Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Gally
  • Souvent Gally varie ...
  • Souvent Gally varie ...

Ma bulle vue d'en haut ...

Recherche

Archives

Catégories

27 mai 2006 6 27 /05 /mai /2006 19:17

La Petite Balade  du jour . 

Journée zarbi , l'immeuble étant un réceptacle a bruits , engueulades , cacophonies et autres portes qui claquent ( déménagement des tarés congénitaux du second étage powa ! ) , ne réussissant pas a me concentrer sur mon bouquin , mon pc , mon Indiana jones ( rhaaa " Le temple Maudit " , y'a pas a dire , ça c'est du film ! ) , gavée par ces pollutions sonores , j'ai fui mon appart  et suis partie me balader , sans but précis , avec une seule envie, mettre le plus de distance possible entre ces cons et moi ...

Me voila dans le centre ville animé , samedi aprés midi oblige , du monde partout , magasins bondés, je continue ma route en me disant que le bord de mer serait surement plus zen ...

Et puis je suis arrivée devant le Théâtre , et la je sais pas pourquoi , au lieu de tourner a gauche et de me diriger vers la plage , je suis partie vers la droite , direction un endroit bien particulier , ou je ne suis pas allée depuis trés ( trop) longtemps .

La foule se fait plus clairsemée tandis que mes kickers fatiguées me conduisent vers le Passage Siblequin ou je me suis réfugiée trés souvent quand il pleuvait et que picoler avec les potes dehors était impossible ( c'est un passage couvert entre le centre ville et d'autres quartiers ) .

Pas un chien , les murs ne sont plus taggés , effacés depuis longtemps les messages rebelzs a deux francs de mon adolescence .

Me voila sur une longue avenue , familliére elle aussi , un sourire léger sur mes tites lévres , jveux pas faire peur aux gens que je croise avec mon sourire gore  ...

Ha tiens , je connais cette rue en pente qui monte si haut , que certains soirs de cuite je devais m'arreter tous les 10 métres pour reprendre mon souffle .

undefined

Elle est toute en escaliers cette rue , des marches en veux tu en voila , réussir a arriver en haut , c'est un défi pour une mamie de 32 balais ...

Le sourire se fait moins discret , je me mordille les lévres en comptant les marches , en me rappellant les bétises , les serments , les délires vécus ici ...

Le fameux soir ou ma petite soeur était tellement raide que j'ai du quasiment la porter  jusque dans son lit en essayant de ne pas réveiller les parents , une fois dans son lit , lui retirer les lacets de ses docs 18 trous .....

Et la recouvrir pour la laisser ronfler en paix ....

A noter que moi jpouvais crever , quand c'était elle qui devait me ramener , et vas y que jte jette sur le sol de la chambre avec une couette sur le dos au cas ou -___-

Bref !

Me voila en haut de cette longue montée d'escaliers , face a une seconde pente , elle aussi gore car abrupte ...

Allez zou , on ne s'arrete pas en si bon chemin , on enchaine !

Ha tiens, y'en a une troisiéme de côte ....

Rhaaa , faut que j'arréte la clope sérieux ....

Tadaaaaaam , me voila ENFIN tout en haut ,  je reprends mon souffle et attends que les battements de mon coeur de mamie se calment pour me retourner et voir le panorama qui s'offre a mes ti yeux ...

La ville s'étend a mes pieds , pas une cité tentaculaire non , une toute petite ville , avec au sommet , la vieille ville et sa Cathédrale , des rues que je connais par coeur, des souvenirs partout , gais et tristes...

A une époque , je me disais que c'était vraiment un endroit merdique , tout pourri mais a présent , je crois que je pourrais plus en bouger , en tout cas pas avant longtemps ...

Et a ma droite ...

la rue Monseigneur Haffreingue ...

undefined

La rue ou j'ai passé la fin de ma petite enfance et mon adolescence , elle ressemble a toutes les rues .

Rien n'a changé quasiment , les mêmes façades , les mêmes trottoirs ou je me suis écorché 100 fois les genoux ...

Je marche tranquillement , pas une seule voiture , pas un bruit sauf le chant des oiseaux , quartier résidentiel et calme ( autrefois du moins , ça a changé un peu niveau sécurité etc etc ....) .

Et hop , me voila devant le 36 de la rue , je ne m'arrete pas ou juste 30 secs , je jette un regard rapide mais affamé sur cette façade la , je sais pas qui y vit , comment c'est a l'intérieur a présent, je m'en fous , a l'image que j'ai sous les yeux se superpose celle d'autrefois , cest ça le plus important .

Je ne m'arrête pas donc , je continue vers le bout de la rue , une impasse que je connais sur le bout des doigts ...

Le lycée Mariette surgit , les grilles familliéres , les murs 100 fois escaladés pour sécher les cours et aller folatrer loin des salles de cours ...

undefined

Et me voila arrivée a destination , d'autres escaliers , des arbres partout , des marches sur lesquelles je suis venue a chaque fois que je me sentais perdue et mal dans ma vie ( ce qui n'est pas le cas aujourd'hui , simple envie de ...revenir .) .

J
e m'assieds et contemple a nouveau le spectacle de la ville , en soupirant et en m'étirant ...

Qu'est ce qu'on est bien chez soi !

Je reste la 1/2 heure , sans jamais voir personne , pas âme qui vive , pas un bruit , RIEN , il n'y a que moi et mes souvenirs , moi et ce besoin de fuir , de revenir la ou tant de choses ont commencé , ce que j'ignorais a l'époque bien sur ...

Le froid gagnant mes royales fesses , je finis par me relever et reprendre la route du retour, en descendant cet autre escalier , en passant devant le lycée Mariette , il s'en est passées des choses depuis mon entrée en seconde dans cet univers cruel qui broie inlassablement des générations d'ados ...

Je croise des fantômes , revois des scénes , des images , repense a des tonnes de choses ..

Retour en ville , mes kickers ménent la danse , j'ai faim , j'me sens bien...

La rue Henri Martin , me revoila chez moi et ô joie , plus personne ici , plus de bruits , de cris , de portes qui claquent .

Je referme la porte , soupire et je me redis ...

Qu'est ce qu'on est bien chez soi !

Voila , fin de la balade , ça m'a fait un bien fou de sortir d'ici sans but réel , ça m'a fait un bien fou de réussir a le dire ici .
Et tout ça sans une seule goutte de pluie sur la tete ! il a commencé a pleuvoir au moment ou je rentrais ...

 

Pas la peine de partir loin pour voyager ...

(ceci dit ça manquait de zik tout ça , next time je prends le baladeur mp3 avec compil made in moi et roulez jeunesse! )

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gally - dans mabulle
commenter cet article

commentaires

eolean 27/05/2006 20:38

a la bonne heure :)
heureux que tu te sois offert ce pélerinnage ^^

Gally 27/05/2006 20:44

ça m'a fait un bien fou sérieux, mais c'est pas le genre de truc a faire quand je broie du noir je crois , vue la foultitude de souvenis qui a ressurgit , heureusement que je suis pas mal dans mes pompes en ce moment sinon je crois que j'aurais sombré dans la déprime totale ( hé ué , ça m'arrive aussi faut pas croire ^^ ) .
Plus ça va , plus je me dis , que revenir dans le nord et ici c'est comme une boucle qui se referme momentanément ...
Oasis powa !
Merci d'etre passé Papi , reposes toi bien :) et penses a me ramener Lake Placid !!!
Chuis en manque de dialogues space !