Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

J'aime bien les phares , je les trouve mystérieux et creepy et ils ont ce lien particulier avec la mer et les marins et toutes ces légendes parfois étranges qui évoquent ces lieux solitaires me font rêver ... 

J'aime BEAUCOUP Willem Dafoe ( sauf dans Aquaman ) , il a la méga classe ...

Je n'ai RIEN contre Robert Pattinson ...

Et un de mes méga coups de cœur ciné de l'année dernière a été pour l'hypnotisant The witch de Robert Eggers ...

Imagine donc ma JOIE quand j'ai appris aujourd'hui que le sieur Eggers taffait sur " The Ligthouse" un film en N&B ( gniiiii *_* ) avec Willem Dafoe et Robert Pattinson ............

Zyeute moi c'te photo !!!

Inutile de dire que je suis en mode *_____________*

D'autant plus que j'attends toujours de voir The Vanishing avec Gerald Butler , film évoquant la mystérieuse disparition des gardiens du phare d'Eilean Mor ( histoire vraie les enfants !!) dans les îles Flannan ...

On a peu d'infos pour le moment concernant the Ligthouse mais niardidiou je frétille d'impatience  !!!!! 

Wait and see mais vite vite VIIIIIIIIIIIIIIIIIITE !!!!

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Bien ...

J'ai vu GOT 803 et rassures toi je n'en parlerai PAS , j'peux pas .

UNE chose est sûre à mes yeux : quoi qu'il arrive désormais , je resterai fidèle jusqu'au bout à MON Héroïne : Cersei .

Tout le monde la déteste ...

Moi , je trouve qu'elle fait preuve d'une force et d'une maîtrise d'elle même incroyables .

Et elle reste droite dans ses pompes !!

Cette donzelle est fidèle à ses principes ( qui peuvent déranger voire choquer les gentils niaiseux qui lui font face je le conçois ) et pour quelqu'un comme bibi qui conchie les personnages vertueux , sages et avisés , elle est GÉNIALE ...

On dit qu'elle n'a pas de cœur , on la considère comme une salope manipulatrice et cruelle ...

Moi je la perçois surtout comme une nana qui essaye de faire sa place dans un monde de Mâles débiles qui font TOUS l'erreur de la sous estimer ...

Il suffit de l'observer parfois ( genre face à Euron récemment dans la salle du trône ) pour percevoir ce que moi je pense être une profonde tristesse et une résignation ....

MAIS ...

Quand elle fait le ménage , putain, elle le fait bien ....

Alors vuip elle va sans doute se faire botter le cul mais que ses adversaires se méfient , elle ne se rendra pas sans se battre et sans faire MAL ...

Quand elle mourra ( Si cela arrive ? Qui sait ? Pas de happy end à la con avec les gentils qui triomphent ?) , je lèverai mon verre à sa santé  ..

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

J'adore être prise au dépourvu par un film ...

Et celui dont je vais te parler aujourd'hui m'a totalement surprise , charmée , envoûtée ..

 

Le Pitch : Deux frangins qui se sont sauvés d'une secte étrange quand ils étaient mômes, reçoivent une étrange cassette vidéo qui les poussent à retourner vers leur passé  ...

GAFFE SPOILERS TORDUS CI-DESSOUS !!!

Parlons peu, parlons bien .

Après avoir vu le trailer de ce film il y a un sacré bon moment de cela , je me suis jurée de le voir parce que quelque chose dans ces images m'avait grave titillée .

J'ai eu la chance de tomber dessus récemment et j'ai attendu que les conditions idéales soient réunies afin de le savourer avec je l'avoue , une chtite boule au bidou tellement j'avais peur d'être déçue , c'était comme un premier rencard tu vois ? 

Je n'ai cherché aucune info/critique toussa avant de regarder The endless parce que je voulais me préserver de toute " pollution spoileresque" donc la découverte et la surprise  ont été totales.

J'crois que je n'avais pas été aussi emballée par un film de ce style là depuis Absentia et ça date  !!!!

La pelloche débute avec une citation de mon Lovecraft adoré : 

" The oldest and strongest emotion of mankind is fear and the oldest and the strongest kind of fear is fear of the unknown" .

Puis vient celle-ci : 

" Friends tell each other how they feel with relative frequency. Siblings wait for a more convenient time , like their deathbeds".

Le ton est donné .  

Je te préviens de suite , The Endless n'est PAS un film d'horreur .

Si tu espères avoir peur et subir des putain de jumpscare à la con alors passe ton chemin , il n'y a rien de crispant ni de bruyant ni de stressant dans The Endless, juste une AMBIANCE incroyable , ambiance nourrie par une musique envoûtante , par des plans hypnotisant , par des jeux de caméra générant des plans étranges , des dialogues ultra léchés et bourrés de détails que tu comprends au fil des jours que passent Aaron et Justin dans cette fichue secte peuplée de gens zarbis ...

la pelloche de Benson et Moorhead focus avant tout sur le lien fort qui lie les deux héros de leur histoire, héros que les deux réalisateurs incarnent magistralement à l'écran ...

La caractérisation de ces frères est ultra bien foutue , tout en douceur , sobre , délicate mais diablement efficace et force m'a été de constater que l'empathie est immédiate ce qui fait LA force de The endless ... 

 Ces gaillards sont super attachants et on a ENVIE de les suivre ...

Leur histoire est intrigante dés les premières images , il suffit de quelques plans et dialogues pour que la sauce prenne avant même qu'ils posent les pieds dans cette mystérieuse secte ...

Le reste du casting est excellent et tout ce petit monde sonne juste du début à la fin avec un coup de cœur pour Peter Cilella aka Mike le " Gourou " triste et résigné  ...

Ensuite  !!!! 

Les réalisateurs citent Lovecraft lors de l'introduction de leur film mais ne t'attend pas à voir des tentacules , des monstruosités etc etc 

Tout est dans la suggestion .

Avec HPL l'horreur est indicible point à la ligne et le film respecte cela .

Ce qui arrive à Aaron et Justin EST hallucinant et terriblement Lovecraftien , les sensations , la perte de repères , tout est dans la suggestion élégante mais efficace , tout dans ce film sonne HPL sans avoir besoin de MONTRER et ça fonctionne du feu de Cthulhu vu que la tension monte de ouf au fil des indices distillés par les deux réalisateurs .

( coucou Cthulhu !! ) 

( " Ce n'est pas un Dieu, c’est un Monstre  !!!" ) 

Il y a quelque chose de terriblement glaçant dans les sourires figés des habitants de cette petite communauté , on perçoit très vite que quelque chose ne tourne pas rond ou plutôt que quelque chose tourne en rond , beaucoup trop en rond tandis qu'une sombre Entité jamais nommée erre et observe ses Serviteurs/Proies ... 

A noter que le duo de réalisateurs aurait pu , même si il n'y a pas beaucoup de thunes niveau budget , basculer dans une certaine facilité en montrant cette Entité MAIS ils ne le font pas et ils ont RAISON parce que du coup l'imagination ( la mienne étant nourrie par Lovecraft ) fait le reste. 

Le symbole du cercle est omniprésent et pour cause , il symbolise LA question de The Endless : vaut il mieux vivre une vie totalement contrôlée et confortable qui répète les mêmes événements MAIS qui grâce à cette répétition te rend immortel ou rester libre et vivre sa vie même si celle-ci est parfois un chouia difficile avec en prime la Faucheuse au bout  ? 

Et quand un frangin choisit une option ( le cercle) tandis que l'autre préfère revenir à une certaine réalité , la pelloche de Benson et Moorhead se transforme brièvement en une quête spirituelle avec au bout la Liberté (?) ... 

J'ai mis un ( ?) parce que personne n'est libre au final dans le film , que ce soient les membres de la communauté prisonniers des boucles temporelles crées et imposées par leur Entité ou Aaron et Justin confrontés à un quotidien peu reluisant  ... 

Et si ils étaient morts et prenaient en fait une route vers " L'autre Monde " ( hum) comme pourrait l'indiquer la seconde citation en début de film , Aaron et Justin s'ouvrant leurs coeurs alors qu'ils sont à deux doigts de mourir ???  

Et si l'Entité les avait rattrapés et piégés dans une boucle temporelle ?

PIRE !!

Et si TOUT le film était en fait LEUR boucle temporelle ??

Et si NOUS spectateurs étions nous aussi captifs ?

​​​​​​​Tu la sens la réflexion lourde qui pique ? 

The Endless est un film complexe et bourré de symboles/"fusils de Tchekov" intelligents et je pense qu'il nécessite un second visionnage voire plus pour saisir toutes ses subtilités ...

Que dire de plus  ...

Ben la réalisation est juste fabuleuse à l'instar de la photographie que j'ai trouvée magnifique , certains plans collent un peu les miquettes ( quand Justin part courir et est confronté à des événements étranges et que la caméra semble voler ensuite vers le sentier et les buissons , qu'est ce qui se cache là dedans ?? Brrrr !!! ) et les dialogues sont ciselés et denses et riches sans parler de ces messages partout , de ces personnages WTF qu'on croise ici et là au fil de cette quête menée par les deux frangins ...

​​​​​​​Et cette façon complètement rafraîchissante dont ces deux là se réapproprient un genre de cinéma est JOUISSIVE !!! 

Et crois moi que si tu es séduis comme je l'ai été alors tu ne verras pas les 1h50 passer *_*

J'ai lu ici et là lors de mes recherches cet après midi sur le net que Benson et Moorhead ont  réalisé deux autres films apparemment aussi étranges et tordus que The endless et j'vais me faire un devoir de les trouver et de les regarder afin de saisir pleinement le talent de ces mecs ...

En conclusion :

Il y a quelques années de cela , j'étais tombée sous le charme du film Absentia de Monsieur Mike Flanagan , film fauché mais dense et intriguant à l'ambiance très Lovecraftienne , j'avais adoré cette expérience ciné qui m'avait arrachée à ma " zone de confort " en me plongeant dans un univers étrange avec ce mix malaisant entre réalité et cauchemar et ô joie , aujourd'hui j'ai retrouvé cette sensation avec The Endless !!!

Mon petit cerveau anesthésié s'est réveillé via le film de Benson et Moorhead et bordel , ça fait du BIEN !!!

Cette pelloche , c'est un putain d'OFNI !!!! 

A voir ABSOLUMENT !!!! 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Qu'il fut doux et agréable ce long viquende de Pâques  !!!

J'en ai dévoré des films , des très mauvais ( the crooked man OMG que c'était moisi !!) et des très bons comme par exemple ...

 

Le Pitch : Après que la foudre soit tombée sur le Millenium Building de New York , les ascenseurs se mettent à déconner sérieusement en causant de nombreuses morts ...

GAFFE SPOILERS VERTIGINEUX CI-DESSOUS !!

Une impression de déjà vu?

On prend les mêmes et on recommence ?

Hé ben ouais parce qu'en faisant des recherches lors de mon précédent passage ici pour te parler de l'Ascenseur de Dick Maas , j'ai découvert que le Sieur Maas avait fait un remake de sa pelloche et comme je suis d'un naturel curieux et que j'ai adoré l'original , j'avais très envie de voir ce qu'il allait faire aux states avec plus de moyens et je n'ai pas été déçue  !!!

Déjà niveau casting, y'a du LOURD les enfants  !!!

Le héros , Mark , est interprété par James Marshall que tout fan de Twin Peaks reconnaîtra aisément ...

J'avoue sans honte avoir bloqué en le reconnaissant et le "traumatisme" lié à une certaine scène de Twin Peaks a ressurgi  ...

Face à lui on a une Naomi Watts pétillante , ils sont jeunes et beaux et mènent l'enquête entre deux échanges certes convenus mais assez rafraîchissants ...

Mais ces deux là sont vite oubliés parce que face à eux y'a surtout RON PERLMAN , DAN HEDAYA et MICHAEL IRONSIDE !!!

Alors vuip on ne les voit pas beaucoup car ils ne font que passer deci delà mais quel bonheur de croiser ces trognes ô combien familières et sympathiques  !!!

Je n'avais pris aucune info sur ce film histoire de ne pas trop gâcher la découverte et ce même si je connaissais forcément la trame scénaristique vu que j'ai vu l'original il y à peine quelques jours alors imagine ma surprise ravie en voyant ces trois là poper comme ça *_* 

Je conçois que les personnages sont très stéréotypés ( le héros beau gosse à la mâchoire carrée qui collectionne les juke box , la journaliste blonde qui en veut , le scientifique fou ... ) et peuvent agacer , que les dialogues ne volent pas toujours très haut et qu'une certaine confusion s'installe lors de l'arrivée des forces armées dans le Millenium building , passage au cours duquel j'ai eu le sentiment que Maas était quelque peu dépassé par l'ampleur de tout ce bordel à filmer/mettre en scène toussa , le film tient ses " promesses " .

Et j'aime énormément le fait qu'il colle à l'original tout en prenant quelques libertés , les fêtards /premières victimes du film de 1983 sont par exemple ici remplacés par des femmes enceintes , l'aveugle est présent également mais agrémenté d'un chien qui y passe aussi ( Grrrr autant voir des humains clamser ça ne me fait rien mais on ne touche pas au chien ou au pôtit chat !!!) , la tête du vigile vole et la petite fille fait mumuse avec le méchant ascenseur, tout y est !!!

On a même droit à quelques personnages hauts en couleur comme cette acariâtre Madame qui surveille des mômes dans une garderie en fumant et en leur crachant son fiel à la tronche de très jolie manière , j'ai adoré cette scène *_* 

Que dire de plus  ...

Le film date de 2002 et a un budget conséquent , ça se voit, ça se sent et là ou d'autres remake ont fait perdre leur âme/force à une histoire , celui-ci au contraire respecte relativement bien l'esprit de son modèle et gagne même en puissance tant sur le plan visuel que sur l'ambiance même si ça manque cruellement de synthé côté bande son !!

L'humour potache passe sans problème et si la tension finale se noie un peu dans un maelstrom fait de soldats et d'explosions ( il s'est fait plaisir M'ssieur Maas et ça se sent !! ) , le film est une réussite comme on en voit rarement en matière de remake ...

La caméra virevolte et offre quelques plans très sympas ( la scène d'intro par exemple avec ce plan qui se rapproche des vigiles sur le toit )  , l'histoire suit son court sans que l'ennui ne s'installe même si certaines scènes " transitoires " sont un chouia de trop ( le passage chez la veuve ou dans le troquet dans le Bronx  ... ) BREF un film cool et pas prétentieux pour deux sous qui fait passer le temps ...

En conclusion : 

Je ne suis pas une grande fan des remake/reboot/relecture et je grince toujours des dents quand j'apprends qu'un mètre étalon du cinéma que j'aime va passer à la moulinette de cette triste mode...

Mais parfois force est de constater que ça fonctionne ...

Down/l’ascenseur ( niveau 2) est une relecture fidèle et sympathique de son modéle qui m'a clairement séduite ...

En même temps , le fait que ce soit le même réalisateur aux commandes ( comme pour Takashi Shimizu qui a réalisé ensuite Ju on puis le remake The Grudge ) joue pour beaucoup là dedans .

Le film ne casse pas trois pattes à un canard mais si tu es sensible au genre " comédie horrifique " alors tu adhéreras peut être à cette histoire ?

A voir à l'occasion , en bonne compagnie !!!

Et je suis bien contente de ne pas avoir d'ascenseur dans mon quotidien :-|

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Samedi : il fait soleil, le ciel est bleu , pas un nuage à l'horizon, il fait chaud , y'a des pécores bruyants qui défilent en bas d'chez moi BREF tout ce que je déteste  ...

Heureusement pour ma pomme , j'ai une chtite sélection de pelloches plutôt sympas à ma disposition histoire de me couper de cet enfer et LE film de ce jour est ... 

 

Le Pitch : Un soir d'orage , la foudre tombe sur un immeuble cossu doté d'ascenseurs modernes qui se mettent à déconner en trucidant au passage celles et ceux qui ont la flemme de prendre l'escalier  ...

GAFFE SPOILERS RAVIS CI-DESSOUS !!

BIEN !!

On va entamer par ceci : mon premier lien avec ce film date de Mathusalem , j'étais ado dans les 80's ( syndrome Mamie raconte -_- ) et je tâtais le terrain du ciné d'horreur en feuilletant fiévreusement mes premiers madmovies ...

Et dans un de ces Mad , j'étais tombée sur un article flatteur évoquant le film de Dick Maas ...

Dick Maas c'est un réalisateur ma foi fort sympathique venu de la Hollande ( pays ma foi fort sympathique *_* ) , responsable , entre autre , du très bon Amsterdamned , du rigolo Saint et du biscornu Prédateur , je n'ai point vu le reste de sa filmo mais en zyeutant sur IMDB j'ai vu qu'il avait réalisé un " remake " de l'Ascenseur que je vais m'empresser de regarder  ... 

BREF !!! 

Le temps est passé et malgrés mes sessions vidéoclub ( halalalaaaa douce période !!) , je n'ai jamais eu l'opportunité de regarder L'ascenseur ...

Récemment , j'ai eu la chance de recroiser cette pelloche sur laquelle j'ai mis la main sans hésiter pour la visionner en ce samedi printanier ( grrrr)  ...

Et j'ai adoré *_*

Je te préviens , on voyage dans le temps avec l’ascenseur , le film datant de 1983 , pas de fioritures , de jumpscare à la con et encore moins d'effets spéciaux froids et kikoolol , tout ici fleure bon le ciné de genre plutôt fauché mais bourré de bonnes intentions et de ces chtites qualités que l'on a du mal à trouver dans la majorité des pelloches actuelles *_*

Déjà , les personnages sont super attachants , je pense en particulier au héros principal aka Félix Adelar , le technicien chargé de la maintenance de ce fichu ascenseur incarné très justement sans chichis par Huub Stapel qui a un faux air du héros du loup garou de Londres je trouve *_* 

Le Sieur Adelar est accompagné d'une journaliste fouineuse pas trop agaçante et ces deux là vont croiser pas mal de personnages étranges sans jamais que l'ennui ne s'installe grâce à un scénario aux petits oignons porté par une réalisation sobre mais efficace ...

L'enquête d'Adelar est parsemée de scènes réellement GÉNIALES liées à ce putain d'ascenseur qui fait mumuse de sale manière avec toute personne s'approchant trop prés de ses portes et certaines morts sont tout simplement jouissives *_* 

Les effets spéciaux vieillissent très mal je l'admets , MAIS je préfère et de loin le latex et les trucs cheap à toutes ces images cgis froides et dénuées d'âmes qu'on se bouffe à longueur de film et qui ôtent toute force à certaines scènes sensées donner le frisson ...

Vuip je sais, cette tof est plus rigolote que creepy MAIS quand tu vois cette tête grimaçante tu sais , tu sens , tu imagines le mec qui a passé des heures à triturer du latex pour donner la vie à cette chose , c'est plus cool que des doigts pianotant sur un clavier pour qu'un logiciel à la con balances un effet sans profondeur ni chaleur  .

BREF !!

Ensuite  !!!

Le film de Dick Maas  a , en plus de tout ce que j'évoque ci-dessus , une AMBIANCE vraiment sympa , les ziks ( 100% synthé même que c’est M'ssieur Maas qui s'y est collé  !!) sont super cools , la photographie est top et les décors sont bien utilisés ..

Mais ce qui m'a le plus séduite c'est ce côté "objet qui prend vie " à l'instar de Christine ou de Maximum Overdrive , c'est fou ce que Maas a su faire avec une bête cabine d'ascenseur , il réussi sans trop en faire à balancer quelques décès réellement cools allant même jusqu'à buter un aveugle pour ensuite faire mumuse avec nos nerfs lors de la scène avec la blondinette ...

La tension monte lentement mais sûrement tandis que Maas nous rappelle discrètement à quel point nous dépendons de tous ces objets , compagnons invisibles de nos existences que ce soit au boulot ou dans nos vies persos (cf. l'obsession d'Adelar vis à vis de cet ascenseur quitte à voir sa vie de couple exploser ) ....

En conclusion  ...

Grand prix du festival d'Avoriaz ( ancêtre regretté du tristounet Gerardmer) en 1984 , L'Ascenseur était (déjà!!!)  un petit bijou de réflexion sur la place trop gourmande de la technologie dans notre quotidien et sur le fait que si nous ne sommes rien face aux coléres de Dame Nature , on ne fait pas non plus le malin quand un ascenseur décide de nous malmener ...

Intelligent malgré une fin pas glop glop , le film de Maas vaut vraiment , je pense , le coup d’œil parce que , sans être le film du siècle , il est simple mais efficace , pas prétentieux pour deux sous et même si l'idée d'une cabine d'ascenseur tueuse peut faire sourire , la pelloche ne prend pas son spectateur pour un gros jambon contrairement à PLEIN de films actuels  ... 

​​​​​​​Et puis merde ça fleure bon l'envie de bien faire et pas l'opportunisme gerbant ...

Et dorénavant  .... 

Je prendrai les escaliers :-|

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Nostalgiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie !!!! 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

C'est drediiiiiiii donc c'est bien !!!

Et en plus long week end powa , trois jours de solitude et de bullage intensif *_* 

Pour fêter cela comme il se doit, j'ai envie de te coller sous les yeux quelques jolies tofs inspirées du Mythe de Cthulhu ( oui je sais , ENCORE lui , mais je n'y peux rien, je suis accro ...) ...

 

 

 

 

( Art by Teos Ulanti on Artstation *_* )

C'est trop beau j'trouve *_* 

Si tout va bien, je devrais pouvoir poser mes miches devant un écran histoire de matter 2/3 trucs cools et peut être même que je passerai par ici dans la foulée pour en parler ...

Je te souhaite un bon LONG viquende  !!!

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Quand la vie m'envoie une pichenette dans le pif , je bouillonne intérieurement quelques instants et je me rappelle rapidement que l'important est là juste à côté de moi ...  

Et je retrouve le sourire  ... 

" My heart burns here too ..." 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Tandis que je batifolais à la recherche ( encore) d'illustrations de ce bon vieux Cthulhu , je suis tombée sur ce beau gros baybay ...

(art by Nuctameron on deviant art *_* ) 

Je te présente  Iku Turso , un Monstre Marin pas très sympathique que l'on peut croiser dans la mythologie Finnoise  *_*

Je vais me plonger quelque peu dans cette mythologie riche en créatures étranges  ...

Je te laisse lire la page wiki ci dessus , elle est riche en infos diverses et variées sur ce gros machin à l'apparence variable ...

 

(Art by UnworthyReturn on Deviant art *_*) 

(art by Simo Heikkinen on Dribble *_* ) 

Voilà !!

Gally ravie , j'ai trouvé un bestiaire fascinant made in finlande *_*

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog