Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma Bulle ...

Ma Bulle ...

36 15 my life version " voila ce qui me fait trembler , rire , rêver , planer .." . Films, mangas, jeux videos , bouquins , zik ...

Publié le par Gally

Et si on parlait de .....

L o v e c r a f t !!!!

Oui je sais : ENCORE !!!!

Mais non seulement le décés de Stuart Gordon , énorme fan de HPL , me raméne à mon amoureux de Providence mais en plus j'ai ENFIN vu LE film que j'attendais depuis des mois aka ...

 

Le Pitch : Alors que la charmante famille Gardner vient de prendre ses quartiers dans la demeure familiale perdue en pleine cambrousse et goute aux joies de l'élevage d'alpaga ( gné?) , une météorite vient s'écraser dans leur jardin ....

GAFFE SPOILERS PLEIN DE JOLIES COULEURS CI-DESSOUS !!!

BIEN !!!

Si tu passes par ici de temps en temps alors tu sais que je suis totalement accro aux écrits d'Howard Phillips Lovecraft et qu'un de mes récits favoris EST " La couleur tombée du ciel " et tu sais peut être aussi que j'peux PAS pifrer Nicolas Cage , inutile donc de ( re) dire que quand j'ai appris que cette histoire allait sortir en film avec le sieur Cage dans le rôle principal , j'étais en PLS. 

Mais aprés avoir vu le film de Richard Stanley ben je suis revenue légérement sur mes positions et j'ai même apprécié la prestation de Nicolas :-| 

Bon ok ce n'est pas lui qui fait le " charme du film " loin de là , je dirais même que la jolie Madeleine Arthur lui vole carrément la vedette du début à la fin dans le rôle de Lavinia Gardner ...

A ses côtés le croquignolet Elliot Knight qui campe le personnage de Ward ( Charles Dexter ? ) et le petit bout de chou Julian Hilliard dans le rôle de Jack font le taf sans trop en faire et sont à la fois intéressants et attachants ...

Le visage hanté de Ward à la fin du film restera marqué dans ma mémoire  ...

J'ai trouvé la caractérisation de chacun/nes trés réussie , on comprend vite à qui on à affaire , qui fait quoi , les liens/conflits etc etc mais j'préfére pas m'éterniser sur le reste du casting genre Joely machin je peux pas la blairer , rien que voir sa trogne ça me donne de l'urticaire quant à Nicolas Cage ben franchement il s'en sort plutôt pas mal et fleure bon la folie Lovecraftienne à la fin du film surtout quand il canarde ces foutus alpagas ...

Parlons de la pelloche à présent ...

Si elle n'atteint jamais les sommets d'angoisse de l'écrit ou de " Die Farbe " ( une autre adaptation de ce récit glaçant ) , l'oeuvre de Richard Stanley s'en sort quand même plutôt pas mal mais je vais commencer par aborder les trucs qui m'ont fait grimacer , en particulier les GROSSES libertés prises par le réalisateur vis à vis de l'oeuvre papier ....

J'en reviens à Madeleine Arthur qui roxxe vraiment dans le rôle de cette ado paumée en pleine cambrousse , adepte de pratiques wiccannes mignonnes comme tout et qui est inspirée de Lavinia Whateley de " l'abomination de Dunwich" autre chef d'oeuvre Lovecraftien, elle n'existe pas dans l'écrit évquant cette étrange couleur mais elle trouve pleinement sa place dans le déroulement du film de Stanley , pour le moment rien à redire de méchant ...

Par contre là ou ça m'a grave piquée c'est que l'histoire se déroule de nos jours et donc exit le côté " oldschool" , les paysans rustres confrontés à un mal insidieux qui sont désormais des bobos ( nous ? on nous prend pour des jambons ? ) vivant dans le confort et le luxe et sirotant un café sur leur terrasse en contemplant les couchers de soleil ...

Adaptation je sais mais ptain Nahum et ses fils et leur amour de la terre m'ont manquée ... 

Je chipote je sais je sais  ...

LE truc qui m'a VRAIMENT gavée c'est la rapidité des événements qui arrivent à la famille Gardner, Lovecraft faisait se dérouler les faits sur plusieurs mois/saisons , ici tout arrive en quelques jours/semaines et du coup on perd l'aspect lent, indidieux, évolutif du poison venu du ciel .

Et là tu vas me dire qu'adapter signifie forcément dénaturer sauf que je te renverrai ( encore une fois) vers " Die Farbe " qui est à mes yeux ZE adaptation fidéle et classieuse ...

Autre petit défaut : il y a des longueurs indigestes ici et là , des personnages inutiles genre la maire , le vieux hippie et ces foutus alpagas qui ont grandement nuit à mon visionnage du film niardidiou ...

Allez, j'arrête avec mes critiques de vieille rombiére accro à son Lovecraftounet adoré et on va attaquer les aspects positifs !!!

Déja,le film commence par des plans de bois hantés, sombres et humides absolument FABULEUX avec une voix off nous expliquant comment tout a commencé , dés les premiéres secondes/minutes , j'ai été charmée mais VRAIMENT , c'est BEAU , c'est vénéneux, c'est Lovecraftien bref gniiiiiiiiii *________*

Mais là ou j'ai été séduite c'est avec la fameuse couleur, cette couleur tombée du ciel , indescriptible , issue de mondes ou l'oeil humain ne s'est jamais posé ....

Ben elle roxxe velu !!!

Les chipoteurs diront que c'est du rose poudray violet genre Jem et les Holograms mais moi je la trouve oppressante cette couleur , étouffante et vénéneuse d'autant plus qu'elle est parée d'une espéce "d'habit sonore " du plus bel effet, Stanley ayant beaucoup travaillé le bruitage/les ziks etc etc pour donner un corps , une réalité palpable à cette foutue couleur ...

Autre chose qui m'a interpellé san que je sache par contre si c'est positivement ou négativement dans ce film , c'est le côté " jusquauboutiste " visuel de Stanley quant au destin de ses personnages et là je pense en particulier à cette scéne choc de la mére fusionnant avec son petit garçon , spectacle HORRIBLE, ça suinte, ça gémit de douleur, ça souffre visiblement, on voit et on entend la souffrance de l'enfant et cette scéne m'a terriblement mise mal à l'aise , elle n'apparait pas sur le papier même si on devine le pire quand on lit le récit mais Lovecraft a laissé à ses lecteurs et à leur imagination une liberté totale quand il évoque les choses qui se trainent dans les chambres closes des Gardner à la fin de son histoire ....

Stanley décide de montrer les choses et même si visuellement ce passage est TERRIBLE je me dis dans le même temps qu'il montre " l'indicible " alors que Lovecraft ne faisait que l'évoquer et n'est ce pas fragiliser cet indicible que d'en donner une image aux spectateurs .... ?

L'indicible est au coeur de l'oeuvre de Lovecraft , c'est indescriptible , c'est le chaos et la folie assurée pour qui posera les yeux dessus ...

Alors montrer cette chose en pleine mutation était il vraiment nécessaire ...

Que dire de plus ?

Que Stanley a fait de son mieux pour que son cynisme évident à l'égard du monde actuel se mélange avec le côté indicible cher aux écrits de Lovecraft avec en prime un Cage pas trop mauvais pour une fois et que sans être à la hauteur d'un Dagon ou d'un Ré animator ( Stuart for ever) il a réussi à sa façon à rendre hommage à Howard ...

En conclusion :

Sans avoir la puissance narratrice de l'écrit, la pelloche de Richard Stanley tente avec pas mal de maladresses scénaristiques ici et là de rendre hommage à un grand homme qui aurait sans doute souri quand la fin du film dévoile en partie d'ou vient cette fichue couleur , un endroit au déla de nos éons et dont la contemplation nous plongerait dans les abimes sans fin de la folie  ...

A voir *______*

IA IA !!!!!!

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog