Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

Aujourd'hui j'ai le cœur qui palpite parce que je viens de voir le Northman de Robert Eggers et je suis heureuse !!!

Cette avalanche de violence émotionnelle et de membres arrachés et de tripes c'est magique !!!

BORDEL LA VIE EST BELLE !!!

 

Le Pitch : Amleth un jeune prince viking doit venger son père ( de couilles d'as de ski oui j'adore Re-take) et de sauver sa mère après avoir vu sa maison être mise à feu et à sang par son propre oncle ...

GAFFE SPOILERS VENUS DU NORD CI-DESSOUS !

The Northman est un petit bijou (ouais j'ai adoré donc zéro objectivité ci-dessous) sorti cette année.

A l'écriture nous avons Sjön et Robert Eggers qui se charge aussi de la réalisation après avoir déjà été responsable du fascinant The Witch et de l'étrange the Lighthouse dont je n'ai pas encore parlé ici parce que je n'arrive pas à trouver comment l'aborder ...

A l'écran nous avons un casting en béton armé les enfants !

Déjà y'a Alexander Skarskgard qui campe un Amleth INCROYABLE physiquement et y'a aussi Nicole Kidman dans le rôle de Gudrun sa daronne et le fabuleux et si rare ETHAN HAWKE dans le rôle de Aurvandil son papounet et la toujours lumineuse et vénéneuse Anya Taylor Joy aka Olga ...

Mais c'est pas fini parce que si comme moi tu n'es pas allé farfouillé ici et là sur internet avant de voir le film alors tu vas avoir un sourire RAVI quand tu vas reconnaitre le hanté William Dafoe dans le rôle d'Heimir ...

Ou encore BJORK qui quant à elle campe l'étrange Seeress dans une scène très brève mais visuellement envoutante...

On peut aussi croiser le géant Islandais Hafjor Julius Björnsson et Olwen Fouéré ..

Les acteurs/trices sont incroyables que ce soit au niveau de l'investissement physique pour Skarsgard qui est HALLUCINANT ou avec Dafoe égal à lui même avec son éternel regard hanté ou encore la craquante Anya Taylor Joy qui campe à merveille la compagne de Amleth et je ne parle pas de Ethan Hawke qu'on ne voit que quelques instants mais qui déchire tout ...

Robert Eggers je l'adore depuis The Witch et si j'ai eu un peu plus de mal avec the Lighthouse qui ne m'a certes pas laissée de marbre mais que j'ai du mal à appréhender/comprendre/expliquer , j'ai su , en voyant le trailer de The Northman il y a quelques temps de cela , que j'allais me prendre une nouvelle baffe grâce à l'art de Eggers.

Mais je ne m'attendais pas à être mise KO.

Scénaristiquement on va pas s'mentir c'est du déjà vu/lu avec cette énième variation autour du thème de la vengeance via cette adaptation d'une légende scandinave ayant inspirée à Shakespeare son Hamlet sauf qu'ici au lieu de vers on a des éventrations et des sacrifices humains ce qui est ultra cool .

Et donc oui le thème de la vengeance est archi éculé MAIS quand tu as un petit génie comme Eggers derrière la caméra , qui adore transgresser  les codes du cinéma pour mieux surprendre le spectateur , alors la surprise est belle et bien présente et si beaucoup imaginaient /espéraient une resucée d'un Conan le barbare version viking alors ils ont du être sacrément déçus car on est LOIN des pérégrinations d'un Arnold bodybuildé courant dans la pampa (pardon aux fans de conan qui est un film culte pour beaucoup mais pas pour moi les seuls trucs que j'aime dans ces films ce sont les ziks et le lama ).

Le film de Eggers est avant tout un voyage initiatique avec et vers la Mort et ce voyage on va le faire avec un Amleth féroce et animal dans ses actes (les enfants brûlés vif sous ses yeux bordel j'étais en PLS pendant cette scène!) dénué de toute émotion avec la vacuité de son regard qui ne reprend vie que quand il va être remis sur le droit chemin à savoir celui de la Vengeance d'un père massacré sous ses yeux alors qu'il n'était qu'un môme.

Mais là ou Amleth s'éloigne d'un Conan c'est que son histoire n'est pas une bête suite de bastons et de corps démembrés car Eggers prend le temps de nous évoquer d'autres thèmes que la vengeance comme celui de l'héritage , celui de ce père joueur avec son enfant mais aussi conscient du poids qu'il va laisser sur les épaules de ce fils tant aimé qu'il essaye de préparer pour le mieux à un avenir violent ...

Ou encore le thème de l'arrivée discrète mais réelle de cette religion vénérant un cadavre crucifié sur des bouts de bois et qui laisse perplexe ceux qui  célèbrent Odin tandis qu'Olga célèbre son amour de la Déesse Terre et du Paganisme deci delà ...

Et puis on plonge en apnée dans une certaine culture Viking avec cette violence qui cache aussi la richesse culturelle et religieuse d'un peuple méconnu ...

Et tout cela donne à l'écran un mélange étrange et envoutant de thématiques certes usées jusqu'à la semelle mais ici ravivése par la brulante violence visuelle du film qui mélange le feu et la glace sous le regard des corbeaux d'Odin et des Valkyrie attendant de pouvoir emmener les combattants morts au Valhalla .

Le rythme semblera sans doute lent à beaucoup mais en en parlant avec mon ado on n'a pas vu les 2h15 du film passer et il fallait cela je pense pour pouvoir poser un cadre une histoire une vision ...

Alors vuip je l'admets les personnages sont assez peu élaborés et certains sont même clichés à l’extrême ( le fils ainé de Fjolnir par exemple) mais j'ai réussi à passer outre ce détail en me disant qu'ils ne sont pas là pour faire un 36 15 my life mais pour apporter leur petite pierre à une histoire plus grande qu'eux sans pour autant être des ombres.

Visuellement ça a été une BAFFE monumentale car Eggers a su parfaitement mettre en valeur les paysages naturels de L'islande ou la majeure partie de The Northman a été tournée et même si la violence est omniprésente, le regard se perd souvent dans la contemplation de ce cadre natural et sauvage si unique au monde ou verdure sauvage et lave en fusion se côtoient sans se soucier des tristes combats de ces humains éperdus de rage s'agitant ici et là .

La photographie est parfaite et on passe des ambiances chaudes du home sweet home de l'enfant aux teintes plus méphitiques lors des voyages spirituels ou de ces cérémonies guerrières précédant un  massacre ...

Pour ensuite se plonger dans des teintes tristes et froides soulignant magnifiquement les drames en cours ou à venir .

Et comme d'hab je me dois de souligner deux éléments MAJEURS si spécifiques à Eggers qui font de chacun de ses films un objet filmique non identifié :

1) Le travail sur le SON qui est hallucinant de richesse et de précision et de densité ce qui apporte énormément au voyage que l'on fait pendant le visionnage du film.

2) La MUSIQUE composée par Robin Carolan et Sébastian Gainsborough est MAGNIFIQUE , féroce et nerveuse durant les combats , mystérieuse et angoissante , celtique , viking , chants guerriers ,  elle colle parfaitement à l'histoire de bout en bout ...

En conclusion:

The Northman ne se décrit pas il se regarde s'écoute se vit.

Les mots ci-dessus , cette espèce de " critique " que j'ai essayé de tapoter ici me semble bien terne et fade comparée à cette baffe cinématographique que je me suis mangée et qui n'a fait que me confirmer ce que je savais déjà , Robert Eggers est un génie et un poète qui a su le temps de ce film nous conter à sa façon une magnifique Chanson de Geste ...

A voir ABSOLUMENT.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog