Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

Allez on enchaine avec un autre film Coréen si tu le veux bien , une jolie surprise pleine d'étranges poupées ...

  

Le Pitch : Plusieurs personnes sont invitées dans une étrange bâtisse perdue au milieu des bois dans laquelle se trouve un musée rempli de poupées , leurs hôtes leur annoncent qu'ils/elles vont servir de modèles à de futures poupées mais très vite des évènements étranges commencent à se produire ...

GAFFE SPOILERS EN PORCELAINE CI-DESSOUS !!!

Bien !

Par ou allons nous commencer ..

Ha je sais  !!!

Inhyeongsa aka The Doll Master est un film Coréen réalisé par Yong-Ki Jeong et sorti en 2004 ( encore un dis donc !) avec au casting plein d'actrices/acteurs avec des noms compliqués que je vais me faire un plaisir de ne PAS citer parce que flemme SAUF la jolie Eun-Kyeong Lim qui prête ses jolis traits à mon personnage favori du film aka Mina ...

J'ai toujours adoré les poupées , je les trouve à la fois adorables , rassurantes et terrifiantes avec leur regard fixe et ces petites têtes qui semblent se tourner vers toi quand tu rentres dans une pièce ... 

Un des premiers films d'horreur que je suis allée voir sur grand écran c'était le Dolls de Stuart Gordon et j'suis une grande fan de la saga des PuppetMaster ...

Et inutile de dire que certaines poupées Japonaises me fascinent ...

BREF tout ce blabla pour dire que quand je suis tombée sur ce Doll Master venu de Corée avec un pitch évoquant d'étranges poupées je me suis jetée dessus et je ne regrette pas !!

La scène d'intro est intrigante à souhait .....

Malheureusement le film ne poursuit pas sur cette lignée et aprèss cette délicieuse et visuellement intrigante mise en bouche , on se retrouve face à la sempiternelle présentation de la brochette de victimes en devenir toutes plus crispantes les unes que les autres, pensée spéciale à la "bimbo" qui passe son temps à gesticuler en souriant bêtement sans savoir que la mort la guette de la plus funeste des façons dans des chiottes  :) 

Leur  caractérisation est simple et archi déja vue et après une mise en situation assez longuette je l'avoue, les décès s'enchainent enfin mais ne t'attends pas à de la violence ou du gros rouge qui tâche , tout ici est (malheureusement) ultra soft et gentillet ...

La seule raison pour laquelle j'ai tenu bon c'est elle ...

 

Et une fois que j'ai compris (rapidement parce que houlala les ficelles grosses comme de la corde dans ce film !!! ) qui était Mina et ce qu'elle voulait ben à savoir se faire aimer de nouveau par celle qui l'a abandonnée des décennies plus tôt j'avoue que le destin des " humains " s'agitant à l'écran n'a plus eu aucune importance à mes yeux et j'ai juste espéré que l'ex propriétaire de Mina souffre un MAX et ne survive pas à cet étrange voyage ...

Alors vuip le film n'a rien d'original ni de surprenant et est dénué de toute tension mais j'ai le sentiment que le réalisateur a essayé de faire un boulot franchement sympa en particulier en sachant utiliser les décors qui sont judicieusement bien mis en avant tandis que les poupées disséminées partout observent les vivants ...

En conclusion :

Sans être un film qui restera dans les mémoires, The Doll Master n'en demeure pas moins plutôt sympa à regarder ne serait ce que pour observer toutes ces jolies et étranges poupées qui peuplent la pelloche et même si le Dolls de Gordon demeure inégalé tout fan de films de poupées tueuses sera intéressé par ce pendant Coréen ... 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog