Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

Et si on replongeait avec délectation ( pour ma part en tout cas ) dans cet océan de found footage parfois cultissimes et surtout ( très souvent) oubliables qui a envahi la toile aprés l'avénement de Blair Witch et autres .Rec ...

Et cette fois ci je t'emmène en Slovaquie dis donc avec :

 

Ze pitch : Trois gugusses accros à leur chaine YT dédiée aux phénomènes paranormaux sont contactés par un étrange Monsieur qui va les mener à une non moins étrange baraque qui va leur réserver moultes surprises...

GAFFE SPOILERS DEJA VUS/LUS CI-DESSOUS !!!

Bien !!

Par ou allons nous attaquer ce morceau là dis moi ...

Ha je sais  !!!

La Slovaquie est un pays situé en Europe Central qui héberge une société très connue dans le milieu du porno gay et qui se nomme Belami , merci Wikipédia !!!

Nan mais sérieusement c'est pas facile de trouver une accroche pour commencer à parler d'un found footage slovaque !!!

Et donc Zlo n'est pas un porno gay mais un found footage réalisé par Peter Bebjak que je ne connais aaaaabsolument pas et qui a le mérite d'avoir réalisé un chtit film pas trop dégueu en piochant allégrement à gauche et à droite des éléments du genre found footage afin de donner vie à son baybay ...

A l'écran nous avons ( hum attention copier coller IMDB ) Andrei Dubravsky , Richard Felix , Kamil Kollarik et Tom Sotak ( j'vais m'arrêter là ok ? nan parce que de une c'est pas facile de taper leurs identités et de deux soyons honnêtes y'a très peu de chance qu'on les recroise donc ...) qui font un taf plutôt sympathique en incarnant très justement une crew de youtubers avides de vues et de commentaires et prêts à tout pour faire le buzz ce qui les rend détestables ....

Et le mec qui joue le " commanditaire " a une sacrée coupe de cheveux !

Disons les choses simplement.

Zlo arrive BEAUCOUP trop tard pour être efficace et c'est dommage car il transpire l'envie de bien faire.

Il tente péniblement de surfer sur le restant du Tsunami Found Footage en picorant un peu à droite et à gauche (on sent clairement l'influence de Blair Witch et .Rec).

Tout dans ce film donne une énoooorme impression de déjà vu MAIS il se dégage un je ne sais quoi de frais et de vivifiant tout en rendant hommage aux Boss du genre et du coup même si ça vole pas haut ben moi j'ai aimé !!

Je suis très bon public en matière de Found Footage et j'ai souvent tendance à surkiffer des pelloches qui n'en méritent pas tant mais je n'y peux rien , j'adore ce genre de films alors quand je tombe sur une tentative Slovaque je ne peux décemment pas la défoncer !!!

En plus il y a quelques points positifs qu'on ne peut pas ignorer comme par exemple cette vieille bicoque ou l'histoire se déroule , angoissante et pleine de portes qui grincent et de recoins !!!

Elle est géniale cette baraque sérieusement et sacrément bien utilisée en plus tout au long du film même si au bout d'un moment ben y'en a un peu marre de monter puis descendre puis re monter et re descendre des escaliers ...

Et puis pour en revenir au casting les acteurs y croient et font de leur mieux pour que la sauce prenne !!!

Et puis y'a une drôle de Madame qui gueule aussi !!!

Ne me demande pas pourquoi , le film ne nous le dit pas , on ignore à quoi on a à faire mais bon on n'en est plus là quand on croise la route de cette nana car si on ne sait quasi rien de ce qui l'habite et lui colle un teint pareil on sait par contre dés les premières minutes de Zlo comment ça va se passer et comment ça va se finir car ce scénario on l'a tous déjà vu des dizaines de fois au cinéma ...

Du coup pas de surprise ni de suspens ni de tension ...

Tous les "codes " du found footage sont religieusement respectés pour le meilleur ( la maison ) et pour le pire ( le mec en chemise de nuit ) ....

Ceci dit je maintiens qu'il vaut le coup d'œil ne serait ce que pour la coupe de tif du proprio de la baraque  !!!!

En conclusion:

Sans être une révélation , une bombe , un événement ciné , Zlo est cool à regarder.

Faut le voir comme un bel hommage d'un fan fauché qui a essayé avec peu de moyens mais beaucoup d'amour pour le found footage , de donner la vie à son propre film.

A voir par curiosité et en VOST stp sinon c'est pas drôle !!!  

Commenter cet article
K
Chère Gally, (si je puis me permettre cette familiarité)

Si la masse semble apprécier la lecture de votre article, il est évident que vous survolez le sujet en n'évoquant pas le message intrinsèque que le réalisateur à souhaité transmettre à travers son œuvre et le 7ieme art.
En tant que spécialiste, bien que le terme est un tantinet pompeux, je me qualifierai plutôt de botaniste attentif du cinéma d'épouvante, qui soulève la question de qu'est ce que la peur ?
Il est évident que la peur est avant tout cosmique, et multi-proportionnelle. Le soucis étant que l'épouvante dite populaire tend irrémédiablement vers la vulgarité qui en devient la quintessence. Ce qui vous en conviendrez, étouffe le message craintif de cette entreprise. On ressent une retenue certaine de la part de l'artiste, qui transfigure ainsi un tableau subit, incontrôlé ,et pourtant peu coloré qui nous oblige, nous spectateur, à jouer les candides et ainsi devenir acteur. Il manque toutefois les trois parties du mécanismes analytique de la peur, qui comme vous le savez sont l'anthématique, la susmatyque, et la postmatyque. Or, on décale dans plusieurs scènes, la postmatyque, à la postréthorique, ce qui diffuse une atmosphère proche de l'archétype du déboire.
Pour conclure, je dirai que "ZLO" est une allégorie quelque peu capillotractée. N'est ce pas ?
Répondre
G
Cher Kammentateur , tout d'abord un grand MERCI pour ce pavé prétentieux et dense que vous m'offrez ici et auquel je n'ai rien à répondre si ce n'est ceci : vous parsez toujours gris ? :o
Nan sérieusement , Zlo n'a rien d'une allégorie capillotractée c'est juste un mec quia eu envie de faire SON found Footage et a réussi sans sortir du lot ce qui n'était pas de toute façon, je pense, son intention. Vous parlez d'une épouvante qui tend vers la vulgarité et je ne peux qu'acquiescer à cela , la mode tu torture porn à la Hostel ou à la Saw en sont une jolie preuve mais heureusement l'épouvante ne se limite pas à ce genre de bouffonneries vides et sans âmes , elle peut être hirsute telle une Sadako surgissant d'un écran de tv ou indicible comme cette émotion qui vous prend aux tripes en regardant certains films de Kiyoshi Kurosawa , elle peut être chair en pleine mutation comme dans La Mouche de Cronenberg , bref l'épouvante peut revêtir de nombreux visages !!! Une fois de plus un énorme MERCI pour ce commentaire qui a du vous demander un temps précieux et n'aura pas eu l'effet escompté , petit chenapan !!!

Articles récents

Hébergé par Overblog