Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally
Publié dans : #mangas et animés
Mardi , il pleut et le vent qui s'écrase sur les carreaux ne donne pas envie de quitter la chaleur de l'appart ..

Alien est un peu souffreteuse en plus , autant rester au calme et passer une journée cool et zen non ?

La tiote zyeute un épisode de Tom Sawyer entre deux scéances de pâtes a modeler / coloriage ...

A un moment , la fatigue se fait sentir ( haha voila s'qui s'passe quand on se réveille a 5h45 du matin -_- ) et la donzelle va s'allonger sur le divan en têtant son doudou ...

Et elle me réclame Ashikaka -_-

Le héros de Mononoke Hime ( AshiTaka a l'origine mais ma fille a du mal avec le prénom de ce jeune garçon ) ...



En route donc pour le Japon Médiéval , quand régnait encore l'Esprit de la Forêt ...

Pitch rapide ( même si je suis sûre que la majorité des personnes qui viennent ici ont déja vu ce chef d'oeuvre ) : Le jeune Prince Ashitaka , futur Chef des Emishis , est victime d'une malédiction funeste aprés avoir défendu son village contre un Sanglier géant ...
Bien décidé a lutter contre sa destinée , Ashitaka dirige ses pas vers le royaume du Grand Dieu Cerf qui pourra peut être le guérir ...


Mononoke Hime est le premier Miyazaki a avoir bénéficié d'une distribution ( et d'une reconnaissance ? )  Mondiale , ça a été mon premier Miyazaki au cinéma , une date dans la chtite existence d'une Gally qui mattait Totoro / Nausicaa / Lupin  sur de vieilles VHS pourraves ...

Emotion énorme donc , je suis sortie de la salle avec le coeur qui battait la chamade et l'impression de planer ...

J'ai été ravie par le succés qu'a rencontré le bébé de Miyazaki , ravie et surprise car Mononoke Hime est probablement un des films les plus ancrés dans les mythes et légendes Japonais , la découverte de l'univers de Miyazaki par le biais des aventures d'Ashitaka n'est pas forcément facile pour une personne n'ayant peut être jamais entendu parler du Shintoïsme et des Dieux Japonais par exemple ( chuis pas une pro sur le sujet  mais des années passées a dévorer dessin animé / manga / cinéma / littérature issus du Pays du Soleil Levant  m'ont familliarisée a mort avec le Shinto et ses représentations )   ...
 
J'vais pas me relancer dans une description de la carriére du grand Hayao Miyazaki ou te répéter que je plane a 15 000 en rererererererererevoyant Totoro , que j'ai la larmiche a l'oeil a chaque fois que je traverse le miroir avec Chihiro , que mon coeur se rempli de nostalgie quand j'écoute chanter Gina  ou que je souris rêveusement en observant la lente évolution de Sophie ...

J'vais juste essayer de dire pourquoi j'aime autant Mononoke Hime ...

Cela ne va pas être simple vu qu'il y a PLEIN de trucs a dire sur ce film mais bon j'vais synthétiser a mort , je rectifierai plus tard ...

Et donc pourquoi j'adore Mononoke Hime ...

Ben parce que je trouve qu'il est a part dans la filmo de Miyazaki a cause de la noirceur et de la violence qui parsément cette histoire ( le massacre des villageois , l'apparence parfois inquiétante des Dieux , les sentiments qui agitent le coeur des protagonistes ... ) , nous ne sommes pas dans l'univers Tichoux de Totoro mais dans celui des hommes et de leur incommensurable stupidité ...

Miyazaki présente une trés belle galerie de personnages tous ambigus , chacun ayant une part d'ombre et de lumiére , le plus bel exemple étant bien sûr l'insupportable Dame Eboshi qui est capable de tuer le Dieu Cerf d'une main et de soigner des lépreux de l'autre tout en tenant la dragée haute a une société de Mâles désireux de lui voler ses richesses , impossible de détester cette femme qui protége d'anciennes prostituées et leur offre une vie meilleure loin des bordels  ...

Idem avec San qui défend bec et ongles sa précieuse forêt et voue un amour sans bornes a sa Mére Louve , ses intentions sont nobles , on admire son combat et on prendrait volontier parti pour elle si sa façon de faire n'était pas aussi radicale puisqu'elle n'hésite pas a tuer ses congénéres humains afin de protéger son Eden ...
Combien de veuves a t'elle laissée derriére elle ? 

Et que dire d'Ashitaka qui derriére ses airs nobles cache un coeur rongé par des sentiments peu glorieux ... ?

J'ai toujours eu du mal a apprécier les Héros made in Miyazaki , je les trouvais peu intéressants et assez fâlots comparés aux Héroïnes , limite cantonnés a des rôles de faire valoir , mais avec Ashitaka ça a été différent , j'ai été épatée / séduite par sa force de caractére et par le fait qu'il ne prenne pas parti pour San ou Eboshi et quand on voit les chieuses en action , on ressent forcément de l'admiration  pour Ashitaka !!


 
Mais je crois qua la véritable raison de ma fascination pour Mononoke Hime ne réside pas dans les personnages mais dans la nature magique et cruelle dépeinte par Miyazaki , je ne me lasse pas de rererererererererererererevoir ce film a cause de la beauté de certaines scénes portées par la zik SUBLIME de Joe Hisaishi qui me colle toujours la chair de poule ( cf la premiére apparition du Dieu Cerf , la premiére rencontre entre Ashitaka et San , les Kodamas .. ) ..

La Forêt ou évoluent San et ses fréres loups est belle a pleurer , elle foisonne d'une vie étrange et mystérieuse , les arbres  , le jeu des lumiéres , l'eau , les créatures qui vivent la bas , tout est propice a la rêverie ( t'as jamais rêvé d'aller te balader la bas ? ) et a une certaine forme de mélancolie ...

La nature est toujours si belle quand c'est Miyazaki qui la raconte  ...



J'ouvre grand les yeux quand Ashitaka se fraye un chemin dans la Forêt accompagné par les Kodamas parce que je sais que cet Eden va être détruit avant la fin du film alors je me gorge de verdure et de ziks planantes ...

Je crois que de toutes les BOs composées par Hisaishi pour Miyazaki , celle de Mononoke Hime est la plus belle , c'est celle que je préfére en tout cas , elle colle PARFAITEMENT a l'histoire , les tambours de guerre résonnent quand les combats font rage , les notes deviennent cristallinnes et légéres quand le Dieu Cerf apparait , je connais par coeur le chant des Femmes des Forges de Dame Eboshi ...

L'animation est irréprochable , elle est fluide et enivrante sans parler du cadre somptueux ou se déroule ce drame ..

La violence qui plane sur Mononoke Hime est parfois surprenante , on n'a pas l'habitude de voir autant de combats et de sang dans un Miyazaki mais c'est un mal nécessaire pour mieux remuer le spectateur ...

 Impossible de ne pas être touchée par la profonde tristesse qui se dégage de Mononoke Hime surtout a la fin , quand on assiste a la lente agonie du Gardien de la Forêt, au moment ou le Dieu Cerf meurt  , je fais toujours la moue en fronçant les sourcils histoire de garder une certaine contenance devant Alien , on regarde TRES souvent Mononoke Hime et j'veux pas qu'elle s'exclame a chaque fois : " Ho môman t'as un gros chagrin !!! " ...

La forêt n'est plus que l'ombre d'elle même , le Régne des Dieux s'achéve tandis que l'ére des hommes commence et tout le monde ( San , Ashitaka et le spectateur ) sait que cela n'est pas une bonne chose ...

Parlons en de San et d'Ashitaka ...



Quel couple magnifique ils forment ces deux la  !

Si mon " coeur de midinette " s'affole quand je regarde la lente valse amoureuse d'Hauru et Sophie , le couple formé par la princesse des loups et le jeune seigneur des Emishis me touche beaucoup a cause de ce côté AMour impossible , leur séparation est assez abrupte mais quelque part je crois que c'est mieux comme ça , elle ne quittera jamais son monde et il ne laissera jamais le sien mais ils resteront liés par ce qu'ils ont vécu et tenteront de ne pas s'éloigner l'un de l'autre , c'est une jolie forme d'amour je trouve ( mode midinette on ! ) ..


Regarder Mononoke Hime , c'est se prendre une énorme baffe visuelle , émotionnelle et musicale , il est difficile de ne pas penser a Nausicaa a cause de ce côté trés écolo et triste , parce que le constat de Miyazaki est toujours le même , que l'on soit dans un monde futuriste ravagé par des catastrophes ou dans le Japon Médiéval : les hommes ( ils ne sont pas beaux a voir dans ce film je trouve , regarde les rôder comme des vautours autour d'Hokuto !!! ) foutent la merde et détruisent la nature sans penser aux conséquences de leurs actes ...

A mes yeux , Miyazaki a atteint le sommet de son art avec Mononoke Hime , jamais il n'avait réalisé un film mélangeant aussi parfaitement souffle épique et poésie , émerveillement et tristesse , je ressors toujours du visionnage de ce chef d'oeuvre avec le coeur battant ( et des tites larmes dans les n'oeils ) et la tête remplie d'images flamboyantes ...

Alien est certes encore trop jeune pour saisir tout ce qui se déroule sous ses yeux mais elle est sensible a la magie de la musique et perçoit une bonne partie de l'histoire , elle n'a pas peur des créatures pourtant parfois antipathiques qu'elle contemple et réclame parfois un second visionnage , ce que je lui refuse , faut pas abuser des bonnes choses ...

Une question pour conclure ...

Le Kodama a la fin , tu crois que c'est le dernier ou le premier d'une longue lignée ?



;)


AFK rêveries en regardant tomber la pluie ...




Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog