Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma
Plus que deux semaines avant la sortie de  ...



J'ai hâte mais hâte , t'as pô idée !!!

Mon impatience atteint ses limites mais je résiste a la tentation de lire les forums / spoilers , j'ai même pas lu le " dossier " dans le dernier Mad ( qui a un des persos du film en couv >_< ) , c'est te dire si j'ai bien l'intention de découvrir ce film sans avoir été spoilée , j'crois que rien ne pourra m'atteindre une fois que je serai assise dans la salle ...

Rien a foutre si c'est plein d'abrutis bruyants , si les siéges sont inconfortables et la sono pourri , j'aurai le sourire aux lévres et le coeur battant , nerveuse et ravie , un peu comme a un premier rencard sauf que mon rendez vous sera purement imaginaire , forcément beau et brutal voire bouleversant ( j'ai le coeur sensible !! ) , je sais déja que j'vais ressortir de la salle avec les yeux remplis d'étoiles , j'vais planer a 15000 pendant de longues heures sans rien voir de ce qui se passe autour de moi ...

J'ai HÂTE !!!!!

Et juste pour le plaisir de mes yeux ( et des tiens si tu es sensible aux charmes des Freaks made in Del Toro qui a le chic pour rendre ses " Badboys " séduisants  ... ) ...






( il a un ti côté Arthas dans Warcraft 3 le Nuada je trouve !!! )



( Nuada je ne te connais pas mais je t'aime déja  !!!  Il est TROP BEAU ce mec , allez hop en fond d'écran celle la ... )




 




GNIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

( cri aigu émis par une Gally qui trépigne d'impatience en comptant les jours qui la séparent de ce film , quelle putain de bonne année on a eu au ciné quand j'y pense  :  .Rec , Dark Knight et HB2 , elle est pas belle la vie sans déconner ????? Hein ? La crise , le chômage , la guerre , les injustices ??? Rôoo vui je sais bien que c'est pas glop mais faut savoir apprécier les jolies choses non ? Et mes jolies choses a moi se résument aux sourires d'Alien et aux univers / personnages que j'assimile via des films / bouquins / ziks , chacun sa dope   ... )


Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #mabulle
Lundi soir , Alien roupille paisiblement entourée de ses nounours et autres gadgets lumineux qui font de la musique et qui me rendent barge avec leurs mélopées saoulantes , c'est marrant comme ces joujoux censés bercer et apaiser ont le don de me taper sur les nerfs ...

Le calme régne dans ma bulle , j'ai allumé les ti lampions Jack 'o Lantern , balancé un baton d'encens et j'ai mis The Thing en fond sonore histoire de me détendre un peu ( Feng shui version Gally , mouhahahahahaaaaa ) ;-|

J'peux enfin poser mes fesses devant ce cher vieux compagnon de toujours , mon payçay n'adoré ...

Je t'avoue que j'ai la tête encombrée par les conneries que j'entends au taf , chais pas ce qui se passe mais l'ambiance est explosive depuis une huitaine de jours au lycée , les différents services se tirent dans les pattes , les deux femelles hystériques qui dirigent le bureau ou j'exerce mes talents sont d'une humeur massacrante et tirent a boulets rouges sur les personnes qui travaillent sous leurs ordres .

La plus petite bévue , la moindre erreur est sanctionnée par une diarrhée verbale gavante , ces dames se défoulent sur le Gaston Lagaffe qu'elles ont embauché il y a quelques semaines tandis que les collégues ( femelles ) se critiquent acerbement ( dans le dos bien sûr ... ) ...

La teigne du service ( haha s'pas moi  !!!! ) n'arrête pas de semer la zizanie dans les bureaux en répandant son fiel sur x ou sur y , on me demande en permanence de donner mon avis sur telle ou telle personne et ça commence sérieusement a me GAVER toute cette merde !!!!!!!!!!!



J'en ai RIEN a battre des cancans et des guerres inter services moua , j'veux juste faire mon taf 8h / jour et rentrer chez moi pour écouter Alien me raconter sa journée avant de prendre ma dose quotidienne d'images étranges !!!!!!!!!

Tu te rends compte que la teigne m'a appelée samedi matin pour me dire du mal de machine ou de bidule ???

J'étais tranquillement en train de me promener sur le port avec Alien quand mon portable a sonné , j'ai cru naïvement que la gueuse teigneuse voulait me parler de la pluie et du beau temps ou me demander une recette de cuisine ( haha s'te bonne blague :-| ) mais nan , elle voulait juste me demander mon avis sur la tenue vestimentaire de bidule  ...

Je lui ai raccroché au nez aprés l'avoir aimablement envoyée promener .... 



C'est quand même incroyable ça je trouve , elle n'a donc rien de mieux a faire de ses we que de venir me faire chier avec ses conneries ????

Cet aprés midi , j'ai décidé de réaffirmer ma position en déclarant pour la xiéme fois a ces dames que J'EN AI RIEN A FOUTRE de leurs conversations chiantes et stériles et que je voulais qu'on me laisse en dehors de ces bêtises typiquement féminines ce qui a hérissé pas mal de femelles qui ont retourné encore plus leurs horribles groins ....

T'imagine pas a quel point c'est gonflant de taffer avec des greluches qui passent leur temps a boire un mauvais café en dénigrant les autres , j'adore ce job mais en ce moment j'y vais en trainant les pieds tellement j'ai les nerfs a vif quand je les entends bavasser , je savais déja que travailler avec des gonzesses c'est chiant mais la ça prend des proportions telles que j'ai juste envie de me coller les écouteurs de mon baladeur mp3 sur les oreilles pour ne plus entendre mes collégues brasser de la merde  ...

Y'avait UN mec cool dans l'bureau , une espéce de gros nounours mal coiffé qui mattait lui aussi des films cools et avec lequel je pouvais discuter des heures durant de tueurs a la tronçonneuse mais il a été envoyé dans un autre service  a la rentrée T_T

BREF , vivement les vacances que je puisse faire une cure de films / glande / bulle de douceur / dodo /cocooning / balades / bouquins loin de toutes ces crétines a la langue trop pendue  ...



Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma
J'aime bien les films mettant en scéne des baigneurs imprudents qui ont le malheur d'aller batifoler sur le territoire d'animaux dotés de machoires acérées  ...

Si les requins ont TOUJOURS eu mes faveurs , il m'arrive parfois de leur faire des infidélités et de me tourner vers d'autres morts de faim aquatiques comme les Piranhas ou les Crocodiles  ...

Des films de crocos tueurs , y'en a plein , certains sont extrêmement mauvais comme le Crocodile de Hooper , y'en a qui font agréablement passer l'temps et d'autres qui sont plus hilarants que flippants cf le cultissime Lake Placid de Steve Miner qui était a mes yeux LE meilleur film de croco mangeur d'homme , je dis " était " parce que j'ai eu la chance de voir ( ENFIN !!!!) le Rogue de Greg " Wolf Creek " McLean et NIDIDIU , quel film les coupaings  !!!!!!!!!!!!!!!!!!


( j'adore le côté " Jaws " de cette affiche , le monstre surgissant des profondeurs pour croquer les guiboles du nageur tout la haut , BRRRR !!! )


Et donc ze pitch : Quelque part en Australie ...
Une bande de touristes se retrouve acculée sur un minuscule îlot au milieu d'une riviére aprés que leur embarcation ait été percutée par un crocodile d'une taille peu commune , le bestiau n'apprécie guére de voir débouler des humains chez lui et va donc se charger de faire le ménage tandis que la marée et la nuit montent inexorablement ..

Simple mais efficace non ? :p

McLean m'avait déja séduite avec son super malsain / glauque Wolf Creek qui narrait les mésaventures de trois étudiants partis en goguette au coeur de l'Australie et agressés par un foutu psychopathe trés redneck mais surtout super cruel , la mise en place de ses personnages et de son histoire étaient tellement différents de ce que j'avais l'habitude de voir que le film de McLean avait marqué durablement mon ti coeur sensible et fragile ...

Autant dire que j'attendais son second film avec impatience et ce même si c'est Dimension qui est aux commandes ( dingue s'que ces mecs sont doués pour foutre en l'air les films qu'ils produisent :-| ) ...


Et donc quid de ce Rogue ( oublie le titre français , c'est une catastrophe :-| ) ...

Ben j'vais être franche avec toi : ce n'est certes pas LA bombe que j'attendais MAIS le talent de McLean est tel qu'on est scotché a son siége devant ce Jaws version Croco ...

GAFFE JE SPOILE CI DESSOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!

Le réalisateur offre en préambule une lente et trés belle intro , filmant amoureusement les paysages SUPERBES de son beau pays au rythme d'une zik envoutante qui colle parfaitement au spectacle des immensités Australiennes , on repense forcément a Wolf Creek dans lequel McLean filmait également quelques trés beaux échantillons de l'Australie , la caméra du réalisateur vole et plane tout en soulignant le côté immense et DESERTIQUE de la région ou va se dérouler son histoire , le spectateur ravi par ce beau spectacle a la limite du documentaire réalise soudainement que la civilisation humaine semble avoir échoué a conquérir la Nature sauvage et dense qui doit cacher moultes créatures plines de surprises ...

Une fois le cadre posé , il est temps de rencontrer les futures victimes du Crocodile ...



Contrairement a Wolf Creek dans lequel il prenait tout son temps pour que l'empathie entre nous et ses personnages se fasse ( ce qui avait gavé pas mal de gens trop pressés d'assister a une éniéme boucherie a la con pour apprécier le travail de McLean et de ses comédiens ... ) , le réalisateur ne perd pas de temps et balance sa galerie de viande pour croco au visage d'un spectateur ravi de retrouver la belle Radha Mitchell ( Rose dans Silent Hill ) dans le rôle de Kate qui sert de guide aux amateurs de couleur locale ou de rencontrer Michael Vartan ( connaissais pas ce gars la mais il CARTONNE dans ce film !!! ) qui prête ses jolis traits a un perso de journaleux acerbe , ces deux la vont former un " couple " auquel on s'attache trés vite , les autres protagonistes du film sont  anecdotiques et trés clichés voire même super inintéressants : le veuf venu balancer les cendres de bobonne en australie , le couple d'amoureux , la gentille famille , les méchants bouseux venus foutre la merde ...

Je n'avais qu'une seule envie , les voir tous crever ...

Malheureusement pour moi , non seulement le crocodile de McLean n'est pas aussi affamé que je l'espérais et ne dégomme pas tout le monde mais en plus il sélectionne soigneusement ses proies , dévorant a pleines dents les persos les plus antipathiques ( le pére couille molle ou le neuneu agressif sans oublier le redneck taré de service  ... ) en laissant de côté la mére courage et sa fille ce qui m'a franchement agacée je dois bien l'avouer ...

Par contre il bouffe le chien ( héwé y'a un gentil chienchien a sa mémére  !!! ) et ça c'est COOL !!!!

Bah kwa !!!

Tu t'souviens pas de mon hurlement de rage quand je m'étais tapé l'infame " Crocodile " de Hooper en espérant de bout en bout que ce crétin de sac a main bouffe l'HORRIBLE caniche ce qu'il ne faisait bien entendu pas ????

Ou de mes soupirs excédés en contemplant cet abruti de berger allemand dans la colline a des yeux ????

Ben cette fois j'ai eu ma dose de clébard croqué et ça fait du BIEN !!!!

Hum bref ...

Revenons a notre Crocodile ...

Ben il est FABULEUX , on ne le voit réellement que pendant les 20 derniéres minutes du film MAIS a l'instar du requin de Spielberg , même si on ne le voit pas tout le temps , on sait qu'il est la et qu'il peut surgir de n'importe ou et n'importe quand , McNeal sait que l'imagination du spectateur est le meilleur des écrans et distille gentiment la peur tout en jouant avec nos nerfs ..

Le Crocodile est ENORME , puissant et hyper bien foutu et même si je ne suis ABSOLUMENT pas fan des cgis / effets spéciaux kikoolol qui polluent la majorité des films de nos jours , je dois admettre que ce croco est le plus beau , le plus impressionnant que j'ai jamais vu a l'écran .

Ses attaques sont ultra rapides et trés réalistes , on retrouve une fois de plus ce tournoiement qu'on a l'habitude de voir dans les docus , quand les crocos entrainent leurs proies sous l'eau et se mettent a tourner sur eux même pour noyer et déchiqueter plus facilement leur repas  ...



Rogue aurait été PARFAIT si le bestiau avait été moins regardant sur ses victimes ( marssi les studios !!! ) , quel dommage qu'il n'y ait pas cette pincée de cruauté et de sadisme malsain qu'on se baffrait dans les gencives dans Wolf Creek ...

J'admets que Rogue est prévisible et ultra classique de bout en bout , que ça manque de morts et de tripailles et qu'on sait dés le début comment ça va se terminer MAIS encore une fois le talent et la générosité de McLean sont réels , la beauté des lieux ou se déroule son histoire , le casting judicieux , la zik et le SUBLIME sac a main sur pattes sont autant d'éléments qui font oublier le côté " sage " et politiquement correct de ce film , et puis mairde kwa , s'pas tous les jours que tu peux admirer un  Dieu / Gardien  , un Monstre d'écailles qui hante les cours d'eau de l'Autralie depuis des millénaires ...

BREF tout cela pour dire que Gally happy , les Crocodiles ont ENFIN le film qu'ils méritent , Rogue m'a totalement séduite , mes nerfs ont été mis a rude épreuve , le physique agréable de Vartan n'a pas été pour me déplaire , le croco est SUPERBE , les décors sont fabuleux , les ziks sont excellentes et j'vais continuer a suivre la carriére de Greg McLean de trés prés  ...

A voir ABSOLUMENT ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma
Mardi soir  ...

Alien dort sagement dans son lit , entourée de ses peluches fétiches ..

Il y a Ti Lion , Kiki le singe , le Chat Bus ( nouvel arrivant qui a vite trouvé sa place ) , une girafe zarbie , des lapins , une tortue ... etc etc 

La chambre de ma fille est peuplée de jouets et de nounours , y'en a partout , ça va du requin des Dents de la Mer version Nemo a Totoro en passant par Maou la super panthére noire ...

Certains soirs , au moment ou je vais me coucher , je vais jeter un oeil sur la demoiselle afin de m'assurer qu'elle dort paisiblement et que ses copains en peluche ne sont pas loin  ...

Je traite toujours avec soin les Gardiens aux yeux de celluloïde qui veillent sur le sommeil de ma fille  ...

Parce qu'il y a tréééééééés longtemps de cela un film m'a appris que les jouets ont une âme et qu'il ne faut pas jouer au con avec eux ...

Nan nan rassure toi , je ne vais pas te bassinner avec le gentillet Toy Story ...

J'vais plutôt te parler de Dolls , un vieux film des 80's réalisé par Stuart Gordon ( si tu connais le monsieur , tu sais déja que le film dont je vais te parler n'est pas un truc gnangnan et sirupeux :p ) et produit par Brian " Society " Yuzna ( toute une époque !!!!! ) ....



Dolls qui a une place trés particuliére dans mon coeur puisque c'est un des premiers films de genre que j'ai été voir au cinéma quand j'était toute jeune ...


Je l'ai revu ce soir pour la premiére fois depuis 1986 et j'ai été ravie de retrouver de vieux amis que je n'avais pas oublié  ...


Le pitch : Un soir d'orage , plusieurs voyageurs se retrouvent coincés dans une vieille maison habitée par un couple de charmants vieillards et par des centaines de jouets , des jouets qui aiment a jouer a des jeux sanglants avec ceux et celles qui n'ont pas su garder leur âme d'enfant ...


GAFFE JE SPOILE A MORT CI DESSOUS !!!!!


BON ....

Si je te dis que je tapote furieusement sur mon clavier avec un sourire ravi , tu comprendras que le visionnage de Dolls m'a complétement charmée ...

Faut dire que ce film est un conte de fées sanglant que je classe dans la même catégorie que " La compagnie des loups " , deux films qui ont en commun d'offrir a son spectateur des univers familliers liés a l'enfance ( les jouets /  le mythe du loup dans le petit chaperon rouge ) saupoudrés d'une violence poétique ...

Dolls est un film a part dans la filmo trash de Stuart Gordon qui a réalisé des trucs pouacres comme " Re Animator "  ou " les portes de l'au dela " , deux  oeuvres complétement barrées qui ont traumatisé / enthousiasmé plus d'un fan de spectacle tordu ....

Dolls est différent des films mettant en scénes des jouets tordus , le bébé de Gordon est empli de magie et de féérie , la mort est omniprésente , les invités de Gabriel et de son épouse étant massacrés par les poupées qui vivent dans ce vieux manoir , des poupées qui régnent dans la maison et qui décident de la vie ou de la mort de ceux et celles qui ont le  malheur de ne pas plaire aux habitants miniatures de la vieille bicoque ....

Les personnages humains mis a mal par les poupées rappellent certains visages familliers des contes de fées : la belle mére acariatre , le pére indigne , les deux jeunes femmes vulgaires  , voleuses et menteuses , la petite fille pure et innocente ( qui imagine quand même une mise a mort bien gore pour son pére et son insupportable copine en les offrant en patûre a son ours en peluche géant !!!! ) , le grand n'enfant caché sous des oripeaux d'adulte , les deux sages vieillards aux cheveux blancs , gardiens des secrets , image des grands parents d'autrefois , ceux la même qui racontaient de belles histoires a leurs petits enfants ...

Quiconque a lu des contes de fées étant enfant sourira devant ces protagonistes stéréotypés enpruntés a des conteurs célébres comme Grimm et Andersen , le sourire amusé s'estompera rapidement quand les Poupées entrent en action ...



Ce n'est pas un conte de fées affirme Judith aux adultes incrédules qui refusent d'abord de l'écouter  ...

Et elle a raison cette gamine , ce n'est pas un conte de fées mais un cauchemar qui attend les voyageurs qui vont se faire massacrer les uns aprés les autres par des jouets grimaçants qui s'arment de scies , couteaux , perceuse afin de trucider ces adultes stupides ...

Le clone de Madonna se fait exploser la tête sur un mur , la belle doche passe par la fenêtre aprés s'être fait massacrée , le brunette débile se fait trouer le cuir par une armée de petits soldats tandis que le pére falot se transforme en polichinelle ( beurk !!! )  sous le regard impitoyable des deux vieillards usant d'une magie cruelle ...

Au final , Judith et Ralph seront épargnés , parce qu'on ne tue pas une enfant et parce que le grand dadais est resté un gamin capable de s'émerveiller et de croire a l'incroyable , la morale est sauve puisque les victimes des jouets deviennent a leur tour des poupées condamnées a vivre a jamais dans la maison perdue des deux vieillards ...



Avec Dolls , Stuart Gordon nous offre un film étrange et décalé , un conte de fées pour adultes hanté par des poupées peu ordinaires qu'il ne faut pas mettre de mauvaise humeur , un film qui dépeint magistralement la féérie de l'enfance et la noirceur que cache chaque bambin : Judith comprend les motivations des Poupées et tente vainement d'avertir les adultes qui bien sûr ne l'écoutent pas et récoltent une punition méritée ...

Le message est clair : les enfants ne sont pas toujours naïfs , ils recélent parfois beaucoup de noirceur et de cruauté , le " rêve " punitif de Judith est une parfaite illustration de cet aspect caché des gosses ...

Quid des Poupées meurtriéres ...

Elles sont partout , elles tapissent les murs , envahissent les étagéres , ornent les cheminées et observent silencieusement les voyageurs égarés avant de décider de leur sort ...

A l'instar du requin des dents de la mer qui n'apparait que tardivement dans le film de Spielberg , les Poupées se mettent en mouvement dans la seconde partie de Dolls , on les entend avant de les voir , couinements trés " Gremlins " , petit son de cavalcade sur le plancher , rires étouffés ....

Et même si les effets spéciaux vieillissent mal , le spectacle de ces jouets dont le faciés change pour devenir machiavélique est tout simplement fabuleux , encore faut t'il avoir la nostalgie des trucages a l'ancienne ...

Les films mettant en scéne des jouets maléfiques ne m'ont jamais réellement séduite , Chucky et autres Puppet Master m'ont toujours laissée de glace , comment accrocher a ces films la alors que j'avais en tête les Poupées filmées de main de maitre par un Gordon trés inspiré qui a su réaliser une oeuvre sombre et féérique saupoudré d'un humour noir et grinçant ?

La zik qui berce cette nuit de cauchemar se fait cristallinne puis menaçante mais reste toujours liée a certaines berceuses chantonnées le soir venu , certains passages sont franchement amusants ( le pére qui veut faire un bisou au cadavre de sa rombiére adorée ) , on applaudit quand les poupées tentent de scier la belle doche ....

Je comprends mieux pourquoi j'ai toujours eu du mal a acheter un polichinelle a ma fille ...



Je n'avais jamais revu Dolls depuis cette scéance au cinéma il y a si longtemps , j'ai sauté de joie en le recroisant ce soir et même si j'ai atteint un âge avancé ( :-| ) , la magie a fonctionné ...

Peut être parce que j'ai la chance d'être restée une " grande n'enfant " malgrés le poids des responsabilités ?

Et peut être parce qu'avec l'arrivée d'Alien dans ma vie , je renoue constamment avec ma propre enfance ?

Rappelle moi d'aller saluer les copains en peluche de la tiote avant d'aller dormir  ...

Et de glisser ma batte de base ball sous mon lit au cas ou je devrais leur rappeller qui est Da Boss dans cette maison :-|

Bonne nuit ....

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma
Vui je sais , je me casse pas la nénette pour les titres en ce moment  ...

Ha vui j'allais oublier : gaffe , tofs de bestioles moches ci dessous ;-|


Dimanche soir , le we se termine déja ...

Le bilan films est mitigé , d'un côté j'ai vu l'excellent Central 13 , de l'autre deux grosses daubasses complétement fades et débiles .

Et comme je n'aime pas finir un we sur une note mitigée , ben j'ai pris une décision simple MAIS efficace : revoir The Thing de Big John Carpenter , avec ce film la au moins , je suis sûre de prendre mon pied et de rejoindre Morphée avec des images zarbies et pouacres plein la tête ...



The pitch ( que TOUT le monde se doit de connaitre !!! ) : Nous sommes en 1982 au coeur de l'Antarctique , une équipe de scientifiques coupée du reste du monde se retrouve confrontée a une étrange et terrifiante créature qui était enfouie dans la glace depuis des millénaires , une Chose venue d'un autre monde, capable de prendre la forme des êtres vivants qu'elle croise ...


BON !!!!!!!!!!!!!!

Y'a des films a voir ABSOLUMENT dans sa courte vie etThe Thing de Carpenter en fait partie !

Tu te rends compte qu'il date de 1982 et n'a quasiment pas pris une ride ????

La réalisation de Carpenter est MAGISTRALE de bout en bout , The Thing est un film oppressant porté par la zik minimaliste mais angoissante d'Ennio Morriconne et par un casting classieux , Kurt Russel en tête , suivi de prés par Charles Hallahan ( le commissaire dans Rick Hunter :p ) , Richard Masur ( Stan dans le navrant " ça , il est revenu " ) ou encore Donald Moffat qui jouait dans une TRES vieille série tv que j'adorais quand j'étais TOOOOUTE petite et qui s'appellait " L'âge de Cristal " ....

GAFFE JE SPOILE  UN PEU CI DESSOUS .........

Ces messieurs et leurs camarades prêtent donc leurs traits aux personnages de The Thing qui est dois je le rappeller ( non non tout le monde sait cela !!! ) un remake de " La chose d'un autre monde " , des personnages qui vont peu a peu sombrer dans la parano , chacun soupçonnant l'Autre d'être La Chose ...

Parlons en de cette chose  ....

A une époque ou quasiment tous les films utilisent les effets spéciaux numériques a outrance ce qui nuit grandement a leur crédibilité , rien de tel que le visionnage de The Thing pour revenir a des valeurs sûres comme par exemple les Créatures cauchemardesques imaginées et crées par Rob Bottin , un grand monsieur des effets spéciaux dans les 80's , on lui doit entre autre la cultissime scéne de transformation dans le loup garou de londres , film auquel il a participé sous l'égide de Rick Baker , il a également travaillé sur Legend ( Rhaaaaa !!! ) et Robocop ( Rhaaaaaaaaaaa bis *_____* ) , tout ça pour dire qu'a l'instar de feu Stan Winston , Rob Bottin a donné la vie a des tas de monstres et de merveilles qui nous ont collé des étoiles plein les yeux  .....

Et ses " bébés " dans The Thing sont tout simplement horribles a voir et n'ont rien a envier a toutes les bestioles numériques qu'on voit actuellement , araignée mutante qui crache un liquide corrosif , tête qui s'balade , La chose contamine et prend possession de tout ce qu'elle touche et ce d'une maniére assez pouacre ( The Thing n'est pas a mettre entre toutes les mains , certaines scénes sont assez .... ) qui colle la chair de poule ...



Mais la ou La chose est réellement terrifiante , c'est quand elle prend la forme des Hommes qui habitent la base , devenant une espéce de miroir gore qui refléte le pire des ennemis , l'être humain et ce qu'il cache parfois d'obscur et de pouacre au fond de lui , les habitants de la base perdue en Antarctique se soupçonnent et se déchirent , Carpenter démontre trés simplement que l'homme est un loup pour l'homme ( wouala , c'était la minute " Gaëlle pond des phrases alambiquées et réfléchies " , prochaine minute de réflexion dans un an ok ? ) ...

Huis clos ( owiiiiiii !) gore et angoissant , The Thing est je crois un des meilleurs films fantastiques jamais réalisés , l'idée est simple mais portée par un réslisateur au sommet de son art et par un casting tout simplement parfait , a chaque fois que je revois ce film , je suis scotchée a mon siége a cause de ce sentiment de méfiance terrible qui s'installe au coeur de l'équipe de scientifiques , méfiance qui les poussera a se déchirer , a cesser de faire la cuisine pour les autres voire a s'entretuer ..

Impossible d'évoquer ce film sans parler de Kurt Russel qui incarne Mac Ready le pilote d'hélico qui tentera d'arrêter la propagation de La Chose , quitte a sacrifier sa vie pour sauver les miches de l'humanité , ce mec a la classe infinie , y'en a pas un qui puisse rivaliser avec lui ;-|  




J'ADORE ce film , d'abord parce que c'est un huis clos fabuleux ( une base perdue au coeur des glaces remplace le Nostromo ... ) mais aussi parce que la peur , la vraie peur surgit quand on ne s'y attend pas , le suspens est parfois super oppressant ( cf la scéne des tests sanguins , ma favorite !!! ) et ça c'est super agréable sans parler de cette conclusion pessimiste ( chose rare au cinéma ) qui me laisse toujours sur le cul ...

Mac Ready for ever >_<

A voir et a rerererererererererererererererererererererevoir ...

Gally Happy , le we se termine mais j'vais aller ronfler sous la couette avec les zolies bestioles Made In Bottin dans la tête et ça c'est cool :-|

Tchuss les coupaings , bonne semaine a tout l'monde et a bientôoooooot  !!!





Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma
Dimanche , la tempête a fait rage toute la nuit , j'ai même du me relever vers 2h du matin tellement la persienne du salon claquait fort sous les assauts du zeph ce qui m'a réveillée ...

Le vent se calme un peu , avec un peu d'bol il aura cessé son bordel demain , pas envie de me prendre des rafales dans les gencives moua :-|

I've got ze tête pleine de coton , la faute a ce vent qui souffle et siffle sans arrêt ..

J'pourrais aller comater sous la couette avec le dernier Kellerman MAIS nan , j'préfére me matter " Enterrés vivants " de Robert Kurtzman ( responsable des sfxs sur le cultissime , le génialissime , le fabulissime Bubba Ho Tep ) ...




Ze pitch : La brochette de neuneux habituels décide d'aller passer quelques jours dans le ranch famillial de Zane , un riche jeune homme , le ranch bien est entendu hanté par le fantôme d'une indienne décédée la des années auparavant , assassinnée par l'arriére grand pére de Zane et bien décidée a se venger en faisant couler le sang  ...

BON ...

Ben j'ai pas d'bol on dirait , j'enchaine les bouses !!!


Aprés l'antipathique Pathology vu hier soir ( OMG s'que c'est NAZE comme film ce truc , chiant , persos stéréotypés  , histoire inintéressante d'une bande de sales cons prétentieux qui décident d'oublier le serment d'hyppocrate , comédiens useless , plans gores destinés a un public gavé de ciné popcorn genre saw / hostel , NAVET NAVET NAVET !!!!!!) , me v'la qui écarquille grand les yeux devant ce Buried alive tellement c'est ...

Pffffffffffffffffffffffffffffffff !!!!

Et donc les gentils cons vont se faire tuer les uns aprés les autres de jolie maniére parfois ( la hache y'a que ça de vrai !!! ) , Tobin Bell cachetonne , les donzelles passent leur temps a exhiber leur anatomie ( ça , ça devrait plaire aux messieurs  .... ) en gloussant bêtement , le réal fait ce qu'il peut pour que son histoire tienne la route et pour faire peur mais c'est totalement raté , le fantôme ressemble a une fusion entre Regan dans l'exorciste et une créature d'evil dead le côté flippant / malsain en moins , autant dire qu'elle ne fait absolument pas peur cette pauvre indienne enterrée vive qui joue de la hache , Kurtzman n'innove jamais et se contente de rebalancer les mêmes plans archi déja vus histoire d'arracher un frisson au spectateur amorphe , on a droit a de vagues allusions incestueuses entre cousin / cousine , la conclusion ben tu l'as devinée en jetant un oeil a la jaquette du dvd , y'en a qui vont finir enterrés vivants , houlalalalaaaa quel suspens dis donc  ...

A éviter !!!

J'crois que je deviens trés difficile en matiére de films en ce moment , a moins que je ne sois tout simplement gavée par les bouses innomables que j'ingurgite entre deux bijoux ( Mirros / Central 13 ) ?

Heureusement qu' Hellboy deux sort ce mois ci dis donc , la simple idée de retrouver Red sur grand écran me colle un ENORME sourire ravi sur la tronche ...

Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma
Samedi aprés midi , il est 16h00 , le vent souffle et raméne plein de gros nuages bas et gris remplis de pluie , des averses glacées tombent parfois en trombe sur le malheureux promeneur qui a le courage de mettre le nez dehors ...

Je suis enrhumée ( atchoum ! ) donc le mode home sweet home est enclenché et ce même si je suis sortie bravement ce matin pour prendre la Poste d'assaut ;-|

Couses miam et shopping expédiées , téléphone coupé , porte close , je n'y suis pour PERSONNE ...

Au programme de cet aprés midi automnal ...

Des films , plein de dodo , des kleenex ( vu comme s'est parti, j'vais être enrhumée jusqu'en Avril 2009 -_- ) et encore des films ...

Et ça commence fort avec " Assaut sur le central 13 " ...

Le remake vu que j'ai jamais vu le film de Carpenter , lacune que je vais vite combler vu que j'ai chopé le dividi pour pas cher sur le site qu'il ne faut pas nommer ...

En attendant de jeter un oeil sur le bébé de Big John , je me suis donc matté le remake made in  Jean François Richet ( cocorico ! ) ...



Et j'ai bien aimé dis donc  !!!

Ze pitch : La nuit du Réveillon , il neige a gros flocons ..
Marion Bishop ( Laurence Fishburne ) , un gros ponte de la mafia est envoyé temporairement au Central 13 , un vieux commissariat paumé qui va fermer ses portes .
La nuit va être longue pour les occupants du Central 13 puisque des silhouettes pathibulaires et armées jusqu'aux dents ont décidé de tout faire pour récupérer Bishop ....


BON !!!!

Par ou j'commence ...

Ha je sais ...

J'ADORE les films en huis clos , qu'ils se déroulent dans l'espace ( Alien et ses suites ) , dans un supermarché ( l'armée des morts !!! )  ou dans un appart bourgeois ( La corde d'Hitchcock ) , j'aime quand des hommes et des femmes se retrouvent confrontés a des situations pas glop dans des espaces clos et autant dire que je n'ai pas été déçue par le film de Richet a ce niveau la !!!!

La mise en place des personnages est rapide et efficace et j'ai tout de suite été séduite par le casting .

Le trop rare Ethan Hawke est excellent de bout en bout dans le rôle du Sergent Roenik qui passe son temps a essayer de sauver les hommes et les femmes coincés dans son commissariat , il a un faux air de Christian Bale ( gniiiii ) dans ce film ce qui m'a forcément séduite :p



 Laurence Fishburne est ROYAL comme toujours , j'ADORE ce comédien depuis Apocalypse Now ou Boyz 'n the hood , ce mec a une gueule et une prestance terribles qui font qu'on adhére tout de suite a ses personnages , même dans Matrix ( que je n'aime pas mais alors pas du tout !!! ) il cartonne ce type , il explose totalement le placide Reeves !!!!!!!!!
Même John Leguizamo semble prendre son pied dans le rôle du drogué grimaçant de service  ...

GAFFE JE SPOILE CI DESSOUS !!!!

Et donc flics , secrétaire nympho et malfrats doivent faire front commun afin de survivre aux assauts répétés des hommes armés qui les attaquent , agresseurs dirigés par le sémillant Gabriel Byrne ( Usual Suspects ) , un flic ripoux qui veut éliminer Bishop avant que celui ci raconte partout qu'il travaillait main dans la main avec certains membres de la police ...



Tempête de neige , explosions , échanges cataclismiques de boulettes , ça péte dans tous les sens , c'est nerveux , speed et j'ADORE ça !!!!

La conclusion est certes méga prévisible mais le spectacle offert par Richet et ses comédiens est tellement jouissif que ça se regarde avec le sourire avec si possible un bout de pizza cramé a portée de main ( quand Alien n'est pô la , je mange a des heures zarbies et j'oublie souvent qu'une pizza est dans le four , dingue s'que ça peut être dégueu une pîzza trop cuite -_-  )  ...

Le rythme est soutenu , la réalisation cartonne , les actions s'enchainent sans incohérences , les femelles se font exploser la cervelle , la cohabitation forcée entre gentils et méchants est explosive , on se demande sans arrêt qui est la taupe , Leguizamo cabotine a mort , les dialogues sont parfois trouducutoires ( Fishburne qui enseigne Eros et Thanatos a la secrétaire nympho ) , les pétoires utilisées par les assaillants et les prisonniers laissent rêveurs , la relation ambigue qui se noue entre Roenik et Bishop est géniale ...



BREF un bon chti film trés trés cool et burné qui ne laisse pas une minute de répit a ses personnages et au spectateur , a voir et a revoir tellement c'est simple et efficace , un peu comme " Nid de Guêpes " qui utilise une trame presque identique ...

Allez zou , s'pas tout ça mais y'a Pathology qui m'attend !!!!

Atchoum !!!!

A mes souhaits :-|

Edit même jour plus tard : j'avais commencé a tapoter quelques mots a propos de Pathology mais NAN , je refuse de perdre mon temps a te parler de cette MERDE formatée et inepte digne des saw ( sauf le un qui raukse ) et autres bouses pondues pour un public gavé de popcorn et de gore vidéoclipesque a la MTV , mon avis vaut ce qu'il vaut mais crois moi  ....

Surtout ne regarde pas Pathology .......

POUBELLE !



Voir les commentaires

Publié le par Gally
Publié dans : #cinéma
J'aime bien avoir peur mais ça tu le sais déja ...

Les zombies , les loups garous , les vampires , les Aliens , les araignées géantes , les requins , les crocos  ...

Ces créatures le ne me font pas vraiment peur , j'admets sursauter ici et la parfois MAIS ...

Un zombie , tu lui colles une boulette entre les deux yeux et PAF c'est réglé ...

Un loup garou craint les balles en argent , un Vampire fuit devant le soleil et  les crucifix , un Alien rendra l'âme face a une Ripley burnée , une araignée même géante finira toujours par crever grâce au courage d'un improbable héros , Bruce explose , le croco fini dans un aquarium ...

Toutes ces choses sont palpables , on peut les atteindre physiquement et s'en débarasser pour peu que l'on ait les armes / le tueur adéquats sous la main ...

La vraie peur , celle qui me pousse a allumer toutes les lumiéres quand je vais me coucher , celle la n'est en général générée que par des films mettant en scéne des choses impalpables contre lesquelles la lutte est souvent vaine  ...

Des choses qui peuvent envahir subitement le quotidien et transformer des petites filles en créature obscéne , des entités qui peuvent violenter une mére de famille impuissante ou qui se cachent derriére un objet aussi anodin qu'un miroir ...


Et vui , tu te doutes bien que ces quelques lignes d'intro servent juste a dire que ...

J'AI ENFIN VU MIRRORS d'Alexandre Aja et Gregory Levasseur  !!!!!!!!



Et même si je suis RAVIE par le visionnage de ce film que je n'espérais plus voir , mes sentiments a son égard sont mitigés  ...

J'ai beaucoup " d'affection" pour le tandem Aja / Levasseur , leur " Haute tension " m'avait collée a mon siége a l'époque de sa sortie malgrés une conclusion un poil naze ( merci le producteur ! ) , idem avec le remake sauvage et hallucinnant de la Colline a des yeux de Craven , remake qui fait totalement oublier le film original ...

MAIS  ...

Mirrors me laisse le même arriére goût d'inachevé , d'incomplet ...

Et donc le pitch :

Ben Carson , un ancien flic séparé de sa jolie famille suite a une " boulette " professionnelle qui l'a plongé dans un profond désarroi entame une nouvelle carriére de gardien de nuit dans les bâtiments désaffectés d'un grand magasin abandonné depuis de nombreuses années aprés un incendie meurtrier , Ben découvre trés vite que les nombreux miroirs qui parsément les allées désaffectées du Mayflower recélent d'étranges et terrifiants secrets ...


GAFFE JE SPOILE UN PEU / BEAUCOUP CI DESSOUS!!!!!!!!!!!!!


BON ...........

Par ou j'commence  ...

Ha je sais ...

Déja , j'aime PAS Kiefer Sutherland , sa gueule ne me revient pas , j'y peux rien , ça a toujours été comme ça , je n'ai jamais été une fan de ce monsieur même si je vénére Lost Boys et L'expérience interdite , deux films dans lesquels le sieur Sutherland joue , deux films que j'adore et que je ne me lasse pas de revoir  ...

Heureusement pour moi , même si Kiefer est le héros de Mirrors , certains éléments du film ont fait que j'ai vite zappé Sutherland pour focus sur le seul aspect intéressant de Mirrors : l'ambiance flippante et un poil oppressante de l'univers mis en scéne par les deux frenchies  ...

Je ne connais pas le film coréen " into the mirror "  qui a inspiré ce remake mais je vais vite combler cette lacune vu que je l'ai commandé ce matin même sur un site démoniaque dont je tairais le nom et qui le proposait a moins de 3 euros  , je n'ai donc pas de point de comparaison mais ce qui est sûr c'est que je ne pourrai plus jamais regarder un miroir comme avant .

J'aime bien les histoires qui mettent en scéne des objets du quotidien qui se transforment en menace pour l'homme , Stephen King est trés doué a ce petit jeu , suffit de lire Cellulaire , Christine , Cujo ( bon ok c'est pas un objet mais un clébard mais l'idée est la !!! ) , y'a aussi Takashi Miike et son One Missed call , j'en passe et des meilleurs ...

Mais j'avais jamais vu / lu une histoire parlant des Miroirs même si la conclusion du Prince des ténébres de Carpenter ouvrait la voie ...

Et donc , est ce que j'ai eu peur en regardant Mirrors ...

Ben vui >_< 

Le film d'Aja / Levasseur m'a fait peur a de multiples reprises , " la faute " a une ambiance qui rappelle forcément les petits bijoux terrifiques qui nous sont tombés dessus ces derniéres années de l'Espagne , je pense en particulier a Balaguero et la secte sans nom ou encore a Fragile  ...

J'ai eu du mal a " croire " que je contemplais une production américaine tellement le film suinte la " Spanish " touch , suffit par exemple de tendre l'oreille pour écouter les ziks made in Javier Navarette (qui a composé  la bande son bouleversante du Labyrinthe de Pan !!! ) ou de contempler cette photographie glaçante qui met si bien en évidence les " charmes " du Mayflower , charmes que l'on ne voit pas assez malheureusement ..

Aja ne sombre jamais dans la facilité , il aurait pu se contenter de pondre un film allignant bêtement des scénes gores mais non , Mirrors offre ici et la quelques scénes pouacres comme cette intro sanglante ou la mise a mort de la soeur de Carson qui m'a HORRIFIEE ( rappelle moi de foutre les deux malheureux miroirs qu'il y a chez moi dehors avant de prendre un bain -_-  ) MAIS le film repose avant tout sur la peur de ce qu'on ne voit pas , la peur de ce qui peut / va surgir de ces saloperies de miroirs , le spectateur sursautera forcément en suivant Carson dans les couloirs du Mayflower , couloirs tapissés de Miroirs tous plus menaçants les uns que les autres ...

Aja connait la leçon sur le bout des doigts et s'amuse avec les " régles " du genre afin de faire sursauter son spectateur en transformant un objet aussi anodin qu'un miroir en porte sur un monde peuplé de créatures menaçantes , t'es tu déja demandé combien de surfaces réflechissantes il y avait chez toi ?



Le réal joue magistralement bien avec les multiples facettes réflechissantes qui peuvent exister chez monsieur et madame tout le monde , un simple bouton de porte devient une menace , impossible de deviner d'ou va venir l'attaque !!!

On n'est pas dans les couloirs du Nostromo MAIS l'angoisse est presque permanente , on se prend au jeu tellement la bonne volonté et l'envie de foutre la trouille d'Aja est perceptible ...

Quel dommage que cette angoisse soit altérée par le fait que presque tout ce qui se déroule a l'extérieur du Mayflower est relativement chiant et poussif ( défaut majeur selon ma petite personne ... )  , la faute a des personnages faiblards pour lesquels je n'ai ressenti aucune empathie , l'ancien flic devenu une épave , privé de la présence de sa belle femme et de ses deux charmants bambins vivant dans une zolie tite maison et pris a partie par de méchants esprits teigneux  ..

Beuargh quoi ...

La scéne ou le couple brisé se reforme le temps de repeindre les  miroirs afin de les rendre innoffensifs et échange un regard complice m'a écoeurée ..

Chais pas pourquoi mais le côté humain de Mirrors m'a laissée totalement de glace , je n'ai rien ressenti pour Ben ni pour sa charmante petite famille , même la pauvre frangine massacrée dans sa baignoire ne m'a pas émue , j'étais même plutôt ravie d'assister a sa mise a mort bien crade , il leur manque quelque chose , de la profondeur peut être ?

BREF , heureusement que ces saloperies de miroirs pullulent et générent quelques passages flippants quand Ben erre dans le Mayflower qui est selon moi le coeur de ce film avec ses décors somptueux et gothiques a souhait qui m'ont collé la CHAIR DE POULE , surtout quand des hurlements stridents se font entendre et que je me suis surprise a me cacher les yeux derriére un foulard pour ne pas voir ce qui allait surgir , Aja jouant avec les nerfs de son spectateur comme un musicien avec les notes ...



Frissons garantis tant que tu restes dans le Mayflower , tout ce qui gravite autour est chiant et convenu , l'enquête de Ben est poussive et ennuyeuse , sa quête de la vérité le ménera dans un hypothétique couvent ou il kidnappera une nonne ( !!! ) afin de sauver sa famille avant de crever et de passer de l'autre côté du miroir dans une conclusion navrante et franchement décevante avec cette créature qui m'a rappellée la trilogie Evil Dead d'ou le sourire amusé qui est apparu sur mon visage pendant le duel final ;-|   

Mitigée donc , comme je l'ai été aprés avoir revu Haute tension et La Colline a des yeux , chacun de ces films a un foutu potentiel gâché par de petites erreurs narratives qui font que le spectateur est arraché bien malgrés lui a la contemplation muette et ravie d'une boucherie ô combien agréable pour murmurer des phrases comme " ro mais n'importe kwa cette fin !! " ou encore " mais zigouillez moi ce con de clébard bordel "  ...

Attention hein , j'ai bien aimé Mirrors et je continue a penser qu'Aja / Levasseur sont deux mecs extrêmement doués qui portent en eux les graines d'un cinéma couillu et trouducutoire MAIS ...

Mais je ne me suis pas ramassée LA BAFFE magistrale a laquelle je m'attendais , la faute encore une fois a des protagonistes mortellement ennuyeux et fades pour lesquels on ne ressent rien ...
Ceci dit , je continue a penser que Aja et Levasseur sont deux grands messieurs bourrés de talent et je vais suivre attentivement la conception de leur Piranha 3 D :p


Allez zou , s'pas tout ça mais Tempus Fugit , Morphée m'appelle et j'vais de ce pas aller le rejoindre histoire de ne pas être trop zombifiée au taf demain :-|

Bonne nuit  ...

Voir les commentaires

<< < 1 2

Articles récents

Hébergé par Overblog