Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Gally
  • Souvent Gally varie ...
  • Souvent Gally varie ...

Ma bulle vue d'en haut ...

Recherche

Archives

Catégories

21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 09:14

Hier soir vers 21h15/20 je me suis mise à pleurer dans mon lit  ...

 

Non je n'ai pas de problémes gorissimes et je ne suis pas au bord d'un nervous breakdown à la con ...

 

La raison pour laquelle je me suis mise à larmoyer est 100 fois plus belle et roxxante .

Hier soir j'ai fini 22/11/63 , le dernier Stephen King .

 

22-11-63-couverture-entiere.jpg

 

Et je me suis surprise à verser une larme comme je l'ai fais lors de ma toute premiére lecture de "ça" , les derniéres lignes m'avaient arraché des sanglots , hier soir j'ai juste laissé couler quelques larmes sans faire trop de bruit pour ne pas alarmer une Minimwa à l'oreille aiguisée ...


Ze pitch :

2011.Jake Epping prof de son état dans le Maine ,est "invité " par Al sur le point de mourir à remonter le temps via une étrange fissure temporelle cachée dans un restaurant , ce passage venu dont ne sait ou méne quiconque le prendra en 1958 ...

Al demande à Jake de changer les choses en sauvant JFK des balles meurtriéres de Lee Harvey Oswald  ..

Mais le passé ne veut peut être pas être changé ..

Et qui peut prévoir les effets des actes même infimes de Jake sur l'avenir ? 

22.11.63-1963.jpg


Quid de ce roman donc ...

 

Ben c'est du grand bu beau du sublime Stephen King , le binoclard du Maine est je trouve au sommet de son art dans la création de personnages simples confrontés à des événements terribles et déchirés entre leurs désirs simplement humains et leur " devoir " sans jamais trop en faire ni pour une fois, sans sombrer dans la lourdeur.

L'histoire se lit que dis je se dévore rapidement , à aucun moment je ne me suis ennuyée en me demandant ou il était en train de m'emmener , j'étais tellement " entrée " dans l'histoire, tellement séduite par le héros Jake Epping et par ses actions , ses rencontres , son voyage dans le temps , que je n'ai pas vu les pages défiler.

Un des défauts majeurs de Stephen King c'est d'étiiiiiiiiiiiiirer looooooooonguement ses histoires en les parsemants de fils secondaires parfois ( souvent ?) inutiles et qui rendent la lecture indigeste .. 

Mais à aucun moment je n'ai eu cette sensation désagréable de " digestion difficile " tellement son style est fluide, les actions se succédents rapidement , les reflexions de Jake sont passionnantes à lire tandis que ses aventures sont fascinantes /glaçantes /haletantes ... 

Le voyage dans le passé de Jake peut laisser le lecteur avide de détails vestimentaires/culinaires etc etc sur sa faim car le King ne s'embarasse pas ( et c'ets peut être pas plus mal comme ça ) é détailelr ad nauseam les looks/traditions de l'époque, il parle certes des costumes de son héros mais se contente en général de parler des voitures ou des musiques/danses de l'époque et d'ailleurs à ce sujet , je suis allée farfouiller sur YT pour voir ce que c'était que le Lindy par exemple ou pour écouter les artistes musicaux évoqués deci dela par Jake ... 

T'façon s'pas compliqué : plus j'avançais dans ma lecture plus je recherchais sur le net des infos sur Lee Harvey Oswald et JFK et au fil de mes recherches je suis tombée sur des photos/vieux documents et j'ai donc pu coller un style vestimentaire, un art de vivre aux lignes que je dévorais...

 

Parlons en justement du sujet principal du bouquin à savoir l'assassinat de JFK par Lee Harvey Oswald le 22 Novembre 1962 à Dallas ...

J'avoue avoir été perplexe en lisant le pitch du bouquin parce que ce drame ne me touchait pas particuliérement.

J'veux dire VUI c'est terrible ce qui est arrivé ce jour la je le reconnais mais ( attention excuse à deux balles ) :

1) je n'étais point née ...

 

2) La mort d'un président ricain si charmant soit il dans les années 60 euh voila quoi ...

 

Et je m'étais " alarmée " à l'idée que King refasse une éniéme enquête pour donner via les péregrinations de Jake SA version de l'histoire ...

 

Mais NON, ce drame sert juste de trame de fond et n'est en aucun cas LE centre de l'histoire et trés vite j'en suis venue à me concentrer sur Jake et sa vie entre 1985 et 1963 et à considérer le reste comme ultra secondaire même si nécessaire à l'évolution du personnage ..   

 

A noter quand même que je n'ai pas pu résister à l'envie d'aller sur le net choper des infos sur ce qui est arrivé ce jour la , je me suis intéressée aux théories sur les complots par exemple , au cheminement d'Oswald , à ses liens avec certains types louches évoqués par King mais c'était plus pour mieux suivre Jake dans ses réflexions que pour connaitre LA vérité ...

22-11-63-stephen-king_.jpg

BREF tout cela pour dire que ce livre m'a réconciliée définitivement avec Stephen King qui m'avait laissée sur ma faim plus d'une fois depuis Cellulaire ( j'ai même pas pu lire Dôme , me suis tellement emmerdée des les premiers chapitres que j'ai reposé le bouquin pour passer à autre chose ... ).

 

Avec 22/11/63 , j'ai retrouvé le narrateur hors pair celui qui me fait entrer dans son univers en une dizaine de lignes et ne me lâche plus la main jusqu'à la fin, fin qui m'a laissée terriblement triste , triste parce que je déteste quitter un univers qui m'a passionnée/hantée pendant de looooongues heures, triste parce que quitter Jake et Sadie c'est comme quitter de vieux amis ...

 

Hail to the King  !!!!

 

S.King.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Gally - dans bouquins
commenter cet article

commentaires