Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

  (work in progress , modifs a venir, pas les yeux en face des trous la en fait , marssi Shutter island T_T ) 

 

J'ai un bol monstrueux moi en ce moment  .....


J'tombe que sur des films qui me collent des n'étoiles plein les yeux chacun a leur maniére ..


Y'a eu le human centipede , bien barré et tout naze mais quel pitch mes z'amis  !!!


Y'a eu la craquante Mandy Lane hier et cet aprés midi , LA BAFFE absolue avec ...


 

shutter_island_5.jpg


Celui la ....


Dés que j'ai vu les trailers au ciné ou sur le web , j'ai su que j'allais aimer voire même plus , chais pas , je savais que je ne pourrais pas être déçue , le combo huis clos / thriller me faisait méchamment envie , la surprise / " le choc " a été d'autant plus énorme que ce n'est pas un simple et classique polar , c'est 100 fois plus que cela  !!!!! 


Et donc da pitch : 1954 , deux Marshall sont envoyés sur Shutter Island afin d'élucider la mystérieuse disparition d'une des patientes de l'hopital psychiatrique niché sur cette île peu accueillante , comment Rachel a t'elle pu quitter une cellule fermée de l'extérieur , dotée de solides barreaux aux fenêtres , that is ze question que les deux hommes vont devoir résoudre .....



BON !!!!


J'vais être franche avec toi , j'ai jamais pu blairer di caprio ( si on m'avait dit qu'un jour j'allais coller des tofs de ce gars sur mon blog  !!)  , j'peux pas encaisser sa tronche , il me sort par les trous d'nez ce mec la et chuis absolument pas sensible a la filmo de Scorcese MAIS Shutter Island dégage un tel magnétisme ( si si  !) que j'en ai trés vite oublié mes a prioris vis a vis de ces deux messieurs ...

 


Par ou j'vais commencer moua ???


Ha je sais !


Ze casting  !!!

 

GAFFE PLUIE DE GROS SPOILERS CI DESSOUS !


Di Caprio : hallucinnant et hallucinné , inquiétant et touchant au possible ( ptain j'ai pleuré a la fin  !!! ) qui porte sur ses épaules un rôle difficile d'homme torturé par un passé on ne peut plus glauque et sombre , j'ai été bluffée par ce mec et par son regard hanté , par sa fragilité et la violence qui couvent en lui , son personnage est constamment sur le fil du rasoir et même si la vérité quand a ce qui lui est arrivé est trés vite évidente , on ne peut pas lâcher sa quête de la vérité , on veut être avec lui au moment ou la lumiére se fera sur l'atroce réalité  ...

 

Shutter-Island-de-Martin-Scorsese-le-trailer-_reference.jpg


Mark Ruffalo ( le flic dans le fabuleux Zodiac de Fincher  ) qui porte décidémment trés bien le costard de flic sans jamais laisser la vedette a Di Caprio , sobre et pondéré , en retrait mais efficace ....


Ben Kingsley un poil en deça niveau interprétation ( trop rigide a mon goût le Ben dans le film ! ) ...


Le trop rare Max Von Sydow , mystérieux et détestable de bout en bout  ...


Jakie Earle Haley , RORSHACH ( ortho beuarg -_- ) kwa , égal a lui même , inquiétant et flippant avec sa gueule de porte bonheur  ...


Michelle Williams ( vue dans Dawson , hohé ça va hein  !!! :p ) , émouvante comme pas possible , délicate et cinglée , personnage terriblement touchant même si responsable de l'enfer dans lequel erre son époux  ...

 

19244454.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100205_032254.jpg

 

QUE DU BONHEUR sérieux , ils et elles apportent leurs pierres anguleuses a un édifice fragile filmé de main de maitre par un Scorcese dont le talent transpire dans chaque plan ..

 

La ou j'ai été bluffée , c'est que je m'attendais a un classique thriller/polar mais NON , ça commence certes comme un policier mais trés vite on pige que Scorcese va nous entrainer dans les tréfonds de l'âme de Daniels et ce via un ballet visuel et émotionnel étrange dans lequel se mêlent réalité , souvenirs et hallucinations ...


Certaines scénes sont d'une telle beauté visuelles , portent une telle force émotionnelle que j'ai été franchement bouleversée , j'pense aux " rêves " de Daniels repensant a sa femme qui se consumme dans ses bras lentement mais sûrement ou surtout a la scéne du twist final , peinture délicate mais cruelle , un tableau presque superbe malgrés l'horreur a laquelle on assiste , j'ai ( je me répéte mais je m'en fous ! ) pleuré tellement le talent combiné des comédiens et de Scorcese a rendu ces scénes poignantes et douloureuses  ...


Idem avec tout ce qui touche aux souvenirs de guerre de Daniels , impossible de ne pas être fasciné par la délicatesse abrupte avec laquelle Scorcese dépeint cet univers de cauchemar sans jamais trop en faire ni sombrer dans le glauque naze ....


J'ai pas pu m'empêcher de faire un paralléle entre la quête de vérité de Daniels et celle du héros de Silent Hill deux : deux hommes sortant de la brume et atterrissant dans un lieu dont ils ne peuvent plus s'échapper , ils croisent la route d'hommes et de femmes qui tentent de les perdre / guider , leurs mémoires sont embrouillées , ils fuient une vérité atroce a laquelle ils ne peuvent pas échapper et doivent affronter dans un final d'une noirceur assez terrible , une femme est au coeur de leur quête , une blonde qui les hante ...


La scéne ou daniels entre enfin dans le Bloc C aussi m'a aussi fait penser a Silent Hill , ces escaliers rouillés avec cette photographie glauque et les cris des patients ....

 

Brrrrr ....


La maestria avec laquelle Scorcese brouille les pistes afin de mieux perdre son spectateur est époustouflante , les flashbacks , rêves , hallucinations se mêlent avec la réalité a tel point qu'on en perd ses repéres a l'instar de Daniels qui hésite entre moultes solutions ....

 

Il a parfaitement su décrire , retranscrire la folie de Daniels sans jamais le transformer en hystérique braillant avec camisole et écume aux lévres , il joue constamment avec ses/nos émotions sans jamais générer l'ennui ...


Alors ok le film est long ( 2h20) mais je peux t'assurer qu'a aucun moment tu ne t'ennuies , même moi qui suis pourtant plutôt habituée a des pelloches plus courtes , je suis restée scotchée sans jamais bailler tellement j'étais " rentrée " dans cette histoire ...


Paranoia , angoisse , dépression hallucinations , déni , quête de la vérité , vengeance ., absolution et pardon ...


Expérience épuisante émotionnellement , la fin m'a laissée sur les rotules a cause du choix de Daniels , choix pourtant clairement compréhensible quand j'y repense ....

 

Les décors sont superbes et forment a eux seuls un personnage du film , l'ile et l'hopital sont filmés d'une telle maniére qu'on ressent trés vite un sentiment d'étouffement ( vive les huis clos  !!!) et d'oppression parce qu'on sait que quoi qu'il arrive , le héros ne quittera pas cette île , seul bémol au niveau mise en place du cadre , cette tempête pourtant bienvenue ( j'adore les tempêtes >_< ) mais a laquelle on ne croit pas une minute lors de la sortie des deux flics et de leur visite au cimetiére , trop d'effets spéciaux , manque totale de naturel dans cette scéne  ....

 

La reconstitution des lieux , les costards 50's , tout est parfait et permet une immersion totale et immédiate  .


 

19244442.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100205_032054.jpg

 

La photographie est superbe , douce et lumineuse quand la femme de Daniels surgit , glacée et grise quand l'homme visite Shutter Island , la musique douce et lancinante colle parfaitement aux scénes , jamais agressive toujours hypnotique  ...


Si j'devais trouver un point faible a ce film , je dirais qu'il réside dans le fait qu'on devine trés ( trop ) vite la vérité mais encore une fois , le talent nde Scorcese et de ses acteurs est tel qu'on ne peut pas lâcher l'affaire , on a envie de savoir et de voir et de se manger un coup d'boule comme on en reçoit rarement au ciné de nos jours  ....

 

Et puis ce qui compte le plus dans Shutter Island , c'est le chemin qu'arpente Daniels vers sa vérité et pas cette vérité justement et crois moi si j'te dis que la maniére dont Scorcese filme cette balade vaut vraiment la peine d'être vue  ....


En conclusion ....


Rares sont les films qui réussissent a m'émouvoir et a me déranger , rares sont les films qui savent faire ressurgir de vieilles images rangées dans ma mémoire , rares sont les films tellement beaux et forts que j'en reste " assomée " pendant plusieurs heures , Shutter Island est de ceux la , ce n'est pas un simple thriller psychologique linéaire bien au contraire , c'est une descente aux enfers tellement belle visuellement et riche en émotions qu'il est quasi impossible je pense de ne pas être séduit , touché , ému  voire bouleversé  ....


A voir absolument ....


Gally vaincue par Ko ....


Mais va aller s'acheter le bouquin la semaine prochaine niardidiou !!!!! 




Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Vendredi .....


Soleil pâlichon et ciel bleu , les mouettes piaillent , un léger vent tiédasse fait voler les rideaux de ma bulle  ...


Suite a un changement d'emploi du temps , j'ai la journée devant moi et ça c'est cool ....


Minimwa at school , courses et session karchérisation mabullesque achevées , que vais je faire des heures qui m'restent me demandais je vers 11h00 ...


J'aurais pu aller buller a la playa avec baladeur mp3 et bouquin sympa ou aller chôler en Azéroth mais  ...


Nan ...


Furieuse envie de matter un film mais pas n'importe quel film , une pelloche dont j'entends parler depuis belle lurette mais sur laquelle je n'avais pas pu mettre la main ...


Jusqu'a ce matin  ...


Et ô joie , la surprise est totale !!!!


Ce film c'est  .....

 

all_the_boys_love_mandy_lane.jpg



Da pitch : Mandy Lane est une trés jolie lycéenne qui comme le titre du film l'indique , affolle TOUS les mâles en rut de son bahut , ils rêvent tous de " se la faire " pour causer le djeunz , même son meilleur ami ( haha amitié homme femme toussa mais bien sûuur  !!!)  a des étoiles plein les yeux quand il la regarde ... Et v'la t'y pas qu'un de ces jeunes idiots décide d'organiser un we dans le ranch famillial , en route mauvaise troupe se disent t'ils en espérant coincer la douce Mandy dans un coin , sauf qu'ils ne sont point seuls la bas et qu'un invité mystére va venir pimenter la fiesta  ....

 



BON !!!!!!


En lisant le pitch , tu vas sûrement te dire ( comme moi je l'ai fais ) que le bébé de Jonathan Levine est un éniéme bête slasher réunissant tous les poncifs du genre : brochette de neuneus , jolies filles , zik qui remue les globules et assassin brutal ...


Rien d'neuf sous le soleil ?


Hé ben figures toi que c'est faux  !!!!!



GAFFE AVERSE DE SPOILERS CI DESSOUS !!!!!!



Parce qu'au lieu de pondre un copier coller de vendredi 13 et autres films de genre , le réalisateur offre un combo presque parfait d'une chronique salée sucrée de cette période atroce qu'est l'adolescence ET slasher  !!!!


Donc OUI on a droit a une brochette de victimes en puissance , une belle bande d'ados qui vont mal finir MAIS contrairement a ce que l'on voit d'habitude , les persos sont ....


Pas touchants , parce qu'ils et elles sont insupportables de vulgarité et de connerie de part leurs attitudes légéres vis a vis du sexe opposé ( j'pense pas être vieux jeu en disant ça mais j'trouve ça alarmant cette façon dont certains ados considérent le saikse , un jeu sans importance , un simple exutoire qui leur donnera du plaisir et basta  !)  , ils picolent , fument du shit et prennent d'autres trucs bien plus costauds , ils et elles s'adonnent sans vergogne aux joies du sexe ( il est ou le romantisme bordel ?? ) MAIS ils et elles sont avant tout des ados paumés prisonniers du regard des autres , cette horrible pression sociale qui régne dans tous les lycées du monde , les apparences sont trompeuses car les bimbos sont en fait rongées par des complexes et mal dans leur peau tandis que ces messiers qui fanfaronnent et font les beaux devant les donzelles portent eux aussi leurs croix respectives , certains cultivant même une certaine fragilité maladroite  ....


 

photo_03_hires.jpg

( vi je sais , z'ont surtout l'air trés cons sur la tof ci dessus mais j'ai eu du mal a trouver mieux -_-  )

 


La voila la surprise de ce film , les personnalités des victimes sont travaillées et certains détails , certaines scénes feront forcément mouche voire te feront sourire en faisant ressurgir de vieux souvenirs de ta propre adolescence ...

 

Le théme du malaise adolescent , de la pression , du jeu des apparences , les moqueries , les régles immuables qui font qu'il y a une élite et que les autres , ceux qui sont différents n'entrent pas dans cette élite , la cruauté et la superficialité , tout cela est tellement bien retranscrit sans jamais sombrer dans la guimauve mais au contraire , avec une certaine réalité , qu'on en vient a oublier momentannément qu'on matte un slasher  .


Et puis il y a Mandy Lane , la sublime et troublante Mandy Lane qui se contente d'être elle même et séme le trouble sans le vouloir , simplement parce qu'elle est belle et distante et différente , gentille et intelligente , parfaite mais pas agaçante parce qu'on sent a quel point ça doit être pénible pour elle d'être le centre de toutes les attentions  , gros coup d'coeur pour l'interprétation sans faille de la jolie Amber Heard !!!!!


 

mandy_1_682_428214a.jpg

 


Chais pas trop comment retranscrire mon ressenti pour ce qui est de la réalisation , j'dirais que c'est un mélange de david hamilton  ( hahaha !!! ) et sofia coppola ( virgin suicides en force  ! )  a cause des lumiéres , de l'aspect granuleux de l'image et de la façon dont la caméra semble frôler les persos plutôt que bêtement les suivre lors de leur périple , y'a une espéce de douceur et de tristesse et d'amertume qui se dégage des images de Levine , dit comme ça , ça semble zarbi mais faut l'voir pour piger j'pense  ....

 

La bande son n'est pas trop pénible loin s'en faut , ziks douces et souvent tristounes collant parfaitement aux non dits survolant les protagonistes de ce film , Gally amusée et conquise par le morceau final , le sealed with a kiss version Bobby Vinton , vieux vieux morceau entendu dans une autre vie  ..... 


La fin du film n'est pas une réelle surprise , on la sent venir a des kms a la ronde et l'identité du tueur n'étonnera personne MAIS encore une fois , le travail effectué tout le long du film sur les persos est si bien foutu qu'on a envie d'applaudir a la fin parce que merde , si il y a une bataille que Mandy Lane a su affronter sans jamais perdre de sa superbe , c'est bien celle du passage difficile de l'adolescence a l'âge adulte , bataille ô combien pénible qui a laissé des cicatrices a plus d'une personne  ....

 

18802108.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20070828_103307.jpg


En conclusion , j'dirais que All the boys love Mandy Lane est une foutue bonne surprise , moi qui pensais avoir tout vu en matiére de slasher movie , j'ai été bluffée par la façon dont Levine joue avec les codes et s'offre de sacrées digressions autour de l'adolescence , et même si ta propre adolescence est loin derriére toi , tu seras peut être sensible aux thémes abordés et aux souvenirs qui ressurgiront peut être deci dela  ...

 

 

Gally happy , ça fait du bien de matter un truc qui me surprends et me fait sourire parce que merde , malgrés TOUT ce que je peux matter des fois , chuis pas encore blasée  !!!!!


A voir ABSOLUMENT !!!!!

 

 


Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

(ceci n'est pas z'une foutue critique mais plutôt un condensé incohérent d'impressions suite au mattage d'un film oOWTFGné? )

 

BON !!!!!


Comment ça va par ici ?


Bien ?


Cool tu m'en vois ravie  !


Hein ? Moi?


Ho ben ça roule peinard comme d'hab ..


Minimwa se porte bien , elle a survécu a la session scolaire piscine ( tu t'souviens de ça ? quand le maitre nageur jetait des trucs au fond de l'eau et que tu d'vais aller chercher les trucs en question même si tu avais peur parce que mairde hein y'a les copains / copines qui zyeutent ou la perche ou l'apnée etc etc ? ) , elle prépare activement son schmurtz de fête des mother et la fête des école , surbookée cette petite  !!!!


Sa vieille môman se porte bien elle z'aussi , grosse grosse cure de Kaamelott ( ptain s'que j'peux adorer ce truc niardidiou , j'ai mis un temps fou a m'y mettre mais la c'est partiiiiiii ! ) , grosse grosse cure de WoW ( gnééééééééé >_< ) avec farming intensif pour choper les 17000 po nécessaires a l'achat d'une fabuleuse et trés kikoo mécabécane sur laquelle je ne peux m'epêcher de parader , grosse grosse cure de lecture du roman graphique From Hell D'alan Moore qui est quand même un truc incroyablement passionnant et dense et noir , je l'ai dévoré du début a la fin , j'ai même lu l'index a la fin dis donc  ET grosse grosse cure de films divers et variés ( halalala Re Animator , Warlock , Ju Rei , Zombieland etc etc  ) même que c'est pour ça que je repasse par la vu que l'homme des bois et moi même avons découverts cet aprés midi , l'improbable , l'étonnant , le totalement barré  ....


The Human Centipede  :-|

 

human-centipede.jpg



 

Le pitch ? Deux touristes ricaines atterissent en Allemage ( ach ja  !!! ich môchte ein iceberg sein ! ) et décident d'aller chôler dans une boite de nuit dans laquelle elles n'arriveront jamais vu que ces deux connes vont se perdre et tomber sur un chirurgien taré bien décidé a se servir d'elles comme cobayes pour une expérience étrange ( doux euphémisme  !) puisqu'il se propose de les souder a un autre péon paumé afin d'en faire un centipede humain ( d'ou le titre , c'est bien tu suis  !!! ) ...

 

-______-



BON !!!!


PAR OU J'COMMENCEUH ????


Ha je sais  ....


Ce qu'il y a de bien avec le ciné que j'apprécie c'est qu'a chaque fois que j'me dis " cette fois j'ai tout vu " ben y'a un film qui m'tombe dessus et me surprends totalement et c'est ce qui s'est produit avec le film de Tom Six .

 

 

GAFFE INVASION DE SPOILERS CI DESSOUS !!

 


J'peux pas dire que j'ai aimé ou pas aimé The Human centipede mais ce qui est sûr c'est qu'il ne m'a pas laissée indifférente  ....


Et donc il y a quelques semaines de cela , lors d'une de mes pérégrinations sur le forum Madmovies , chuis tombée sur le trailer du fillm susnommé et je suis restée perplexe ,  dérangée et troublée et interloquée par l'idée de cette fusion entre trois humains ...


De deux choses l'une me suis je dit en remattant ce trailer  : soit c'est une bouse / un naveton hilarant a prendre comme une grosse blague de potache soit c'est un film dérangeant et méga malsain ...


Quid ?


Beeeeeeeeen .....


De mon humble point de vue , c'est un maladroit mélange des deux , y'a certes un côté fendart / potache pipi caca beurk MAIS y'a aussi et surtout une expérience scientifique tellement hallucinnante et dénaturant tellement les trois cobayes que tu arrêtes assez vite de sourire  ...

 

Y'a pas mal de défauts dans le film de Six  ...

 

Le scénar est bourré d'incohérences comportementales , y'a des scénes qui ne m'ont pas semblées être toujours " raccord " , j'ai pas trop aimé la froideur de la photo  les comédiennes jouent comme des manches jusqu'a ce qu'elles se retrouvent soudées entre elles et au japonais braillard , faut dire qu'a partir de la elles " se contente " de gémir et de snifouiller en roulant des yeux MAIS encore une fois leur position ( hum -_- ) est tellement humiliante et douloureuse que tu peux pas rire , j'ai souri mais trés vite j'ai cessé de sourire parce que MAIRDE c'est n'horribleuh quand même ce qui leur arrive et tu oublies trés vite les défauts suscités  !!!


Imagine le truc kwa  !!! Tu t'réveilles avec les ligaments des guiboles sectionnés et donc tu peux plus te relever et en plus t'es soudé a l'anus d'un japonais par la bouche ( !!!!!! ) et ta copine de 20 ans a le nez collé a ton propre fessier  !!!!!

 

centipede_01.jpg


Tout cela sous le regard du Herr Doktor Heiter incarné de main de maitre par Dieter Laser , un personnage complétement mais complétement taré avec un physique et une voix comme j'en ai rarement vus au cinéma , une fixité dans le regard , une allure longiligne et une putain de force générée par sa folie de taré de chirurgien , ce mec qui me faisait rire via le trailer m'a clairement mise mal a l'aise pendant le visionnage du film parce que si on idée est certes loufoque , la mise en pratique chirurgicale ( bouh le décollage de la chair du fessier de je ne sais qu'elle victime  !! )  et la façon dont il traite ensuite son nouveau jouet fait froid dans l'dos ..............


 

centipede.jpg


Et tu veux que j'te parle du moment ou le japonais doit se vider les entrailles ? En sachant qu'il y a une bouche féminine collée a ses fesses ?? et que le taré teuton braille en angliche " feed her feed her " ???


Non??


Ok ok  ...


BREF tout ça pour dire que ce film je l'attendais avec une sacrée impatience ( a noter qu'on est jamais si bien servi que par soi même n'est ce pas trés cher Homme des bouas ??? :p ) et que je suis incapable de dire si j'ai aimé ou pas mais qu'il ne m'a pas laissée indifférente et ça c'est BIEN !!


Donc pour résumer  : scénar incredible , comédiens nazes qui surjouent a mort ( kikoo le toubib vs la polizei a la derrick !!! ) , incohérences multiples , photo beaucoup trop froide , quelques longueurs ( ben vui hein , une fois qu'on a découvert le human centipede dans sa splendeur on a du mal a ne pas bailler devant le dressage du herr Doktor que j'trouve useless et un poil chiant  ... ) et fin ma foi assez en deça du reste MAIS ...


MAIS malgrés tout ça , j'pense que c'est un truc a voir une fois dans sa vie quand on adhére au cinéma horrifico fantastique parce que merde s'pas banal comme trip pis tu peux pas t'empêcher de grimacer deux / trois fois ( scéne dans les escaliers avec les plaies qui se mettent a saigner , booooouuh !!! ) pis sérieux  ...


Ou est ce qu'ils sont allés checher une idée pareille ????


Tu vois ? c'est ça que j'adore en fait dans ce film , l'idée totalement barrée , j'me demande dans quel esprit malade elle a bien pu germer et quand j'vois des trucs comme ça ben j'me dis que le ciné que j'aimeuh a encore de belles années devant lui même si les ricains continuent a le trainer ves le bas avec leurs remakes / préquelles / reboots de MAIRDE !!!!


God save the human centipede , viv'ment la suite  !!! ( si si y'en a une  !!!! :p )

 

Allez zou sur ce j'repars matter chais pas encore quoi mais ça pourra pas être pire que ce truc zarbi -____- 

 

Bon we !!!!

 

 

 

PS : conseil amical , ne regarde pas the dark hour , j'viens de perdre ma soirée devant cette bouse intersidérale complétement useless !!!!!!

 

PS bis : re conseil amical , ne regarde pas OGRE qui est incroyablement ridicule , v'la l'ogre ridicule , combo improbable entre le troll dans harry potter et le hulk d'ang lee , RIDICULEUH !!!!!! bon ok on a bien ri mais quand même  !!!!

 


Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog