Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

( No Spoilers) 

Shingeki No Kyojin épisode 79 dévoré hier aprés midi ...

Et j'suis encore sous le choc  ....

Je comprends désormais mieux la symbolique dans cette illustration qu'on voit un peu partout  ...

Quelle folie dans la tête de ces hommes ...

 Need voir la suite ....

Et vite  ....

D'ici là j'vais essayer de chill ...

 

 

Gniiiiiiiiiiiiiiiiiii *________*

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Mon Araknee avec son joli  stuff pvp violet Gladiateur toussa et arborant fièrement  un gros bâton rose bonbon !!! 

Je préférais le skin de son ancien stuff mais je commence à m'habituer à cette aura dorée et puis en shadow ça s'voit pas trop que les couleurs sont moches ...

 

 

Alors vuip je sais y'a 100 fois mieux/plus classe en donjon mais je ne fais jamais de PVE parce que je n'aime pas ( trop) sociabiliser ...

J'préfére cotoyer mes " amis à usage unique" de BG en BG , pas de liens pas de devoirs et pas de blablas ...

La paix kwa  *_____*

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Ma semaine a été chargée sur bien des plans mais malgré cela j'ai réussi à poser les yeux deci delà sur quelques found footage malheureusement décevants voire même extrêmement ennuyeux MAIS je n'ai point abandonné et j'ai quand même réussi à en trouver un petit ma foi fort sympathique que j'ai dévoré pendant ma pause déjeuner...

 

Le Pitch : Alors qu'ils sont en train de travailler sur un projet de film pour leurs études deux amis tombent sur un bouquin contenant un étrange message qui va les emmener dans un lieu inquiétant qu'ils auraient mieux fait d'éviter ...

GAFFE SPOILERS RIME PARFOIS AVEC MALHEUR !!!

BIEN !

XIII est un court métrage en mode found footage d'à peine 46 minutes scénarisé , réalisé et interprété par Archie Meyer et Nathan Cox et sorti en 2019.

Le film n'étant pas super connu j'ai eu beaucoup de mal à trouver les quelques tofs illustrant mon "écrit " , pas de trailer non plus ...

Meyer et Cox connaissent visiblement les arcanes du FF qu'ils respectent scrupuleusement , présentation simple mais efficace de nos héros , pourquoi ils font cela blablabla , caméra qui se balade, bim on tombe sur un étrange bouquin et bam on part se balader de nuit sinon c'est pas drôle dans un bâtiment désaffecté dans lequel le pire peut et va arriver ...

Enorme impression de déjà vu je sais ....

MAIS XIII mérite VRAIMENT d'être vu à cause de la sincérité des deux scénaristes/réalisateurs/et acteurs qui se sont visiblement donné du mal pour que donner un peu de corps à leur film et ça suinte la passion et la spontanéité et l'envie de bien faire du début à la fin et j'avoue que même si j'ai vu le film au taf ( chut !) en plein jour ben je suis entrée direct dans l'histoire du fait de ce mystérieux bouquin ( maladroitement ) rempli de runes/symboles/messages étranges qui pope comme ça dans une bibliothéque publique et envoie nos héros dans une bâtisse absolument FABULEUSE , décrépite, abandonnée, visiblement squattée avec des coins et des recoins superbement utilisés par Cox et Meyer qui s'amusent avec les nerfs du spectateur jusqu'à la toute fin ... 

La force de ce métrage réside avant tout dans ce fichu bâtiment, je ne sais pas ou ils ont tourné XIII mais niardidiou aller là bas de nuit ça doit coller de ces miquettes et dans le fait qu'avec ses 46 minutes XIII n'a pas de problème de longueurs/rythme, tout s'enchaine rapidement avec fluidité et intelligence avec des personnages super attachants échangeant des dialogues simples ...

J'ai adoré tout le passage d'exploration et l'art avec lequel ils ont su insister sur certains détails pour faire mieux rentrer le spectateurs dans leur exploration et comme j'ai eu l'occasion de farfouiller dans ce genre de bâtisses plus jeune j'me suis immergée de suite dans le mix images venant de XIII et souvenirs persos , en mode madeleine de Proust avec les odeurs de rouille de peinture décrépie, d'humidité de saleté et de la nature reprenant ses droits partout issus de mes souvenirs ... 

J'ai même eu un méga smile ravi quand j'ai vu le fameux bouquin cité plus haut trônant fièrement au milieu d'une salle dégueulasse en mode " surprise motherfuckers " j'ai franchement été ravie , ces mecs ont tout compris et ont su insuffler un peu de fraicheur dans un genre cinématographique usé jusqu'à la corde ...

En conclusion :

Si tu as 46 minutes devant toi alors cherche XIII sur YT il est facilement trouvable et vraiment il mérite d'être vu et je suis vraiment épatée de voir à quel point certains métrages indés et fauchés ont plus de pêche et d'intelligence et d'amour du cinéma d'horreur/d'épouvante que certaines productions baudruches puantes qui sortent sur grand écran ...

A voir ABSOLUMENT !!!

Voir les commentaires

Publié le par Gally

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Je poursuis mon voyage au pays du found footage et cette fois encore j'ai eu de la chance car en farfouillant ici et là j'suis tombée sur un autre petit bijou qui m'a tellement fait flipper que j'en ai hurlé irl pendant le visionnage ...

 

Le Pitch : Une équipe de journalistes se lance dans le tournage d'un documentaire sur un drame survenu quelques années plus tôt quand une attraction de type maison hantée est subitement devenue un cimetière et ce pour des raisons encore très floues à cause , drame au cours duquel 15 personnes , usagers et employés , sont décédés ...

GAFFE SPOILERS FLIPPANTS CI-DESSOUS !!!

Hell House est un film en mode mockumentary/found footage scénarisé et réalisé par Stephen Cognetti et sorti en 2015 .

Au casting on a pas grand monde de connu mais je me dois d'évoquer les acteurs principaux ( de gauche à droite sur la photo ) : Danny Bellini dans le rôle d'Alex  , Gore Abrams dans le rôle de Paul ,  Ryan Jennifer Jones prête ses traits à Sarah , Jared Hacker quant à lui est Tony et Adam Schneider est Andrew... 

Si tu me lis ici régulièrement alors tu dois savoir à quel point c'est important pour moi de ressentir de l'empathie pour les héros des films que je zyeute ...

Si ils sont antipathiques/agaçants/crispants j'ai juste envie de les voir souffrir avant de crever mais ô joie , ici nos héros sont toutes et tous super attachants , ce sont des jeunes gens calmes et posés qui ont un projet commun qu'ils souhaitent accomplir ensemble et même si on ne fait que survoler succinctement leurs personnalités , on ressent de suite leur amitié et la cohésion qu'il y a entre eux ....

Ensuite !!!

Le cadre , le lieu ou se déroule l'histoire est ultra bien utilisé et mis en avant , un vieil hôtel décrépit et abandonné dans une bourgade perdue et tristounette , retapé à la hâte puis orné de décors/accessoires/gadgets sensés faire flipper les gens qui vont y venir mais qui en fait sont surtout là pour faire flipper le spectateur, nididiou mais ou est ce qu'ils sont allés chercher ces HORREURS???

Je n'ai pas peur des clowns en général mais ici le combo hôtel hanté/clowns m'a terrifiée ...

Je suis extrêmement bon public c'est à dire que j'ai peur facilement devant un film de flippe ...

Mais cela faisait un sacré bon moment que je n'avais pas hurlé de trouille comme je l'ai fais en visionnant Hell House mercredi après midi dernier.

A cause de lui ...

Autant le côté légendes urbaines autour de l'hôtel avec  ces rumeurs de disparitions et de rites cheloux ça ne m'a pas émue autant la silhouette de cette chose ci-dessus m'a fait sursauter et me cacher les yeux derrière les mains sous le regard amusé de ma fille ...

Stephen Cognetti sait comment faire monter l'angoisse et la tension et comme souvent/toujours avec le found footage et ces fichues caméras qui shake shake shake signora il colle ici et là des ombres , des silhouettes et j'étais pétrifiée de trouille ........

Le réalisateur s'amuse à disperser ici et là quelques indices afin d'aiguiller son spectateur sans pour autant le prendre pour un gros jambon ce qui ma foi est fort plaisant. 

Les différents intervenants à l'écran , journalistes, témoins, spécialistes etc etc sont tous crédibles et intéressants ...

Et puis tout ce petit monde avait visiblement envie de mener à bien ce film et ils ont diablement réussi, pas de temps morts , pas de problème de rythme, pas de dialogues trop soporifiques , les scènes de panique avec cette foule qui se piétine en hurlant sont étouffantes et angoissantes à souhait , l'alchimie entre les personnages fonctionne du feu de dieu , le mode found footage/faux documentaire est ultra bien justifié , utilisé et efficace et la tension monte tandis que les clowns se promènent dans les couloirs et que l'on se cache derrière un drap comme un môme ......

Pourquoi mais POURQUOI sont ils restés malgrés tout ce qu'ils ont vu ...

En Conclusion :

J'ai adoré Hell House.

Ce film m'a collé cette peur qui te fait exploser le palpitant dans la poitrine tandis que tu te caches derrière un truc pour ne pas regarder l'écran et c'est une sensation terrible *___*

Je manque donc cruellement d'objectivité et a sûrement des défauts que je n'ai pas perçus/vus ..

Mais je te conseille vivement de le voir , il est facilement trouvable sur YT en VOST ou sur certaines plateformes de streaming  ...

Il y a des suites réalisées par le même gaillard et je vais me faire un plaisir ( sadique ) de mettre la main dessus en espérant être toute aussi comblée niveau trouille ...

A VOIR ABSOLUMENT !!!

Voir les commentaires

Publié le par Gally

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

Les jours se suivent et ne se ressemblent point quand on arpente la dense forêt des Found Footage ....

Hier par exemple j'en ai trouvé 3 sur mon chemin mais aucun n'a fait travailler mon vieux palpitant ...

Et ce matin alors que je venais seulement de m'engager sur un sentier pas très réjouissant  j'suis tombée sur une agréable surprise  ....

 

Le Pitch : Après la mystérieuse disparition de son flic de compagnon David lors d'une inspection dans un hôpital abandonné , Sarah , obsédée par l'idée de retrouver l'homme qu'elle aime se lance dans une enquête en compagnie d'une équipe désireuse de documenter cette aventure ...

GAFFE SPOILERS ROUGEATRES CI-DESSOUS !!!

Bien !!!

The last radio call est un film de Isaac Rodriguez sorti en 2021 avec dans le rôle central la craquante ( je trouve ) Sarah Froelich ....

Et c'est bel et bien grâce à Sarah Froelich et à sa performance tout au long de la pelloche que j'ai été scotchée assez rapidement car sans trop en faire elle réussi à rendre son personnage super intéressant et attachant avec aussi un côté obscur et hanté , on est à 1000 lieues des ados/djeunzs hystériques hilares survoltés agaçants donc qu'on croise souvent dans le genre horrifique ...

Pas de corps pas de crime et donc pas de deuil pour Sarah qui de ce fait n'avance plus dans la vie et rumine des idées noires en picolant ( trop) certains soirs ...

The last radio call est un found footage/mockumentary.

Found footage car les protagonistes se servent des bodycam de David et de son collègue comme base/point de départ pour leur documentaire (mockumentary donc ) et le mix entre les deux passe crème , on ne s'y perd jamais entre les points de vue.

Qui plus est la pelloche prend un tournant ma foi très intéressant en englobant dans son histoire une Red witch issue de légendes amérindiennes et j'ai trouvé ça ultra rafraichissant et bienvenu , ça change des classiques fantômes et autres esprits torturés ...

 

L'histoire se déroule sans jamais devenir ennuyeuse , les pérégrinations de Sarah et de ses compagnons sont fluides et le film prend le temps de bien installer protagonistes , lieux et narration avant de nous emmener enfin dans ce fameux hôpital ou semblent se dérouler de bien horribles choses ...

A noter d'ailleurs que les plans body cam en intro et vers la fin font GRAVE penser aux jeux vidéos en FPS genre Doom ou Counter Strike ce qui m'a énormément charmée je l'avoue ...

Les dialogues ne sont pas trop lourdingues et redondants , les décors sont souvent ultra creepy et donc sympathiques ( les bois ou Benny retrouve Sarah et bien évidemment le YorkTown hospital) et très bien utilisés ... 

Alors vuip il y a des jumpscare et une zik parfois crispante et une shaky cam qui gigote et la peur a du mal à monter parce qu'on sait toutes et tous ce qui va se passer mais ça ne m'a pas empêchée d'adhérer totalement à l'histoire ...

The last radio call est le second film d'Isaac Rodriguez que je vois, le premier étant le super "Unknown visitor " que j'ai trouvé super original car il utilise une de ces fichues sonnettes vidéos cam machin truc là pour faire monter la sauce pendant toute la durée de son métrage et je vais essayer de mettre la main sur le reste de sa filmo car j'aime énormément la façon dont le sieur Rodriguez s'approprie le genre found footage pour lui redonner une nouvelle jeunesse en utilisant des mythes et des personnages amérindiens ( Benny est super cool *_* ) dont je ne sais pas grand chose ....

Et vraiment , la jolie Sarah Froelich porte le film sur ses frêles épaules de bout en bout , j'ai adoré la suivre tout au long de son infernal voyage  ...

En Conclusion :

La dévoreuse de found footage que je suis est ravie car elle n'est pas ( encore) blasée , la preuve avec ce surprenant " The last radio call " qui m'a vraiment prise au dépourvu et qui m'a arrachée pendant 1h15 à mon quotidien ...

Isaac Rodriguez a du talent et sait faire du neuf avec du vieux sans pour autant se la péter...

Ce film est VRAIMENT à voir mais vraiment vraiment VRAIMENT !!!

PS : on trouve facilement les films d'Isaac Rodriguez sur YT en vost !!!

Voir les commentaires

Publié le par Gally

 

Qu'elle est belle mon Araknee ...... 

Voir les commentaires

Publié le par Gally

En Novembre 2021 je t'ai parlé de ma fascination pour le phénomène des BackRooms , ce labyrinthique enfer composé d'étranges lieux ou l'on peut accidentellement " atterrir " pour ne plus jamais en sortir ...

Les Backrooms fascinent et inspirent énormément de monde sur le net et irl et ô joie , il y a quelques jours , un court métrage a popé sur YT ( merci Nana *_* )  , court métrage (en FF sinon c'est pas drôle  *__* ) que je me dois de partager ici afin que mon humble commu aille à son tour se perdre dans ces angoissants couloirs qui semblent se refermer sur toi tandis que quelque chose là bas te guette ...

Bienvenue dans les BackRooms  ....

Voir les commentaires

Publié le par Gally

2022 commence bien pour ma pomme vu que je ne tombe que ( pour le moment ) sur des films qui me collent les miquettes comme jaja et du coup j'ai super envie de te parler de ces pelloches donc après les fantômes aimant jouer avec des chaises enchainons avec une excursion dans les bois qui tourne mal ...

 

Le Pitch : Zach Weiland est un adepte de la survie dans la nature qui se décide à se confronter à lui même et à Dame Nature en survivant seul dans les bois de Hollow Shoals en Géorgie pendant 60 jours sans se douter une minute que ce qui aurait du être une " simple " épreuve de survie va devenir un horrible cauchemar ... 

GAFFE SPOILERS DES BOIS CI-DESSOUS !!!

Survive the hollow shoals est un Found footage sorti en 2018 et réalisé par Jonathan Klimek avec Brent McGee dans le rôle principal.

Le personnage central du film est donc un homme des bois ( Miaou !!!) et pas un blaireau à la koh lanta qui s'entraine tout un été à flotter dans une piscine en sirotant un ti punch, Zach est un VRAI pro de la survie, un mec capable de se faire une cabane avec quelques bouts de bois et aussi du feu grâce auquel il va pouvoir se réchauffer, faire rôtir ce qui croise sa route et surtout faire bouillir l'eau de la proche rivière afin de boire sans choper de saleté qui pourraient le rendre malade ...

Et tout cela il le fait en se filmant et en nous parlant et c'est comme si on zyeutait une vidéo tuto/témoin de ce qu'il fait/vit et son côté pédagogue de l'extrême est ma foi plutôt sympa et du coup j'ai eu rapidement de l'empathie pour ce grand gaillard barbu !!!

Et du coup j'ai été fort marrie et ravie aussi disons le aussi quand les emmerdes ont commencé à se produire et elles se produisent vite et bien ces fichues emmerdes cheloux car le réalisateur n'a pas de pitié pour son héros et il fait en sorte que chaque nuit soit la plus pénible et flippante possible via des bruits , des cris puis des hurlements et des allées/venues autour de l'abri de Zach qui entrevoit enfin une silhouette échevelée qui se balade aux abords de son camp ...

Je te le dis de suite , on ne saura JAMAIS ce qui s'passe et c'est quoi donc qui cause ce bazar et niardidiou qui est donc cette nana qui lurke ainsi Zach dans le noir ???

Mais ce que je sais par contre c'est que tout ce joyeux bordel nocturne est TERRIFIANT et génère des belles doses de flippe ici et là , je mets au défi les plus blasés de ne pas sursauter au moins UNE fois !!!!

Et donc un énorme  GG à Jonathan Klimek et à son acteur parce qu'ils ont réussi à donner vie/corps à une histoire pas forcément originale avec quelques clins d'œil appuyés à des films/références comme Blair witch ici et là sans jamais sombrer dans le ridicule consommé ( essaye de regarder : "Blair Witch : the legacy" tu comprendras ce que je veux dire par ridicule consommé) ...

On pourrait d'ailleurs presque croire que ce film se déroule dans le même univers/délire que le blair witch project quand on commence à entrevoir cette silhouette féminine qui se promène dans les bois ...

Et malheureusement je vais aborder ici le défaut majeur de ce film car on voit TROP cette nana et même si on ne saura jamais qui elle est ou ce qu'elle est (est elle seule ? si oui d'où viennent les autres voix/hurlements ?) ce qui lui donne une aura un peu étrange , ses hurlements et ses grimaces frôlent parfois un peu le ridicule ...

Et merde on ne me fera pas croire qu'il n'y a pas un BIGFOOT foutant le dawa la nuit parce que certains cris entendus ressemblent grave à des vocalisations de bigfoot idem avec certains wood knock et puis les arbres jetés à terre !!!  

Ha et POURQUOI MAIS OMG POURQUOI est ce que Zach ne se barre pas dés les premiers signes d'un bordel chelou dehors la nuit ???

Fierté masculine ? 

N'importe qui de sensé serait parti en couinant de trouille hop hop hop direction la sortie mais lui nan il reste et s'entête alors que ça devient ultra creepy !!!

Je conçois que s'il s'était barré direct on n'aurait pas eu de film mais y'a des moments ou j'ai juste eu envie de le prendre par la peau des fesses et de le sortir de là ...

Le reste roxxe velu que ce soit la mise en place très réussie de l'histoire avec la caractérisation sans faute de ce grand gaillard barbu et ce côté " j'vais vous montrer comment on survit les coupaings " qui le rend si attachant grâce à l'acting de Brent McGhee qui est vraiment bon et sonne juste à tous les coups ...

Et puis j'aime l'ambiance , l'atmosphère dans ces bois pas forcément trés denses mais remplis de lieux ou n'importe quoi pourrait se cacher pour observer puis attaquer  ...

Excellente utilisation du cadre naturel donc et aussi trés bon travail sur le son même si l'ajout de ziks dégomme un peu le côté FF ... 

Le rythme pourra sembler bancal à beaucoup ainsi que les événements se produisant de nuit redondants mais pour ma part cela ne m'a pas dérangée ... 

Survive the hollow shoals est un de ces chtis films qui à défaut d'avoir un budget colossal est bourré de bonnes intentions et de savoir faire ...

En Conclusion:

Sans être ZE found footage du siécle , "Survive the Hollow shoals" est une bonne surprise, de celle qui te sort de ta zone collante de confort, celle dans laquelle la blasitude t'a engluée et dans laquelle tu te complais en te disant telle une Madame Bovary méprisante : " j'ai tout vu" en te faisant SURSAUTER de trouille en CRIANT et ça c'est tellement RARE que cela doit être souligné !

Bonne petite surprise sympathique pas prétentieuse pour deux sous !!!

A voir ABSOLUMENT !! 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog