Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Gally
  • Souvent Gally varie ...
  • Souvent Gally varie ...

Ma bulle vue d'en haut ...

Recherche

Archives

Catégories

8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 22:24

Houlalalalalalalalaaaaaaa !!!

 

Mais que m'est t'il donc arrivé pour laisser Ma Bulle virtuelle si longtemps que de méchantes et hideuses pubs sont venues la polluer ?? :-|

 

Allez hop auto flagellation nanmého :-|

 

BREF Méa Maxima culpa je me suis purement et simplement laissée bouffer à petit feu sans réellement lutter et sans prendre le diable par les cornes et lui coller mon petit poing aux ongles vernis dans les burnes histoire de lui rappeller qui est Da Boss .

 

Et donc me revouala pas super fraiche ni pimpante certes MAIS ragaillardie par quelques Petites Grandes choses qui m'ont redonnée le sentiment de VIBRER et de pouvoir à nouveau PLANER loin de la morne grisaille de ce jobalacon qui me vampirise totalement ...

 

J'avais prévu de me poser ce soir le temps de matter quelque chose, n'importe quoi pourvu que cela me tienne éloignée de mon plumard certes si attirant mais dans lequel je passe beaucoup trop de temps , ma vie se déchirant entre mon job et mon lit depuis quelques mois -_____-

 

Malheureusement pour moi j'ai choisi un immonde naveton qui ne mérite même pas que j'en parle ....

 

On va donc plutôt s'allumer une clope en sirotant un sky coke pour parler d'un film vu le WE dernier en compagnie de l'homme des bois  ....

 

 

Et donc ze pitch :


Hall Baltimore , écrivaillon de seconde zone ( sous stephen king !! ) déboulle dans une obscure bourgade pour une scéance de dédicace qui va s'avérer être un sublime fiasco ...

Poussé par la curiosité et l'ennui , Baltimore décide de s'attarder quelques temps dans ce bled étrange qui semble receler un terrible secret ...

 

 

BON !!

 

Par ou j'commence ? ( attends hein faut que je retrouve le truc , tu sais ce truc qui me prend d'un coup et me donne l'envie féroce de te parler à ma façon d'une pelloche qui m'a intriguée , je suis quelque peu rouillée donc faut être concilliant avec moi ok ? )

 

Ha je sais  !!!

 

Depuis quelques semaines/mois , j'engrange tel un hamster ,des films que je chope ici et la sans jamais trouver le courage/l'envie de prendre le temps de les matter et mine de rien j'commence à en avoir un joli paquet ...

 

Films parlant de piranhaconda ou de sentiers hantés , de maison hantée ou d'étudiants japonais adeptes de serial killer en passant par des requins des sables  ...

 

Y'a d'quoi faire non ?

 

Sauf que ces films prenaient virtuellement la poussiére déséspérant de me voir faire preuve de courage juste un soir  ...

 

Le WE dernier j'ai glissé quelques unes de ces pelloches dans mon sac direction l'antre de la Bête  ...

 

Et arrivée chez la dite bête j'me suis rendue compte qu'un seul avait réellement pénétré ma besace  ...

 

 

twixt-affiche.jpg

 

Twixt ...

 

Alors ...

 

Quid de mon avis sur ce film ...

 

Ben j'ai été séduite ...

 

Presque  totalement séduite .

 

GAFFE SPOILERS CI DESSOUS !!!!!!!!!!!!!!!

 

D'abord parce que voir un énoooorme Val Kilmer prêter ses traits bouffis à un personnage de looser qui a raté sa carriére fait grimacer si l'on connait le parcours du sieur Kilmer qui s'est probablement projeté dans ce rôle d'alcolo qui cherche déséspérement à sortir de la loose en tentant de trouver Ze idée qui va lui permettre de pondre Ze roman ...


Ce personnage d'écrivain m'a forcément interpellée , j'ai retrouvé en lui un certain Stephen King ( jeune )  à travers les problémes de picole et la recherche d'inspiration devant un clavier , l'homme tentant de se booster en sifflant une bouteille histoire de trouver l'inspiration via un rituel bien précis tout comme le pére King l'a fait a XXX reprises ( sauf que lui n'a presque jamais raté le coche *___* suffit de (re) lire les Tommykonckers , on sent encore les vapeurs d'alccol à travers certains passages désormais mythiques ...) ...

 

Impossible quand on connait quelque peu l'histoire de Coppola de ne pas faire le lien entre Baltimore le pére endeuillé et le réalisateur qui a lui aussi perdu son enfant dans des circonstances quasi similaires , quand on a cet élément la en tête on entre d'autant plus dans l'histoire parce qu'on sent , on perçoit constamment la tristesse d'un homme , d'un grand réalisateur ,  d'un pére qui parle ici à demi "maux " de lui ...

 

Triste Val Kilmer qui malgrés le gras a réussi à me pousser à le suivre dans ses pérégrinations oniriques ...

 

Parlons en de ces reves étranges  ...

 

C'est l'autre élément qui m'a complétement subjuguée .

 

Parce que quand Baltimore n'est pas confronté à une ville/populace digne d'un épisode de Twin Peaks ( le shériff roxxe mais quelque chose de TERRIBLE !! ) il rejoint Edgar Allan Poe ( tu sais ? le mec qui a pondu des trucs avec un corbeau , un pendule , un coeur révélateur ? et qui a aussi perdu son épouse qui l'a ensuite hantée via certains personnages féminins dans ses écrits  ? ) dans des promenades oniriques d'une beauté hallucinante , décors somptueux baignant dans des couleurs/lumiéres si belles qu'elles te laissent sans voix , promenades au cours desquelles Baltimore croise la route de personnages étranges , flippants , grotesques et touchants ( V est magnifique *____* ) ...

 

19935358.jpg-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20111221_115832.jpg

 

Alors OUI les changements de rythmes, de cadres , les ruptures de tons .... m'ont déstabilisée , agacée , déçue  ...

 

OUI y'a des aspects de l'histoire qui m'ont fait grimacer ( le bellatre vampire toussa -_-  ) ...

 

OUI la fin abrupte m'a laissée perplexe et la tête remplie de questions  ...

 

MAIS ...

 

MAIS j'ai énormément apprécié ce voyage étonnant et intimiste dans ce bled paumé pas effrayant pour deux sous mais rempli de personnages hauts en couleur ( putain Elle Fanning est hallucinnante de beauté *___*) ...

 

MAIS j'ai adoré voir Val Kilmer se battre avec le fantôme de sa fille , sa femme revêche avec laquelle il ne communique plus que via skype entre deux tentatives de redonner un souffle à sa carriére brisée ...

 

MAIS j'ai été totalement séduite , emballée par la beauté de certaines scénes ( la premiére rencontre entre Baltimore et V , la visite à l'hotel hanté , l'histoire du prêtre cinglé , le clocher aux mulitples cadrans   ... ) , le conflit entre noir et blanc et couleurs agressives est totalement réussi , ..

 

MAIS j'ai trouvé ce spectacle étrange et discordant empli de poésie et d'une terrible tristesse qui m'a noué les tripes par moment , j'ai été charmée par ce côté hybride fourre tout , cette danse entre humour et amertume que méne Val Kilmer avec une sobriété bluffante ...

 

twixt-4.jpg

Visionner Twixt a été une bouffée d'air frais dans ma bulle irl viciée , je me suis surprise à pener à David Lynch et même à un certain Tim Burton ( période Sleepy hollow son dernier VRAI film ) par moment mais attention ne nous leurrons pas , c'est toujours Coppola qui est aux commandes et il le rappelle constamment , doucement , drôlement et tristement .

 

Donc voila  ..

 

Twixt est un film étrange , bancal , tordu et semblant aller dans XX directions différentes ( policier ? non ... fantastique ? oui mais non ... ) mais au final ce que j'en retiens avant tout c'est que Monsieur Coppola a cette " chance " de pouvoir faire désormais ce qu'il veut , il n'a plus rien à prouver à qui que ce soit et si l'envie lui prend aprés un rêve zarbi de réaliser un film comme Twixt en numérique avec des passages complétement étranges il le fait , parce qu'il en a envie ou en tout cas le désir  .

 

Aprés ... ça passe ou ça casse  ...

 

Avec moi c'est clairement passé *_____________* 

 

 

PS: bon s'pas tip top mais c'est d'ja pas mal non ? :p

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gally - dans cinéma
commenter cet article

commentaires