps entre deux voies , il ( se) perd mais fini par atteindre un but dans les derniéres images et l'on se surprend à espérer qu'entre ces deux êtres brisés et solitaires , une relation durable va pouvoir se nouer  ...

 

2012_the_hunter_002.jpg

 

Si tu étais la ce soir et que ( sans voir lu ce qui précéde -_- ) tu me demandais ce que j'ai vu de beau derniérement je te dirais sans hésiter que c'est The Hunter parce que le film de Nettheim est silmplement beau tant sur le plan visuel ( putain ces décors *___* ) que sur le plan émotionnel,parce que le réal a réussi sans jamais trop en faire à poser son histoire , ses personnages et à amener son observateur à entrer sans même qu'il s'en rende compte dans ce film ...

 

 

Et si j'osais en conclusion je citerais Bjork via sa chanson ' Hunter ' :

 

If travel is searching

And home has been found

 

Im' not stopping

 

I'm going hunting

i'm the hunter

I'll bring back the goods

but i don't konw when ...

 

 

 

 

Allez ZOU !! Au lit Gally  ..

 

Avec ' i'm on fire ' dans la tête  ...

 


Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Vendredi soâr, la zombification findesemainesque a presque failli avoir ma peau , j'étais à deux doigts d'aller me pieuter à peine Minimwa partie chez son pôpa MAIS ...

 

Mais ma chtite voix favorite m'a murmurée à l'oreille " houlalalala pas si vite ma petite c'est NÔTRE SEULE soirée rien qu'a nous deux alors tu vas me faire le plaisir de miamer vite fait un de ces abominables plats surgelés qui ressemblent à un truc régurgité et puis tu vas poser ton cul devant ton pc et matter un truc et si c'est pas trop pourri ben tu vas ensuite aller sur ton blog et aller cracher ton fiel/partager ton enthousiasme et APRES seulement APRES tu pourras aller te coucher !!!!" .

Et je l'ai écoutée  ...

 

Et elle avait RAISON !!

 

Parce qu'un Miracle a eu lieu ce soâr *_____________*

 

Darren Lynn Bousman a ENFIN pondu une pelloche digne de ce nom !!!!!!!!!!!!

 

317818barr002

 

 

Le pauvre sans déconner ...

 

Sous nos latitudes il avait déja un sacré boulet à la cheville avec son nom mais il avait en plus le tort de réaliser de sublimes merdes ( en tout cas à mes yeux hein parce que bon on est libre d'aimer ses épiodes de Saw ou son remake de " Mother's day " mais bon perso j'trouve ça naze :-| ) ...

 

Et donc il y a quelques semaines de cela je t'avais parlé briévement de son dernier film , j'ai eu le bol de tomber dessus au fil de mes pérégrinations et ben c'ets pas parfait MAIS c'est loin d'être mauvais  !!!!

 

Et donc ze pitch : Richard ( le mec de true blood avec cette drôle de tête , Stephen Moyer ... ) décide d'emmener sa "parfaite " famille recomposée en WE dans les Barrens ( RHAAAAAAA WoW période angliche avec XRoad au coeur des Barrens le bon vieux temps bordel hum je m'égare '-_- ) pour une session camping et tant qu'il y sera tiens il ira balancer les cendres de feu son géniteur dans la riviére du coin ha et puis tant qu'ils y seront ils iront tirer la queue du diable du New Jersey ?

 

 

BON !!

 

Par OU j'commence  ....

 

Ha je sais :-|

 

Le Diable du New Jersey est une de mes " légendes" favorites avec le Big Foot ou Nessie ou toutes ces créatures mythiques sensées errer/hanter certains pays , des choses que plein de gens prétendent avoir vues/entendues mais qui fait sourire les sceptiques/scientifiques/esprits terre à terre ...

 

Je te laisse faire tes propres recherches sur Ma Bulle , mon chti sujet évoquant cette pelloche parle briévement de cette légende et de sa source ...

 

Et donc quid de la pelloche de Bousman  ...

 

GAFFE SPOILERS CI DESSOUS !!!

 

Hé ben elle débute super bien, trés classique voire même X Filesque si j'osais avec une intro montrant deux promeneurs qui vont un poil trop loin dans les bois et finissent par crever parce que le Diable du New Jersey n'aime pas qu'on l'interrompe en plein diner  ...

 

The-Barrens_1938.jpg( voila cette tof la je l'ai prise juste pour Shawn Ashmore parce que j'ADORE sa trogne *_* )

 

On enchaine avec la présentation simple et pas trop lourde des futurs héros de la pelloche , Richard donc l'heureux papa d'une ado casse couilles et d'un morpion en deuil de son clébard , gentil époux de la charmante Cynthia qui tente de mainetnir un semblant de cohésion dans cette famille recomposée ...

 

Et blam les v'la partis en session camping le temps d'un WE sauf que l'aimable pôpa a visiblement un probléme voire même plein de problémes et que ce qui devait être un pélerinage se transforme en cauchemar ...

 

Bousman pose ses persos sans trop sombrer dans le cliché ( bon ok l'ado est infecte -_- ) avant de les jeter en pature à sa chose et la ou je m'attendais à un "bête " film suivant un cheminement classique voire soporifique il m'a agréablement surprise via "la folie "du pére qui présente de sérieux troubles du comportement qui sément le trouble vu qu'on se demande sérieusement si c'est lui qui péte un méchant câble ou si la bestiole existe vraiment  ...

 

Et c'est la qu'est la force de ce chti film : elle existe vraiment cette saloperie de bestiole ou c'est une forme d'hystérie collective générée par l'obsession maladive du pére ( enragé ? ) qui fini par pousser les autres à voir ce que lui seul semble percevoir ?


4.jpg

 

Le personnage du pére est magistralement bien interprété par Moyer ( j'aime pas se gueule mais j'avoue : il joue BIEN ) qui semble propre sur lui au premier abord mais montre trés vite de graves fissures , on voit son personnage basculer physiquement et mentalement avec un réel plaisir tellement c'est bien joué par Moyer qui porte le film sur ses épaules .


Et si tu demandes pourquoi on ne voit QUE Stephen Moyer sur les tofs illustrant cet " article " c'est simplement parce qu'à mes yeux c'est LUI le véritable Monstre de cette pelloche à cause de cette folie à fleur de peau qu'il véhicule et parce que c'ets LUI La force de The Barrens *_*( pis la bestiole est trop MOCHE pour que je colle une tof la montrant ici -_-  )


Voir cette famille se désagréger tout au long du fim au lieu de se rassembler lors de cette réunion est super intéressant , voir ce super papa devenir barge à cause des textos que reçoit sa dulcinée qui tente constamment et vainement de le rassurer , c'est dérangeant voire flippant ..

 

The-Barrens-Stephen-Moyer-Mia-Kirschner.jpg

 

J'ai toujours été fascinée par ce péril qui peut ronger de l'intérieur une cellule en apparence paisible et normale , cette folie latente qui sommeille en chacun de nous et peut s'éveiller à tout moment pour peu que l'on soit sur le fil du rasoir et poussé de ce fil par un événement plus ou moins puissant ( ici la mort du pére de richard ) .

 

Et ici c'est le pilier de la famille aka le Pére qui s'effondre  ...

 

Et à chaque fois que les choses ne se déroulent pas comme IL le veut ( le camping envahi de douchebags accros à leur portables , zik tonitruante en pleine nature etc etc ) son masque d'honorabilité se fissure et la folie pointe le bout d'son nez  ...

 

La faiblesse ENORME et gravement nuisible au bon fonctionnement du film c'est la créature qui est absolument RIDICULE faut bien l'dire , même un moche documentaire cryptozzologie toussa aurait mieux fait ( et crois je sais de quoi je cause vu que Minimwa est à fond dans un trip de ce style en ce moment me poussant à lui trouver des docus sur Big Foot ou Nessie ou les calmars géants ou d'autres trucs hallucinnants made in canada avec des reconstitutions dignes de feu Mystéres ( ZE émission tv culte )  *__* ) , le diable du new jersey ne ressemble à RIEN il est consternant et si ses apparitions fugaces tout le long du film sont réussies , dés que le réal veut la montrer plus en détail c'est le fou rire garanti ...

 

L'autre défaut majeur j'trouve  ...

 

C'est qu'à l'instar d'une pelloche comme Absentia ( évoquée sur Ma Bulle y'a quelques temps ) , The Barrens hésite entre le film fantastique et le drame concret et qu'à la fin le réal opte pour une conclusion " facile " , j'veux dire par la que j'aurais limite préféré voir la famille être détruite par la folie, la dépression de cet homme plutôt que voir le Diable du New Jersey surgir finalement pour tous les zigouiller ( car OUI pas de happy end et ça par contre c'est COOL !! le gentil gosse et sa pétasse de soeur crévent !! :p ) , la créature servant simplement de méche qui se consume dans la tête de Richard qui aurait fini par tous les buter dans la forêt ...

 

LL.jpg

 

A part ça  ...

 

Ben j'ai rien de méchant à redire, j'ai beaucoup aimé les ziks , l'utilisation qui est faite des bois , les bestioles/promeneurs retrouvés les tripes à l'air *____*

 

Franch'ment ...

 

The Barrens n'est pas le film que j'espérais voir MAIS je ne suis pas déçue parce que le personnage de Richard est passionnant à observer et que même si le final m'a légérement agacée et déçue , le reste de l'histoire m'a clairement captivée , parce que j'ai toujours adoré voir le vernis parfait des familles ricaines voler en éclat sous les coups de boutoir de la folie , parce que j'ai toujours été plus effrayée par la menace qui vient de l'intérieur ( en l'occurence ici du pére ) plutot que par les gros monstres à la con  et que la pelloche de Bousman m'a offert cela pendant un bon moment  ...

 

Et pour en finir avec ce film ( et parce que tempus fugit et que ma couette m'appelle ) , ce soir j'ai assisté à un petit miracle : Bousman m'a prouvée qu'il pouvait être BON et ô joie il ne m'a pas fait perdre ma soirée !!

 

Et pis gniiiii *_* quand j'ia fais mes recherches de tofs et que je suis tombée sur les maps WoW des Barrens *_*

 

Gally RAVIE !!!

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Elle était si belle ....

 

Elle avait la classe , belle élégante pis avec cette touche de délicatesse et d'intelligence qui manque cruellement à TOUTES les autres que j'ai toujours trouvé simplement vulgaires ..

 

 

 

 

sylvia-kristel-as-emmanuelle.jpg

 

 

Pis j'en ai appris des trucs en l'observant en cachette *__________*

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Tadaaaaaaaaaaaam c'est moi que v'la !!!!

 

Alors vui je sais méga silence mea culpa toussa j'ai du mal à gérer taf/Alien/Homme des Bois /Ma Bulle donc voila c'est ma bulle virtuelle qui trinque ce qui crois moi ne me plait absolument PAS vu que J'ADORE v'nir ici hurler ma joie/cracher mon fiel à propos des trucs que je zyeute ..

 

Car OUI je trouve quand même le temps de matter des pelloches deci dela , ça va du chef d'oeuvre pouacre et tendu comme Delivrance à la bousasse intersidérale comme celle dont je vais te parler ce soir  ...

 

Et donc ma régurgitation de ce soir évoquera :

 

Chroniques-de-Tchernobyl-.jpg

 

 

 

 

Ze pitch : une bande de touristes en goguette décide d'aller faire un tour a Pripyat la ville qui cotoyait le triste site de Tchernobyl .. Seulement voila la ville fantôme n'est pas si déserte qu'elle devrait l'être et l'excursion va tourner au cauchemar ...

 

 

BON !!

 

Par ou j'commence ???

 

Ha je sais .

 

Si je te dis : Oren Peli tu penses à ?

 

Si si cherches bien dans les méandres de ta mémoire ... Si je te dis Katie et Micah et une caméra dans la chambre à coucher et un démon aux pattes de poulet ???

 

OOOOOOOUi Paranormal Activity !!!

 

Et donc aprés la réalisation le sieur Peli qui a du se faire des couilles en or massif avec le succés de ce "film " se met désormais à  scénariser et à produire et donc il a écrit une histoire absolument trouducutoire (... ) pis il a filé du fric et la réalisation à Bradley Parker ( inconnu au bataillon ) avant de retourner compter les billets verts que Paranormal Activity lui a ramené ....


Chroniques de Tchernobyl a " fait le buzz" vu que beaucoup ont protesté quant à l'exploitation d'un drame aussi terrible que celui de Tchernobyl MAIS toute publicité est bonne à prendre a du se dire Mister Peli donc osef des gens qui sont morts ou qui sont tombés malades et de toutes ces horreurs qu'on nous cache ( souviens toi du nuage qui haha a soigneusement évité nôtre bonne vieille France grâce aux vents miséricordieux !!! ) trés certainement encore aujourd'hui à propos de ce cauchemar radioactif ...

 

Quand j'en ai entendu parler , j'avoue sans honte avoir trouvé l'idée ma foi intéressante et pour avoir vu /lu pas mal de trucs sur ce qu'est devenue cette région aprés le désastre je me suis dit : " bah allez pourquoi pas? " ...

 

Mais encore fallait t'il que l'histoire tienne la route et que le réal soit doué ce qui est loin d'être le cas .

 

GAFFE SPOILERS CI DESSOUS !!

 


Tu te souviens de l'intro de 28 jours plus tard ? Avec ces plans vertigineux époustouflants et superbes d'une City désertée , rues fantômes , impression de désolation absolue et comment en quelques images Boyle posait avec un talent fou une ambiance post apocalyptique sans trop en faire ?

 

Ben tu peux ravaler tes espoirs de voir la même chose dans Chroniques de Tchernobyl , le réal n'utilisant à aucun moment le potentiel des lieux ou se déroule son histoire de merde .

Des routes cabossées, une grande roue abandonnée , des apparts désertés mais le tout mal cadré mal filmé ( euh ouais c'est pas un foundfootage mais ça donne autant la gerbe tellement la caméra gigote )  avec en prime une lumiére de merde qui ne génére selon moi qu'un aimable ennui ...

Exit donc l'éventuelle errance posée et visuellement oppressante , bonjour les blablas soporifiques entre les personnages tous plus CONS les uns que les autres  ..

 

chroniques-de-tchernobyl-09-10722967lweoj 1713

 

Parlons en des personnages  ...

 

J'pensais avoir atteint le summum de la médiocrité niveau caractérisation avec Hostel premier du nom mais NON , les "héros " de la pelloche de Bradley sont encore plus MOISIS , convenus et inintéressants voire même antipathiques .

Comment veux tu que je ressente la moindre empathie pour des touristes bobos propres sur eux , brushing impeccables pour les uns , nibards proéminents pour les autres ( coucou nathalie !! ) avec en prime le couple de " rebelzs " ET un guide couillu mais con comme les pierres ????

 

Nan franchement  ..

 

Bradley prend une quinzaine de minutes pour introduire sans vaseline ses héros via quelques dialogues/scénes creuses et fades pour ensuite les balancer dans une zone contaminée par des radiations/hantée par des mutants mais sa tentative de générer un tant soi peu d'empathie entre le spectateur amorphe et sa brochette de neuneus est un sublime échec .

 

tchernobyl-diaries.jpg

 

Et puis MERDE comment veux tu que je ressente la moindre sympathie pour une connasse qui appelle son abruti de jules " Bébé " toutes les 5 minutes ?

 

Et v'la la gueule de Bébé !! Il a une pure tête à claques le Bébé à sa Nathalie surtout quand il a la bonne idée de faire sa demande en mariage à la con dans le van avec ses palluches pleines de sang !

 

Et cette scéne résume à elle seule le ratage absolu qu'est ce film : une scéne sensée être touchante et romantique et déséspérée et qui est tellement LAIDE mal ficellée qu'elle réussi simplement à me faire sourire voire rire :-| 

 

Quoi d'autre  ...

 

Est ce que ça fait peur ?

 

Alors honnêtement NON .

 

Je suis TRES bon public ça tu le sais sans doute déja si tu as épluché Ma Bulle , j'ai même pas honte de dire que certaines scénes de Paranormal Activity m'ont positivement fait flipper MAIS dans Chroniques de Tchernobyl je n'ai sursauté que deux fois et encore ça a été lors de scénes prévisibles comme pas possibles qui avec le recul sont tout simplement DEBILES.

 

Donc Deux sursauts en allez 15 minutes et aprés ça  ..

 

Le Néant ( tu sais ? comme dans l'histoire sans fin !! ) ...

 

La nuit tombe , ces abrutis sont coincés dans une tite camionnette immobilisée , Youri le guide touristique couillu se barre en pleine nuit avec son flingue et se fait trucider, un des blaireaux revient en piallant comme un gorret et la c'est le DRAME !!!

 

Parce que toutes les tentatives de Bradley de générer tension/flippe/angoisse/suspens se soldent par des échecs !!!

 

chroniques-de-tchernobyl-chernobyl-diaries-11-07-2012-2-g.jpg

 

Parce qu'on s'en FOUT de ce qui arrive à ces cons inintéressants !!

 

Parce qu'on a même pas envie de savoir ce qui les traque !!!!

 

Parce qu'aprés 45 minutes on a juste envie que ça se termine VITE !!!

 

Et ça ne se termine PAS vite, c'est long,c'est chiant, nos touristes se sentent obligés de papoter/gueuler/se comporter en dépit du bon sens en courant dans toutes les directions tandis que le réal tente déséspérement de générer un semblant d'ambiance flippante ...

 

Et puis cette tentative navrante d'évoquer une foutue éniéme légende urbaine a propos de la survivance de créatures mutantes : BWAHAHAHAHAAAA !!

 

Et cette autre tentative du pauvre réal de faire jouer nôtre imagination en ne nous montrant jamais à quoi ressemblent exactement les assaillants !!

 

Perso j'ai cru voir le mec adepte de confiserie dans les goonies à un moment alors forcément :-|

 

Et tu sais quoi?

 

Le pire c'est la fin , j'avais jamais vu une fin aussi WTF que celle la, collant parfaitement au reste du film  quand tu y penses : débile et CONNE et limite hilarante tellement elle est convenue et consternante . 

 

BREF tout cela pour dire que ce film est selon ma pomme une sacrée belle merde qui illustre bien que le talent s'pas donné à tout le monde .

 

Et donc pour en finir avec cette daube absolue ...

 

Il y a quelque chose de pourri dans " le ciné de genre " depuis quelques temps et le dossier sur l'avenir du ciné horrifique dans le dernier mad colle parfaitement au spectacle naze de Chroniques de Tchernobyl : nos chers réals/scénaristes tournent en rond ( sauf quelques petits génies comme Christopher Smith ou Ti West *_____* ) , se laissent peu à peu vider la cervelle et l'âme et font dans la facilité et le film popcorn tandis que le FAN pur et dur , celui qui a encore son âme de grand n'enfant soupire en levant les yeux au ciel et en se demandant QUAND viendra La VRAIE NOIRCEUR , la véritable violence , le pur choc visuel et émotionnel ..

 

Et tu sais le pire???

 

Ben pour maintenant va falloir ronger son frein en attendant 2013 et des films comme Lords of Salem ....

 

La messe est dite .

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog