Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

On me saoule avec un certain film ...

On me demande mon avis toussa ...

Ma réponse est la suivante : je ne regarderai pas ce film , je n'en ai pas besoin .

Pourquoi irais je zyeuter un truc qui va m'horripiler alors que j'ai les mangas à la maison ?

Gally à mes yeux c'est elle  ...

 

 

 

 

Fin de la discussion ;) 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Je n'ai pas été très bavarde par ici depuis quelques jours parce que je suis hantée ...

Hantée par certains des films que j'ai vus la semaine dernière , films de Kiyoshi Kurosawa ...

Suite au visionnage du glaçant Rétribution , j'ai décidé de poursuivre ma découverte de ce réalisateur sans savoir que j'allais tomber sur une pelloche qui allait me mettre ( encore ) KO ... 

 

Le Pitch : Takakura , ex flic de son état,  emménage avec sa jolie épouse dans un quartier en apparence tranquille ...

Tandis qu'il entame sa nouvelle carrière de criminologue , sa femme part à la découverte de leurs voisins qui vont s'avérer sacrément inquiétants ..

GAFFE SPOILERS CREEPY CI-DESSOUS !!

BIEN ...

Comme je le disais plus haut , je suis hantée depuis le visionnage des films de Kurosawa dévorés la semaine dernière ( en plus de Sakebi et Creepy je me suis revu Kairo dont je parlerai peut être plus tard ) .

Hantée parce que ces trois films m'ont arrachée à ma zone de confort et à ma torpeur en me plongeant dans des situations particulièrement perturbantes et je me suis rendue compte grâce à lui que matter des films d'horreur/épouvante à longueur de temps m'a , je pense , installée dans une certaine " routine " dans le sens ou au final c'est toujours la même chose , l'emballage change mais le contenu reste identique , je connais les ficelles sur le bout des doigts et il n'y a plus vraiment de surprise magistrale.

Et Kiyoshi Kurosawa m'a sortie de ma léthargie avec son Creepy et son ambiance horriblement angoissante *_*

Niveau casting il n'y à RIEN à redire ...

Hidetoshi Nishijima est impeccable dans le rôle de Takakura cet homme calme et tranquille  confronté à une horreur malsaine et insidieuse , idem pour la jolie Yuko Takeuchi qui prête ses traits à la gracile Yasuko ...

La caractérisation est rapide et simple , l'empathie est immédiate ..

Mais si les deux acteurs ci-dessus sont bourrés de talent , ils se font clairement voler la vedette par un gaillard répondant au nom de Teruyuki Kagawa ..

Je te présente Nishino aka le pire voisin de la terre :-|

Non mais zyeute moi cette trogne de taré sérieusement !!!

Si tu regardes ce film et que tu es sensible à son histoire et à son ambiance alors crois moi si je te dis que tu ne pourras PAS revoir ce sourire sans grimacer.

Je n'avais jamais , JAMAIS , été autant gênée , dérangée par un personnage de film et la prestation de Kagawa y est pour beaucoup , il réussi sans trop en faire à rendre Nishino absolument terrifiant ...  

Cet acteur est INCROYABLE et j'applaudis férocement sa performance *_*

L'alchimie entre ces trois là fonctionne du feu de dieu , on croit en leurs personnages , en leurs histoires et on les aime/déteste très vite .

J'ai parlé plus haut d'un uppercut violent que m'a collé le bébé de Kurosawa et j'vais maintenant essayer de t'expliquer ce qui s'est passé ..

Le film prend une route ma foi " classique " avec la mise en place de l'histoire de cet ex flic qui s'intéresse à une ancienne enquête étrange liée à la disparition d'une famille en apparence sans histoire mais très vite , Kurosawa distille des " détails " dérangeants et introduit dans sa narration des personnages réellement troublants ...

La tension monte lentement mais sûrement.

Je me dois de préciser que si tu espères avoir peur en zyeutant Creepy alors tu en seras pour tes frais car il ne s'agit pas ici de Jurei et autres âmes tourmentées à la Nippone mais bel et bien d'un thriller glaçant qui va te faire voir tes voisins d'un autre œil crois moi !!

Ceci dit l'horreur est belle est bien présente car tandis que les 2h10 du film s’égrènent ( si tu es sensible à cette histoire alors tu ne les sentiras pas passer) , Kurosawa réussi sans jamais trop en faire à transformer un quartier paisible en verdoyant en un lieu angoissant ..

L'horreur est là , dans cette épouse qui bascule dans une dépendance morale , mentale et physique sans que son époux s'en rende compte , dans la disparition de Max le chien , dans les grimaces de Nishino qui est LA force de Creepy , Kurosawa ayant parfaitement compris que pour faire un bon thriller il faut un vrai méchant pas beau ...

La réalisation de Kurosawa est magistrale , il ne cesse de jouer avec son spectateur en balançant des pistes qui s'avéreront fausses avant de faire basculer ses héros et donc nous dans un tourbillon cauchemardesque de moments que l'on juge improbables et incohérents tandis que nous sommes confortablement assis dans nos sièges mais qui nous dit que nous ne ferions pas de même ...

Par exemple : ​​​​​​​l'attitude de Yasuko , l'adorable et jolie épouse qui va au devant de ses nouveaux voisins m'a énormément énervée surtout quand elle réalise que Nishino a quelques problèmes comportementaux mais qu'elle continue à aller vers lui jusqu'à devenir sa marionnette ..

J'ai détesté cette meuf dans ces moments là MAIS en même temps certains hommes/femmes ont ce talent incontestable de manipulation de l'autre , qui nous dit que nous ne tomberons jamais sous la coupe d'une personne qui nous fera faire ce qu'elle veut ??

Alors comment juger cette pauvre Yasuko au final ?? 

Et pour illustrer mes propos je vais simplement te coller une photo , un plan ...

 Voilà ...

Toute l'essence de Creepy est là dans cette image , dans cette mise en scène , dans la posture de ces deux êtres humains , dans l'ombre et la lumière , dans le regard baissé de Yasuko qui se soumet .

​​​​​​​C'est à mes yeux LA scène de Creepy , LE moment ou j'ai été captivée par le film à l'instar des héros qui eux étaient pris au piège par ce FDP de Nishino.

Le parallèle entre cet homme manipulateur qui joue au marionnettiste avec ses voisins et le réalisateur qui en fait de même avec ses spectateurs est troublant et je me rends compte en tapant ces mots que " je fais une belle Yasuko " parce que je suis allée rendre visite à Kiyoshi Kurosawa via Sakebi qui m'avait énormément perturbée et je suis revenue le voir via Kairo puis Creepy et en faisant cela je suis tombée sous son emprise *_*

Putain il est trop fort ce mec *_*

Ajoute à tout cela une photographie magnifique qui alterne entre  la douce et chaude lumière du domicile de Takakura et les ombres glauques du logis de Nishino tandis que la musique se fait plus lourde , des dialogues ciselés , des décors grouillants de détails .... 

Y'a RIEN à jeter te dis je !!!

BREF !!!

Crois le ou pas mais quand la Libération s'est produite , celle des victimes à l'écran et donc la nôtre , ma fille et moi avons poussé en même temps un cri de soulagement SAUVAGE et spontané tellement nous étions à bout  ...

En conclusion ...

Connait ton vraiment l'Autre et en particulier ses voisins , voilà la question que nous pose Kiyoshi Kurosawa dans Creepy et à cette interrogation ma réponse est un NON franc et massif  ...

On ne sait pas ce qui se passe chez l'Autre que ce soit dans sa tête ou derrière la porte de son home sweet home ...

Et cela me conforte dans l'idée que moins j'vois mes voisins mieux j'me porte :-|

Sur ce , j'vais aller ranger ma batte de base ball prés de la porte et vérifier si mes couteaux de cuisine sont bien affutés :-|

Voir les commentaires

Publié le par Gally

J'ADORE les histoires de Fantômes , les BONNES histoires de Fantômes , celles qui font se hérisser les poils, qui donnent le Frisson , celles qui hantent longtemps après ...

Et force est de constater que les meilleures ghost story que j'ai pu voir au cinéma ces dernières années viennent toutes du Japon  ...

Et cet après midi , alors que le soleil dardait ses rayons déprimants sur les badauds en errance sous mes fenêtres , mon ado et moi avons renoué avec une émotion rare et précieuse ...

L'Effroi ...

 

Le Pitch : Alors que son couple traverse une petite crise , le Détective Yoshioka s'affaire sur une enquête au cours de laquelle il se voit confronté à des morts par noyade dans de l'eau salée , très vite l'homme stressé et fatigué est confronté à des événements étranges et angoissants qui vont le pousser à s'interroger sur son éventuel lien avec ces crimes ...

GAFFE SPOILERS FANTOMATIQUES CI-DESSOUS !!!

BIEN !!!

Petit avertissement : si tu aimes les jumpscare putassiers et crispants et les pelloches montées comme un clip sous stéroïdes alors ne regarde PAS Rétribution .

Parce que le film de Kurosawa est une balade lente et contemplative dans la psyché tourmentée d'un homme ( Yoshioka ) et d'un pays ( Le Japon ) en pleine crise le tout saupoudré d'un zeste d'enquête policière et d'un soupçon de fantastique ... 

J'ai adoré Rétribution ...

Déjà parce que le personnage principal , campé par l'incroyable Koji Yakusho , n'est pas attachant mais très intriguant .

Le gars est fatigué physiquement et moralement à l'instar de son joli pays ( Le Japon traverse une jolie crise depuis pas mal de temps qui fait s'effondrer comme un château de carte l'économie et le modèle Japonais ) , ce anti héros suinte la déprime par tous les pores , le mec est mal rasé , mal sapé , sa vie de couple vacille tandis que ses collègues le mettent à mal , un pur produit de polar .

Et Kurosawa ne va pas l'épargner tout le long d'un film au rythme lent , rempli de scènes/paysages d'une beauté esthétique à couper le souffle et ce dés les premières minutes du métrage  ...

Sakebi ( titre nippon de la pelloche ) est visuellement absolument MAGNIFIQUE , la photographie est ultra soignée , l'ambiance sonore est parfaite , les ziks collent parfaitement au spectacle et participent à cette ambiance onirique et déprimante qui m'ont fait perdre tous mes repères . 

L'élément liquide est omniprésent et l'on évoque cette politique de construction " sur l'eau " menée par le Japon désireux de s'étendre en grignotant sur la mer via des constructions qui ont eu leur moment de gloire pour ensuite être abandonnées ( Dark Water powa  !! ) ...

La boue , les décors crasseux , bâtiments abandonnés et fissurés défilent au rythme de l'enquête / la quête de Yoshioka ...

Le réalisateur déjà responsable des fabuleux Kaïro, Cure et autre Loft , s'amuse à basculer de l'enquête policière classique à l'épouvante la plus glaçante et je te jure que je ne mens pas , que je n’exagère pas quand je te dis que lors du visionnage de Sakebi cet après midi, mon ado et moi avons ressenti un pur effroi , la chair de poule , les frissons , l'envie de fuir l'image lors de chacune des apparitions de la Dame en Rouge, ce fantôme absolument TERRIFIANT qui hante Yoshioka ... 

Elle est jolie pas vrai ??

Elle ne se cache pas derrière de longs cheveux noirs et ne porte pas de blanc ...

Mais je te jure que cette donzelle est un million de fois plus effrayante que Sadako et Kayako réunies et je pèse mes mots  !!

La façon dont elle apparaît à l’arrière des personnages , dont elle se déplace , parle , fixe Yoshioka ...

Brrrrrrrr !!!

Et crois moi qu'une fois que tu as vu cette Dame en Rouge, tu ne cesseras plus de la chercher ensuite à l’arrière plan ou quand la caméra du réalisateur se balade doucement dans le logement de Yoshioka ...

Et si tu es comme nous l'avons été , sensible à l'esthétique de ce Fantôme alors ton coeur sera mis à rude épreuve ...

Kiyoshi Kurosawa est un petit malin, un scénariste/réalisateur de génie qui aime par dessus tout piéger son spectateur et une fois de plus il a parfaitement réussi son coup ( avec moi en tout cas ) puisqu'alors que je m'attendais à un " bête " film policier mâtiné d'une histoire de Fantôme , je me suis retrouvée en train de voyager dans la psyché torturée d'un homme paumé qui ne sait plus qui il est ni ce qu'il a fait et cette balade est hypnotique et jamais , JAMAIS ennuyeuse pour peu que l'on soit sensible au spectacle superbe offert par Kurosawa ...

J'avoue que les dernières images me laissent perplexe et que je cherche encore un sens à leur donner , je sais que je vais y arriver et que ce sens me plaira parce que je pense que Kurosawa laisse le choix , la liberté à son spectateur et j'apprécie cela ..

En conclusion  ..

Cela faisait longtemps qu'un film ne m'avait pas arrachée à ma réalité pour m'emmener ailleurs et Rétribution l'a fait ...

​​​​​​​J'ai été séduite par l'ambiance hypnotique , par ce personnage hanté , par les paysages désolés d'une ville ( Tokyo ) qu'on connait surtout pour ses rues remplies de vie et de monde..

J'ai été effrayée par les apparitions de la Dame en Rouge et stupéfaite par la révélation finale que je n'ai pas vue venir  ...

Sakebi est un des plus beaux films de Fantômes Japonais qu'il m'ait été donné de voir ...

Il ne s'agit pas ici de COMPRENDRE mais de voyager et de partager ...

A voir ABSOLUMENT !!!

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Haaaaaaa ( soupir de bien être ) les Vacances  ...

Qu'il est doux de ne RIEN faire  !!!!

Enfin presque rien parce que j'ai une liste longue comme le bras de films en retard à zyeuter donc hop hop hop !!

Et après l'immonde Hannah Grace , intéressons nous à un  intriguant boogeyman   .. 

 

Le Pitch : Alors qu'ils s'installent dans une vieille baraque afin d'y concilier chouilles bruyantes et travaux studieux , trois étudiants et bons amis réveillent bien malgré eux une sombre créature bien décidée à se servir de ces proies idéales pour se faire une réputation ... 

GAFFE SPOILERS A NE PAS RÉPÉTER CI-DESSOUS !

BIEN !!!

Comme je le disais plus haut , j'ai un bon paquet de films à me mettre sous la dent d'ici à la reprise du taf ( beuarg) et alors que j'épluchais ma liste c'matin en me demandant ce que j'allais bien pouvoir regarder , je suis tombée sur The Bye Bye Man que j'avais déjà vu il y a deux ans de cela sans en garder un souvenir précis ( méa culpa je jouais à j'sais plus quoi en le zyeutant ) , j'ai donc décidé de lui redonner une chance et ...

Ben je ne le regrette (presque ) pas ...

On va commencer par le casting  ...

Les trois personnages principaux sont campés par les sympathiques Douglas Smith ( déjà vu dans Oui ja ) , Lucien Laviscount et Cressida Bonas dont les prestations sont honorables , surtout celle de Smith dont j'apprécie la trogne ...

Tu noteras la tentative ( vaine?) des scénaristes ( l'un des deux deux est d'ailleurs l'auteur du bouquin qui a servi de trame au scénario ... ) et de la réalisatrice de donner un poil de personnalité à ses  protagonistes en faisant par exemple de ce cher Elliott un gars rongé par un féroce trauma qui le pousse à avoir peur d'être abandonné et à devenir un trouduc jaloux quand sa copine et son meilleur ami se rapprochent trop l'un de l'autre ...

Est il bien utile que je précise que tout cela est useless et que ces trois cons ne sont là que pour servir de jouets au Bye Bye Man ? 

A leurs côtés on croisera Leigh Whannel ( qu'on a déjà vu dans Saw ou dans les Insidious .. ) ou encore la tristounette Carrie Ann Moss ( quelqu'un pourrait aider cette meuf à grossir siouplait ? Son côté cadavre ambulant a le don de m'agacer) mais surtout MADAME Faye Dunaway ( Oui Môssieur  !! ) dont on se demande ce qu'elle vient foutre ici ?!!

Tout ce petit monde est ma foi relativement  intéressant et jamais attachant et le taf des comédiens/diennes est correct MAIS ils/elles ne font pas le poids face à lui ...

Tu le reconnais ? 

Si si cherche bien  ...

Un mec dont on ne voit quasiment jamais le visage mais qui a prêté sa silhouette longiligne à énormément de Créatures/Monstres/Beautiful Freaks au cinéma ?

Monsieur Doug Jones himself  !!

Et crois moi si je te dis qu'il porte le film sur ses épaules  !!!

Le personnage qu'il incarne cette fois est une espèce de Boogey Man mystérieux qui rend fou ceux qui apprennent son existence , il les pousse au pire afin que soit distillé son Nom qui deviendra synonyme de carnages et autres morts violentes ...

Il a besoin que l'on prononce son nom , qu'on pense à lui et qu'on parle de lui ...

Et là forcément on pense à Candyman sauf que bien évidemment , Stacy Title , la réalisatrice du Bye Bye Man n'est pas Bernard Rose et son film est loin d'arriver ne serait ce qu'à la cheville de l'homme aux abeilles mais il y a une putain d'envie de bien faire qui suinte par tous les pores de ce métrage ..

Visuellement je trouve que ça pète niveau photographie surtout dans la maison , certaines scènes intérieures sont savamment éclairées de façon à faire surgir des ombres bien flippantes tandis que la caméra de Stacy Title colle à ses acteurs/trices qui font de leur mieux pour essayer de donner du corps à des dialogues souvent fades ...

La réalisation et la mise en scène sont honnêtes et j'ai eu le sentiment plaisant du début à la fin que la Miss Title tentait à sa façon de rendre hommage à ces légendes urbaines qui reviennent régulièrement à la vie et à un certain cinéma des années 80/90 tout en respectant les codes du film de genre même si la violence visuelle et le gros rouge qui tâche sont ultra softs ...

Niveau trouille c'est gentillet MAIS certains jumpscare peuvent être efficaces sur un public pas trop difficile ( dont je fais partie ... ) ... 

Mais je ne peux pas passer à côté du défaut majeur de ce film à savoir un énorme problème de rythme , certaines scènes sont plus que dispensables et l'introduction de personnages secondaires useless alourdi encore plus une histoire pourtant simple au début ...

Cela m'a rendu le visionnage assez pénible et j'ai bien failli lâcher l'affaire à certains moments alors si en plus on ajoute à cela une certaine Carrie Ann Moss visiblement gavée d'être là et qui ne fait pour donner un peu de relief à son personnage ( en même temps demander du relief à une meuf qui est aussi plate qu'une limande .. ) ...

-_______________-

Sans Doug Jones , j'aurais décroché rapidement ...

Mais Mister Jones a une putain de présence à l'écran , il dégage un je ne sais quoi de fascinant qui fait que je n'ai pas pu le lâcher du regard à chacune de ses brèves apparitions dans ce film !!

Même dans l'HORRIBLE Shape OF Water il roxxe , c'est dire si ce gars a un sacré TALENT !!! 

Que dire de plus  ...

Les ziks sont sympas mais pas de quoi se pâmer non plus ( surtout quand la veille tu t'es revu le Fog de Carpenter avec cette bande son MAGNIFIQUE *_* ) , j'ai eu l'étrange impression ici et là que le découpage du film avait été fait à la tronçonneuse , il est dommage que les origines du Bye Bye Man ne soient pas plus claires et quelle idée de lui avoir collé un immonde clébard dans les pattes !

Mais j'vais arrêter de cracher de la sorte dans la soupe car au final j'ai passé un bon moment et puis  j'aime assez cette idée brièvement évoquée par un des protagonistes qu'on tient peut être là la raison de bien des meurtres de masse , de pétages de plombs de Monsieur ou Madame Tout le monde qui du jour au lendemain décime son entourage sans raison ...

Et si le Bye Bye Man y était pour quelque chose  ?? 

En conclusion  ...

The Bye Bye Man est loin d'être un chef d'oeuvre , son gros problème de rythme fera sûrement fuir certains spectateurs MAIS ( redondante je suis je sais ) il y a Doug Jones et ce mec a réussi à rendre son apparition de quelques secondes dans le Absentia de Mike Flanagan mémorable aux yeux de la dévoreuse de pelloches que je suis donc son Bye Bye Man m' a collé des *_*

Ce BoogeyMan à capuche est ma foi fort sympathique et c'est plaisant de voir ses victimes péter des plombs en essayant de ne PAS penser à lui ce qui est quasiment impossible quand tu y penses, y'a de quoi devenir fou : comment faire pour ne pas penser à quelque chose/quelqu'un? S'interdire d'y penser c'est déjà y penser *_*

BREF !!!

A voir à l'occasion ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Dimanche après midi ...

Si j'en crois les traits de lumière qui filtrent à travers la persienne de ma bulle et les bruits de la foule qui piétinne direction la playa , il fait "beau" , ce qui a le don de me gaver...

Ajoute à cela le fait que je viens de finir de regarder un film dont j'attendais BEAUCOUP et qui s'est avéré être une MAGISTRALE déception et tu obtiens une Gally pas jouasse  ....

 

Le Pitch : Megan , ex flic de son état , trouve un boulot de nuit à la morgue de l’hôpital de Boston , la bonne planque se dit elle , jusqu'au soir ou on lui balance le cadavre mutilé d'Hannah Grace et là ...

C'est l'ennui  !!!  

GAFFE SPOILERS EN COLÈRE  CI-DESSOUS !!!

BON !!

Je te préviens, ce film m'a tellement gavée que je vais pas y passer trois heures et encore moins être tendre  ...

Si tu as vu le fabuleux The Jane Doe Identity alors ne regarde surtout PAS The Possession of Hannah Grace , car si le premier est une brillante réussite pleine de surprise , d'acteurs talentueux et de purs moments de flippe , le second , c'est tout le contraire  ...

J'vais essayer de rester CALME mais ça va être difficile ...

Bon déjà parlons du personnage principal aka Megan : cette meuf est triste et ennuyeuse comme une plage de sable au soleil , Shay Mitchell est ravissante et croquignolette à souhait mais elle n'arrive pas à rendre Megan sympathique ou attachante , elle se traîne en agitant les bras entre deux dialogues d'une rare vacuité : pathétique  ...

Un bon point pour ses adorables sourcils que la donzelle fronce sans arrêt pour se donner un air inquiet ... 

J'vais évoquer également Kirby Johnson qui prête ses traits à Hannah Grace , désolée ma cocotte , tu es certes sacrément souple mais cela ne te rend absolument pas creepy quand tu te balades en grimaçant d'un air "satanique "  ...

Ha un conseil : va consulter un osthéo , tu as un gros problème si j'en crois les bruits redondants et agaçants de tes os qui craquent à chaque fois que tu remues ne serait ce qu'un orteil ...

Et j'vais m'arrêter là niveau casting , le reste de la galerie étant composé essentiellement d'ombres soporifiques dont on se contrefout  ...

Ha quoi que y'a Louis Herthum !!

Le père de Dolorès dans WestWorld !! ( j'ai la flemme de chercher une tof de ce mec cool dans le film donc hop gif de WW et c'est marre !! ) 

​​​​​​​Et c'est le seul truc qui aura fait battre mon potit cœur pendant le visionnage maintenant que j'y pense  ...

Ensuite  ...

/Soupir  ...

Une possédée ?

Sérieusement ?

M'ssieur Van Rooijen , y'avait pas moyen de trouver une autre idée ou c'est juste La solution de facilité d'exposer une donzelle abritant un démon ?? 

D'ailleurs pourquoi c'est toujours une meuf qui est possédée ???

​​​​​​​Faut arrêter avec ça les mecs, tout a déjà été fait sur grand écran et sauf si coup de génie , y'a pas moyen de revisiter brillamment le thème éculé ( la dernière pelloche avec une meuf possédée que j'ai vue et qui m'a plu c'était " le dernier exorcisme  " et ça date  !! ) de l'innocente victime éructant des grossièretés en ricanant ...

Par contre si je puis me permettre un conseil à toi qui pose tes yeux sur ces lignes : si tu veux matter un truc ultra léché et passionnant sur ces bons vieux démons avides de posséder de la jouvencelle alors regarde la série TV " The Exorcist" : c'est passionnant et bourré de personnages fascinants !!!

Mais revenons en à cette pauvre Hannah Grace  ...

Ben ça va être vite torché ...

J'peux pas ne pas comparer en permanence ce truc et Jane Doe ...

Au niveau des décors par exemple : quand dans Jane Doe tu as droit à une petite morgue familiale dans la cave d'une maison avec des couloirs sombres riches en potentiel flippe , ici tu as droit à un cadre froid et métallique avec lumières glacées , tout est propre et VIDE , c'est triste et aseptisé à l'instar de cette photographie moche qui ne génère aucune ambiance ...

J'ai trouvé la réalisation de Van Rooijen ennuyeuse ,  incapable d'innovation avec en prime la subtilité d'un coup de massue dans la gueule  surtout quand par exemple , on visite la morgue lors du passage ou Megan prend ses marques , scène au cours de laquelle le réal nous balance maladroitement dans les gencives des " fusils de Tchekov " ÉNORMES ( les détecteurs de mouvement qui déclenchent la lumière , la baballe de Megan, le sèche main dans les chiottes  ...) ...

Je me suis demandée si le gars avait une liste de " trucs à mettre absolument pour faire peur aux gens " à cocher pendant qu'il réalisait sa bouse  ...

Le réalisateur se donne beaucoup de mal ( en vain) pour faire monter la pression et la peur chez son spectateur, oubliant au passage que dans Jane Doe on ignorait les origines du Mal alors qu'ici on sait ce qui est arrivé à Hannah Grace , on a vu de quoi la chose qui possède ce corps gracile est capable donc désamorçage total d'un éventuel effet de surprise ..

Ha et visiblement on ne sait PAS innover chez les Démons ou alors celui qui possède Hannah Grace est un GROS pébron fainéant en plus quand s'agit de torturer puis de mettre à mort ses proies car son mode opératoire est le même ce qui m'a grave énervée ...

Le seul point positif à mes yeux : Diederik Van Rooijen a l'amabilité de nous épargner une  sempiternelle LONGUE scène d'exorcisme vu qu'il torche cet écueil dans sa brève intro bourrée des poncifs habituels et comme je suis de plus en plus allergique aux bondieuseries je te dis merci mec  !!! 

En conclusion !!!

Je t'avais prévenu , c'est du fast and furious aujourd'hui -___- 

ÉNORME fan du Jane Doe d'Andre Ovredal ( vu une 15aine de fois *_* ) j'avais été intriguée par la bande annonce d'Hannah Grace qui avait titillé ma curiosité et je m'étais dit : " Why Not ? " ...

Je te laisse imaginer ma déception ...

Hannah Grace , c'est le degré zéro de l'inventivité et de la subtilité  , ce film ne dégage et ne génère RIEN à part un ennui profond , la preuve : je m'y suis prise à TROIS fois cet aprem pour aller au bout du bousin , j'me suis même endormie au bout de 20 minutes lors du premier essai : je te jure que c'est VRAI ...

A éviter absolument  !!!

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Allez  !!

Une tite session tof de ce bon vieux Grand Machin endormi dans sa cité engloutie  !!! 

 

 

 

Et une tite mignonne pour la fin *_*

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Aujourd'hui ça va être 36 15 my life les enfants ...

Depuis quelques temps, j'écoute en replay sur YT , une émission de radio que je trouve très cool  qui s'appelle Radio X files et au cours de laquelle les gars qui s'expriment abordent plein de sujets liés au paranormal toussa , par contre je précise que c'est une radio Québécoise , je te le dis au cas ou tu aurais envie de tenter , l'accent est vraiment pesant par moment mais une fois que tu t'y fais ça passe comme une lettre à la poste et Christian Page ( un journaliste spécialisé dans le paranormal et dans le débunkage) est PASSIONNANT à écouter  ...

Et cet après midi , alors que j'écoutais distraitement en vaquant à mes occupations , ils ont parlé d'un truc qui a fait resurgir un vieux souvenir lié à ma petite enfance et j'ai envie de t'évoquer ce souvenir ...

Plaçons le contexte ...

Je suis l’aînée d'une fratrie de trois frangines mais cette anecdote ( qui se déroule à la fin des années 70 ) va concerner uniquement ma pomme et ma sœur cadette , la troisième étant un adorable petit baybay au moments des faits ...

Il y a trois ans de différence entre moi et ma cadette ...

Nous avons passé notre petite/moyenne enfance dans une maison qui se trouvait dans un petit village prés d'une ville de taille moyenne .

C'était la cambrousse et l'aventure était au bout  du chemin de terre auquel on accédait en se faufilant par la porte en bois au fond du jardin ...

Ce chemin menait à un " terrain vague " rempli de vieux camions qui desséchaient au fil des saisons et dans lesquels je grimpais l'été afin de sentir l'odeur de vieux cuir dégagée par les sièges cuits par le soleil ...

On y trouvait aussi des " marais " remplis de grenouilles et de libellules ...

En automne , je ramenais des quantités faramineuses de mûres dans mon tablier tâché ce qui me valait de jolies remontrances de la part de ma mother ...

Et en hiver , on s'amusait à se faire peur en essayant de marcher sur la fine couche de glace qui se formait parfois à la surface de l'eau , ça craquait , ça se fissurait , c'était flippant et surtout dangereux mais quel plaisir ...

J'ai encore une cicatrice sur le bas d'une de mes guiboles , souvenir d'un incident douloureux au cours duquel je me suis pris une jolie gamelle avec en cadeau une plaie pas très jolie ...

Il y avait plein de lieux ou jouer , se balader , faire des découvertes pour revenir à la maison les jambes couvertes d’égratignures et autres piqûres d'orties .

C'était le PARADIS pour nous mais pas pour nos parents qui avaient du mal à canaliser nos envies d'aller baguenauder ici et là ...

On n'avait pas ( comme tous les gosses) conscience des dangers qui nous entouraient, dangers liés en général à la nationale qui passait pas loin , aux nombreux plans d'eau croupie disséminés ici et là autour de la maison ou à certains adultes pas très ...

Enfin tu vois quoi ...

Les engueulades ne fonctionnant pas , les parents en sont venus à utiliser un subterfuge vieux comme le monde mais diablement efficace en nous menaçant un jour de nous présenter à un certain " Monsieur Trouille " si on continuait nos conneries ...

C'était qui ce Monsieur Trouille ...

Ben d’après nos parents , c'était un vieux bonhomme étrange qui vivait dans une maison décrépie pas loin de chez nous , un gros type méchant au visage couvert de cicatrices et n'aimant pas les enfants et qui nous réserverait de terribles traitements si nous persévérions à aller nous balader hors des sentiers battus ...

Les parents avaient pris un malin plaisir à nous parler d'un four toujours allumé et d'une cage cachée dans des fourrés ...

Je ne sais pas quelle apparence il avait dans l'imagination de ma sœur mais moi je le voyais comme un énorme ogre ventripotent et sale aux dents pourries , vêtu d'un marcel jaunâtre et tâché et vivant dans une horrible bicoque au milieu de nulle part ...

J'me souviens avoir pensé à Monsieur Trouille la première fois que j’ai vu Grandgosier dans WoW :-| 

Un jour alors que nous nous rendions je ne sais plus ou en bagnole , mon géniteur a eu l'idée de nous montrer ou vivait Monsieur Trouille , l'ermite du village ...

Ma sœur et moi étions terrifiées à l’arrière de la voiture ...

La route défilait quand soudain dans un champ , on a vu se profiler une vieille maison visiblement en ruines au milieu d'un terrain vague envahi par les herbes folles et  la voiture a ralenti tandis que le padre nous annonçait que c'était la bicoque de Monsieur Trouille ...

Nous nous sommes mises à pleurnicher en nous agitant jusqu'à ce que la bagnole reprenne sa vitesse , nous emmenant loin de cette maison ... 

Monsieur Trouille a été notre croque mitaine pendant des années  ...

Et on a filé plutôt droit après qu'on se soit mises à y croire ...

L'émission de radio que j'écoutais ce soir parlait justement des croque mitaines , le bonhomme 7 heures et toutes ces légendes que les adultes ont créées dans le but souvent d'empêcher les enfants de trop s'éloigner de la sécurité de la communauté et BLAM , l'image de Monsieur Trouille a popé brutalement ...

J'ai souri en écoutant les chroniqueurs de Radio X files parler de ces esprits de la forêt et autres Monstres sensés calmer les envies d'aventure des petits enfants mais je me suis surtout souvenue de la terreur que j'ai ressenti le jour ou j'ai vu cette maison perdue au milieu de nulle part , l'antre de Monsieur Trouille  ...

Aujourd'hui , j'suis môman et je comprends pourquoi mes géniteurs ont eu cette idée étrange d'inventer un croque mitaine pour garder leurs filles à l'abri dans le jardin de la maison , je connais cette angoisse qu'on ressent quand l'enfant a ne serait ce que 5 minutes de retard et je n'en veux pas aux créateurs de Monsieur Trouille ...

Mais j'suis sûre que si je croisais ce FDP bouffi là tout de suite , je lui latterais les burnes après lui avoir arraché les yeux pour me venger des peurs et des cauchemars qu'il m'a procurés quand j'étais petite ...

 

Voilà !!

Fin du  36 15 MyLife , i'll be back soon avec un film à évoquer ..

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Aujourd'hui est à mes yeux , un jour léger et joyeux ...

Car aujourd'hui c'est Combo Thanks Cthulhu It's Friday ...

Et Holiday  *_*

Et comme toujours , ces congés seront synonymes de moments doux entourée de ceux que j'aime , de balades au bord de l'eau , de GROS dodo et de mattage de films/séries bien à l'abri de ma bulle ...

Le monde peut bien s'effondrer ...

Les gens peuvent gueuler et râler ...

J'en ai rien à cirer  ... 

See ya !! 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

C'est la Saint Valentin ...

Célébrons ce joyeux événement si tu le veux bien  !!

 

 

 

 

Et un message perso ...

Comprenne qui pourra *____*

Voir les commentaires

Publié le par Gally

I'm ALIVE !!!!! 

Aprés quelques jours passés à comater dans ma bulle , je suis de retour  !!! 

Ce qu'il y a de bien quand t'as la grippe ( il faut toujours essayer de trouver un truc positif à tout ce qui se produit même la grippe  !! )  , c'est que tu ne peux pas sortir de chez toi ni bouger de ton divan/lit et qu'il faut bien passer le temps ..

Y'en a qui dorment non stop en se serrant fébrilement contre une bouillotte , moi j'matte des trucs en comatant avec le kit de survie en territoire grippal à portée de main ( une boite de mouchoirs , une bouteille d'eau , du lait chaud au miel et des médocs ...) ...

Inutile de dire que j'ai mis à profit cette horrible session maladie pour ingurgiter goulûment PLEIN de trucs et j'ai très envie ( afin de fêter ma libération ) de te parler d'un GROS coup de cœur ...

 

Le Pitch : Quelques heures avant le débarquement , une trouve de soldats américains est parachutée dans la cambrousse française afin de détruire une base tenue par ces chers fils de pute de nazis ... Mais nos gaillards vont tomber sur bien pire que ce qu'ils avaient imaginé ...

GAFFE SPOILERS GUERRIERS CI-DESSOUS !!! 

BIEN !!

J'vais être honnête avec toi, Overlord je m'en battais un peu les steacks , le visionnage de la bande annonce m'avait laissée de marbre et ne m'avait pas du tout donné envie de voir le film MAIS il s’avère que j'avais du temps à perdre ce week end et que l'envie m'est venue de voir un peu de quoi il retourne dans la pelloche de Julius avery ( inconnu au bataillon ) ...

Et j'ai eu RAISON !! 

J'vais commencer par évoquer le casting qui roxxe  ...

Jovan Adepo ( inconnu itou ) prête ses traits au soldat Boyce , héros de la pelloche , un petit rookie sympa et tenace porteur de jolies valeurs qui ont fait grimacer la vieille dame acariatre et aigrie que je suis MAIS ce côté boyscout lui va bien et le rend plutôt cool et en plus il est beau gosse et campe bien son personnage donc que demande le peuple?

A ses côtés on trouve également Wyatt Russel aka Ford , un soldat qui en a vu des vertes et des pas mûres et qui porte ses balls à un niveau assez intéressant , son personnage déchire et il est pas dégueu à observer donc j'ai apprécié ...

On trouve autour de ces deux piliers du film quelques autres gueules dont John Maggaro ou John de Caestecker sans oublier la jolie Mathilde Ollivier dans le rôle de la frenchie rebelle et sexy mais je vais les mettre de côté pour évoquer ce mec là :

Lui c'est ...

Pilou Asbaek , c’est TROP mignon comme prénom Pilou *_*

Ben figures toi que Pilou incarne le fils de pute nazi par excellence aka Wafner et il DÉCHIRE dés sa première apparition à l'écran , il suinte la froideur machiavélique nazi dans toute sa splendeur et explose à l'écran dans tous les sens du terme , volant la vedette à mes yeux au reste du casting  ...

J'vais arrêter là avec tout ce petit monde et simplement dire que la caractérisation est simple, rapide et efficace en diable ...

Après quelques recherches sur le film avant de le voir ,  je trouvais tout cela très basique et pas super original sur le papier , le coup des gentils GI qui tombent sur une base allemande mystérieuse dans laquelle un savant fou se livre à des expériences cheloux pour créer de super soldats ..

Impression de déjà vu toussa ...

Mais à l'écran ça cartonne de OUF .

C'est très simple : la scène d'intro m'a calmée direct avec le parachutage en plein territoire occupé et donc hostile , ce passage est HALLUCINANT de beauté et de maîtrise , c'est étourdissant , ça virevolte , ça explose : j'en ai eu le souffle coupé  !!! 

Et le reste ben c'est pareil , j'ai été bluffée par la photographie et la lumière dans lesquels baignent les différents lieux ou se déroule le film tout comme la façon dont la caméra d'Avery semble coller aux basques des personnages pour ensuite virevolter dans les couloirs étouffants de la base secrète   ...

La réalisation est nerveuse , j'ai trouvé qu'il n'y avait pas ou très peu de temps morts , il règne une tension quasi permanente ( les grognement de la tante quand les soldats arrivent dans la maison de Chloé bordel !! Simple mais efficace  !! ) et l'ambiance est TERRIBLE  *_*

J'ai pensé à un moment à ce bon vieux Wolfenstein : seal of quality powa  !!! 

Les ziks collent bien au spectacle ..

​​​​​​​Côté gros rouge qui tâche , c’est ma foi plutôt sympa également avec par exemple la scène stupéfiante ou ce pauvre Chase se relève d’entre les morts et pète les plombs en s'infligeant des mutilations immondes sans oublier la métamorphose de ce bon vieux Wafner qui devient un über FDP à la gueule déchirée *_*

Alors vui tout cela reste ultra prévisible et gentillet , j'aurais bien aimé par exemple entrevoir plus d'horreurs quand Boyce visite la base secrète ( Wolfensteeeeein !! ) mais j'ai pas envie de cracher dans la soupe et quelque part ça a laissé libre court à mon imagination( trop) fertile quant aux horreurs cachées derrière toutes ces portes closes ...

Le spectacle offert par Avery est tellement généreux et rondement mené que ça passe tout seul et bordel , ça faisait une éternité que je n'avais pas autant pris mon pied devant une baston entre des méchants nazis et des gentils ricains *_*

Le mélange des genres film de guerre/film d'horreur fonctionne du feu de dieu et faut vraiment faire la fine bouche pour ne pas aimer Overlord ...

En conclusion  ...

Des cinq films que j'ai dévorés durant ce week end grippal , Overlord est mon préféré , il a réussi à m'arracher à ma torpeur fiévreuse grâce à cette réalisation jubilatoire est jouissive qui m'a collé des étoiles plein les yeux , le spectacle est nerveux , Avery tient ses promesses et suit le "cahier des charges " afin de faire plaisir à son spectateur pas trop regardant et avec moi, ça a fonctionné .

A une époque ou On porte aux nues cet insupportable film répondant un nom d'Héridité que je trouve chiant comme la pluie et bouffi de prétention en se la jouant pelloche péte cul intello , Overlod est une bouffé d'oygéne bienvenue .

Simple, pas prétentieux et diablement efficace ...

BREF j'ai adoré Overlord *_*

A voir ABSOLUMENT !!!

 

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog