Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

Je n'ai pas été très bavarde par ici depuis quelques jours parce que je suis hantée ...

Hantée par certains des films que j'ai vus la semaine dernière , films de Kiyoshi Kurosawa ...

Suite au visionnage du glaçant Rétribution , j'ai décidé de poursuivre ma découverte de ce réalisateur sans savoir que j'allais tomber sur une pelloche qui allait me mettre ( encore ) KO ... 

 

Le Pitch : Takakura , ex flic de son état,  emménage avec sa jolie épouse dans un quartier en apparence tranquille ...

Tandis qu'il entame sa nouvelle carrière de criminologue , sa femme part à la découverte de leurs voisins qui vont s'avérer sacrément inquiétants ..

GAFFE SPOILERS CREEPY CI-DESSOUS !!

BIEN ...

Comme je le disais plus haut , je suis hantée depuis le visionnage des films de Kurosawa dévorés la semaine dernière ( en plus de Sakebi et Creepy je me suis revu Kairo dont je parlerai peut être plus tard ) .

Hantée parce que ces trois films m'ont arrachée à ma zone de confort et à ma torpeur en me plongeant dans des situations particulièrement perturbantes et je me suis rendue compte grâce à lui que matter des films d'horreur/épouvante à longueur de temps m'a , je pense , installée dans une certaine " routine " dans le sens ou au final c'est toujours la même chose , l'emballage change mais le contenu reste identique , je connais les ficelles sur le bout des doigts et il n'y a plus vraiment de surprise magistrale.

Et Kiyoshi Kurosawa m'a sortie de ma léthargie avec son Creepy et son ambiance horriblement angoissante *_*

Niveau casting il n'y à RIEN à redire ...

Hidetoshi Nishijima est impeccable dans le rôle de Takakura cet homme calme et tranquille  confronté à une horreur malsaine et insidieuse , idem pour la jolie Yuko Takeuchi qui prête ses traits à la gracile Yasuko ...

La caractérisation est rapide et simple , l'empathie est immédiate ..

Mais si les deux acteurs ci-dessus sont bourrés de talent , ils se font clairement voler la vedette par un gaillard répondant au nom de Teruyuki Kagawa ..

Je te présente Nishino aka le pire voisin de la terre :-|

Non mais zyeute moi cette trogne de taré sérieusement !!!

Si tu regardes ce film et que tu es sensible à son histoire et à son ambiance alors crois moi si je te dis que tu ne pourras PAS revoir ce sourire sans grimacer.

Je n'avais jamais , JAMAIS , été autant gênée , dérangée par un personnage de film et la prestation de Kagawa y est pour beaucoup , il réussi sans trop en faire à rendre Nishino absolument terrifiant ...  

Cet acteur est INCROYABLE et j'applaudis férocement sa performance *_*

L'alchimie entre ces trois là fonctionne du feu de dieu , on croit en leurs personnages , en leurs histoires et on les aime/déteste très vite .

J'ai parlé plus haut d'un uppercut violent que m'a collé le bébé de Kurosawa et j'vais maintenant essayer de t'expliquer ce qui s'est passé ..

Le film prend une route ma foi " classique " avec la mise en place de l'histoire de cet ex flic qui s'intéresse à une ancienne enquête étrange liée à la disparition d'une famille en apparence sans histoire mais très vite , Kurosawa distille des " détails " dérangeants et introduit dans sa narration des personnages réellement troublants ...

La tension monte lentement mais sûrement.

Je me dois de préciser que si tu espères avoir peur en zyeutant Creepy alors tu en seras pour tes frais car il ne s'agit pas ici de Jurei et autres âmes tourmentées à la Nippone mais bel et bien d'un thriller glaçant qui va te faire voir tes voisins d'un autre œil crois moi !!

Ceci dit l'horreur est belle est bien présente car tandis que les 2h10 du film s’égrènent ( si tu es sensible à cette histoire alors tu ne les sentiras pas passer) , Kurosawa réussi sans jamais trop en faire à transformer un quartier paisible en verdoyant en un lieu angoissant ..

L'horreur est là , dans cette épouse qui bascule dans une dépendance morale , mentale et physique sans que son époux s'en rende compte , dans la disparition de Max le chien , dans les grimaces de Nishino qui est LA force de Creepy , Kurosawa ayant parfaitement compris que pour faire un bon thriller il faut un vrai méchant pas beau ...

La réalisation de Kurosawa est magistrale , il ne cesse de jouer avec son spectateur en balançant des pistes qui s'avéreront fausses avant de faire basculer ses héros et donc nous dans un tourbillon cauchemardesque de moments que l'on juge improbables et incohérents tandis que nous sommes confortablement assis dans nos sièges mais qui nous dit que nous ne ferions pas de même ...

Par exemple : ​​​​​​​l'attitude de Yasuko , l'adorable et jolie épouse qui va au devant de ses nouveaux voisins m'a énormément énervée surtout quand elle réalise que Nishino a quelques problèmes comportementaux mais qu'elle continue à aller vers lui jusqu'à devenir sa marionnette ..

J'ai détesté cette meuf dans ces moments là MAIS en même temps certains hommes/femmes ont ce talent incontestable de manipulation de l'autre , qui nous dit que nous ne tomberons jamais sous la coupe d'une personne qui nous fera faire ce qu'elle veut ??

Alors comment juger cette pauvre Yasuko au final ?? 

Et pour illustrer mes propos je vais simplement te coller une photo , un plan ...

 Voilà ...

Toute l'essence de Creepy est là dans cette image , dans cette mise en scène , dans la posture de ces deux êtres humains , dans l'ombre et la lumière , dans le regard baissé de Yasuko qui se soumet .

​​​​​​​C'est à mes yeux LA scène de Creepy , LE moment ou j'ai été captivée par le film à l'instar des héros qui eux étaient pris au piège par ce FDP de Nishino.

Le parallèle entre cet homme manipulateur qui joue au marionnettiste avec ses voisins et le réalisateur qui en fait de même avec ses spectateurs est troublant et je me rends compte en tapant ces mots que " je fais une belle Yasuko " parce que je suis allée rendre visite à Kiyoshi Kurosawa via Sakebi qui m'avait énormément perturbée et je suis revenue le voir via Kairo puis Creepy et en faisant cela je suis tombée sous son emprise *_*

Putain il est trop fort ce mec *_*

Ajoute à tout cela une photographie magnifique qui alterne entre  la douce et chaude lumière du domicile de Takakura et les ombres glauques du logis de Nishino tandis que la musique se fait plus lourde , des dialogues ciselés , des décors grouillants de détails .... 

Y'a RIEN à jeter te dis je !!!

BREF !!!

Crois le ou pas mais quand la Libération s'est produite , celle des victimes à l'écran et donc la nôtre , ma fille et moi avons poussé en même temps un cri de soulagement SAUVAGE et spontané tellement nous étions à bout  ...

En conclusion ...

Connait ton vraiment l'Autre et en particulier ses voisins , voilà la question que nous pose Kiyoshi Kurosawa dans Creepy et à cette interrogation ma réponse est un NON franc et massif  ...

On ne sait pas ce qui se passe chez l'Autre que ce soit dans sa tête ou derrière la porte de son home sweet home ...

Et cela me conforte dans l'idée que moins j'vois mes voisins mieux j'me porte :-|

Sur ce , j'vais aller ranger ma batte de base ball prés de la porte et vérifier si mes couteaux de cuisine sont bien affutés :-|

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog