Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma

Moi ..

Dans la série " Baffe émotionelle surprise"...

Je viens tout juste de finir de visionner " Fragile "de Jaume Balaguero , film de " Fantomes " mais surtout invitation a un voyage lent et dérangeant dans un univers qui s'effrite ...( je vais essayer de ne pas spoiler ^^ ).

Amy , une infirmiére , prend ses fonctions a l'hopital de Mercy Falls sur l'ile de Wight, au large de l'Angleterre . , hopital qui vit ses derniéres heures, loin de tout , vétuste , il est sur le point de fermer , le personnel s'affaire , entre cartons et patients a emmener dans le nouvel hopital .La jeune femme va vite etre le témoin d'événements inexplicables, les enfants dont elle a la responsabilité semblent effrayés , en particulier la jeune Maggie , qui met en garde sa nouvelle amie contre une mystérieuse  présence appellée Charlotte .Présence qui semble bien décidée a garder les enfants auprés d'elle ...

 En lisant ce résumé , on pourrait s'attendre a un xiéme film de fantomes bourré de clichés et de stéréotypes convenus , mais aprés visionnage du film, on se rend compte a quel point Balaguero se sert du fantastique pour faire évoluer ses personnages de l'ombre vers la lumiére , dit comme ça, ça peut sembler " cliché " mais le prix a payer pour sortir du tunnel est parfois trés lourd.. 

En regardant ce film, j'ai immédiatement pensé a " l'échine du diable" , réalisé par un autre Espagnol , Guillermo Del Toro .Dans " Fragile " comme dans " l'échine ....", la peur bien qu'étant bien présente, est estompée par des moments d'émotions , de tristesse , voire de douleur et de poésie . J'ai réellement eu le sentiment de" retrouver "le fantome de Santi dans celui de la " Mechanic girl" , meme si ils sont diamétralement différents ,meme si leurs raisons de hanter les vivants diféfrent , les deux fantomes sont nourris par des émotions bien humaines, colére et  vengeance pour Santi, amour pitoyablement mal exprimé pour la " Mechanic girl"  ! Il y a quelque chose de terriblement triste, mélancolique , qui se dégage de "Fragile " , Balaguero nous prend par la main et nous emméne dans l'univers des peurs enfantines , peur du noir, de ce qui peut surgir une fois les lumiéres éteintes , le besoin de se rassurer en serrant trés for son doudou, et surtout, la peur d'avoir mal, la peur de la souffrance , d'ailleurs , Balaguero n'hésite pas a déranger le spectateur en montrant des enfants fragiles confrontés a la douleur physique  dans des scénes qu'on ne verra jamais dans un film ricain .GAFFE SPOILER! Je pense par exemple a la scéne d'intro, d'une violence inouie, qui m'a terriblement mise mal a l'aise devant ce pauvre petit garçon dont les os se brisent mystérieusement , ou encore la scéne ou l'infirmiére arrache une perufsion sans oter l'aiguille et doit triturer la veine d'un enfant pour recuperer cerre foutue aiguille .J'étais a deux doigts de détourner le regard dans les deux cas  ..FIN DU SPOILER!

Balaguero a également rendu " hommage " a un de ses jeux vidéos favoris  "silent hill" , parce que quand on visite le second étage désaffecté de l'hopital, on pense IMMEDIATEMENT au jeu vidéo , longs couloirs sacagés, couleurs étranges , chambres et salles d'opération ravagées, et toujours la peur de ce qui pourrait se cacher derriére une porte .

L'ambiance est également pour beaucoup dans le charme de "Fragile " , la lenteur de l'action , qui pourrait déranger chez d'autres,la lumiére , le batiment lugubre et vétuste de l'hopital, la musique , tout est "savamment dosé " pour emmener le spectateur faire un voyage dans le monde tellement étrange d'un cinéma libre des dogmes politiquement corrects des films "popcorn" .

On est a milles lieues du banal film de fantomes , certes, on a peur, certes on guette et on appréhende l'apparition de la " Mechanic girl "  , mais encore une fois, l'émotion prime sur le fantastique, ou plutot, le fantastique s'efface devant la douleur et la tristesse que l'on peut lire dans les yeux d'Amy , incarnée par une Calista Flockhart HALLUCINNANTE de sobriété , on est loin de la saoulante mais pétillante Ally mac beal, l'actrice a toujours ce physique gracile et fragile, mais elle insuffle une force et une volonté a son personnage , se détachant du cliché " actrice de série tv " grace a ce role !Amy va devoir lutter sontre ses propres angoisses, ses fantomes , pour que ses collégues sceptiques ouvrent les yeux et admettent une vérité effrayante , elle va devoir se battre contre elle meme pour sauver les enfants et ainsi se " racheter " .Son personnage et son attachement pour la petite Maggie , ce besoin deséspéré de la sauver , ça m'a vraiment bouleversée , peut etre parce que l'image "mére fille " et le dénouement ont touché la moman que je suis .

Autre personnage important, la fameuse " Mechanic girl" , entitée effrayante qui tarde a se montrer au spectateur , étrange créature , effrayante et pathétique, capable de faire souffrir car affamée de de la présence de ces enfants qu'elle n'hésite pourtant pas a torturer pour ne pas etre seule .Sa présence se manifeste par des signes "discrets " , bon sang , quand on la découvre pour la premiére fois...On reste stupéfait , elle m'a rappellée les créations de Clive Barker, le popa d'hellraiser " et des abominations engendrées par l'imaginaire glauque de cet écrivain .Ceci dit, encore une fois, on est loin des effets spéciaux grandiloquents , on est loin de la vague des fantomes chevelus du ciné asiatique  ..Je précise pour conclure, que " Fragile " a remporté 4 prix au dernier Festival de Gerardmer 2006 :Prix du jury, Prix 13éme rue, Prix du public, et Prix du jury jeune de la région lorraine et qu'il est actuellement diffusé sur Canal plus dans la scéance " Avant premiére " vu qu'apparemment personne n'a eu l'intelligence de le diffuser au ciné, il va passer en direct to vidéo ...cherchez l'erreur !

 Alors tu es prévenu , si tu franchis le seuil du Mercy Falls Hospital , prépare toi a te manger une claque dans les dents, oublie tes envies de fantomes gores , de scénes choc et terrifiantes , ici , la peur est distillée savamment par petite dose, pour aller crescendo jusqu'a un final bouleversant et optimiste/pessimiste , encore une fois, il ne s'agit pas d'un bete film destiné a te faire sursauter mais d'une lente descente vers des peurs enfantines encore bien vivaces ...

n'oublie pas de prendre ton doudou, ta peluche , ta bouteille enfin bref, garde a portée de main ce qui saura te rassurer et te réchauffer le coeur aprés ce périple étrangement triste ..$*

 Ps : ouais ben finalement il fait peur ce film, cette nuit j'ai voulu quitter la douceur de ma couette pour aller chercher de l'eau, ben je me suis figée en entendant le parquet grincer dans une autre piéce , j'avais beau me répéter ' c'est juste ce con de chat ...', mon imagination me faisait déja entrevoir la silhouette de la Mechanic girl ...T_T et du coup  ben pas de flotte -_-

Quoi? oui je suis bonne a enfermée je sais -___-

Commenter cet article
E
Finallement c'est une sensation très saine la peur ^^
Etonné de voir callista flockhart sur ce genre, mais elle doit réussir à faire oublier ally apparemment (même doubleuse ?)
en tout cas, ne jette pas la cassette :p
Répondre
G
Tiens vous zici je vous croyais zau zoo
Calista a la meme doubleuse que dans ally Mac Beal en effet , mais la doubleuse a changé la tessiture de sa voix, on est loin de la voix aigue d'Ally Mac Beal , celle que l'on entend dans le film est plus grave, douce, lente et triste .
voili voilo trés cher , ha vui, la k7 je te l'ai rendue déja , t'as la mémoire qui flanche papi ?
 

Articles récents

Hébergé par Overblog